Allocation doctorale – La tuberculose comme enjeu de la santé globale et l’histoire du dispositif DOTS

Appel à candidatures pour une thèse de sciences sociales portant sur la tuberculose comme enjeu de la santé globale et l’histoire du dispositif DOTS

 

Financement : projet ERC GLOBHEALTH

 

à réaliser au

CERMES3 (UMR CNRS, Inserm, EHESS, UPD), Villejuif/Paris

 

Le CERMES3 lance un appel à candidatures pour une thèse  de sciences

sociales portant sur la mondialisation de la tuberculose et les origines

du dispositif de traitement DOTS,  à réaliser à l’EHESS et financée par un

contrat de recherche de trois ans dans le cadre du projet ERC « From

international to global. Knowledge, diseases and the postwar government of

health ».

 

Le projet de thèse portera sur l’histoire du dispositif de thérapie sous

observation directe (DOTS) qui est actuellement la référence utilisée par

la plupart des acteurs de la santé mondiale impliqués dans la lutte contre

la tuberculose. DOTS a pris forme dans les années 90 comme principal outil

de contrôle d’une maladie considérée comme fléau global, négligée pendant

de nombreuses années, associée à l’épidémie de Sida et comme moyen de

lutter contre les résistances aux antibiotiques chez les patients pris en

charge selon d’autres modalités. L’histoire du dispositif DOTS est celle

d’une tentative pour mettre fin à une longue période de désinvestissement

dans la recherche et l’accès aux traitements tant de la part de

l’industrie que des organisations sanitaires internationales. Adoptée par

l’OMS en 1995, la généralisation de la stratégie DOTS mobilise depuis

vingt ans un réseau complexe incluant aussi bien l’Union Internationale

pour la Lutte contre la Tuberculose et les Maladies Respiratoires que la

Banque Mondiale, la Fondation Bill et Melinda Gates ou l’OMS.  La

recherche devra donc s’intéresser aux acteurs impliqués, aux formes de

savoir qu’ils mobilisent, aux outils qu’ils ont construits et utilisent.

 

Le/la candidat/e devra être titulaire, au moment de son inscription en

thèse, d’un master recherche (ou équivalent) et avoir une formation dans

l’une ou plusieurs de ces disciplines : sociologie, histoire,

anthropologie, sciences politiques. Elle/il devra faire preuve

d’expérience dans la réalisation de travail de terrain impliquant le

recours aux archives, aux entretiens et/ou aux observations

ethnographiques. Elle/il être familiarisé/e avec la littérature en

sciences sociales de la santé et/ou en études sociales des sciences et des

techniques. Une excellente maîtrise de l’anglais, oral comme écrit, est

indispensable.

 

Les candidats/tes feront parvenir par courrier électronique, avant le 15

juillet 2014, un dossier comportant les pièces suivantes :

 

· un curriculum vitae

 

· une lettre de motivation

 

· un projet de thèse de 5 à 10 pages, en précisant notamment le contexte,

la problématique, les objectifs, l’intérêt, la méthodologie et la

faisabilité de la recherche

 

· un ou plusieurs textes de leur production (articles, mémoire…)

 

Le dossier complet devra être transmis par email à l’adresse

gaudilli@vjf.cnrs.fr ou Christoph.gradmann@medisin.uio.no en mentionnant «

APPEL DOTS GLOBHEALTH » dans l’intitulé du message.

 

Les candidats/tes seront informés/ées à la fin juillet 2014 des résultats

de la sélection, qui se fera sur dossier.

 

Une description du centre et des projets de recherche en cours est

disponible sur http://www.cermes3.fr. La présentation du projet ERC est

accessible sur http://www.globhealth.vjf.cnrs.fr

 

Soutenance de thèse – Généalogie de la sexologie française 1910-2010 : Problématisations de la sexualité à l’époque de la féminisation de la médecine

Soutenance de thèse de doctorat en psychologie – Généalogie de la sexologie française 1910-2010 : Problématisations de la sexualité à l’époque de la féminisation de la médecine

 

Mercredi 25 juin 2014 à 14h30

 

A l’université Paris VIII Paris-Saint-Denis

2, rue de la Liberté

93526 SAINT-DENIS cedex 02

Salle des thèsesEspace Deleuze 

Bâtiment A : 1er étage (Face à l’Amphi A2)

 

La soutenance sera suivie d’un pot auquel vous êtes chaleureusement invités. Afin de le préparer au mieux, je vous remercie de me confirmer votre présence.

 

 

Le jury est composé de :

 

Alain BLANCHET – Professeur à l’Université Paris VIII

Sylvie CHAPERON – Professeure à l’Université Toulouse II – Le Mirail

Alain GIAMI – Directeur de recherche à l’INSERM, directeur de la thèse

Samuel LEZE – Maître de conférences à l’École normale supérieure de Lyon

Marie-Anne PAVEAU – Professeure à l’Université Paris XIII, rapporteure

Marie SANTIAGO – Professeure à l’Université de Lausanne, rapporteure

 

 

Résumé :


L’identité de la sexologie française est indissociable du « mouvement des femmes » qui a débuté à la fin du XIXème siècle. La sexologie est un outil heuristique fécond pour analyser la féminisation et la masculinisation des professions de santé. D’une manière plus générale, la thèse montre l’apport d’une psychologie sociale perspectiviste en sociologie des professions.

Une enquête historique a été menée à partir de l’apparition en France du terme sexologie en 1911. Dans la nouvelle morale de la sexualité de l’après-guerre une première branche gynécologique a vu le jour et a constitué une filière professionnelle féminine. Puis, dans les années 1970, une seconde branche pluridisciplinaire concurrente a été créée et correspond à un mouvement de masculinisation de la sexologie.

Une enquête quantitative a ensuite été menée à partir d’annuaires d’associations et de listes d’inscrits à des congrès de sexologie entre 2008 et 2010. Elle a montré qu’au niveau des représentations politiques dans la sphère publique les femmes sont confrontées à un plafond de verre.

Enfin, une enquête qualitative a été réalisée sur les problématisations de la sexualité chez 22 gynécologues recrutés dans ces mêmes congrès. Cette enquête montre, quant à elle, qu’au niveau de la sphère intime de la consultation, ce sont les hommes qui sont confrontés à un plafond de verre.

 

Gonzague de Larocque

 

Gonzague de Larocque

Médecin sexologue (Md)

Doctorant en Psychologie sociale

INSERM – CESP – U1018

Equipe : « Genre, Santé sexuelle et reproductive »

82, rue du Général Leclerc

F – 94276 Le Kremlin-Bicêtre Cedex

Mail : gonzaguedelarocque@yahoo.fr

 

Soutenance de thèse – Sapientia contemptrix doloris : le corps souffrant dans l’œuvre philosophique de Sénèque

Soutenance de thèse – Sapientia contemptrix doloris : le corps souffrant dans l’œuvre philosophique de Sénèque

Jean-Christophe COURTIL a l’honneur et le grand plaisir

de vous inviter à la soutenance de sa thèse intitulée

Sapientia contemptrix doloris :
le corps souffrant dans l’œuvre philosophique de Sénèque

le vendredi 25 octobre 2013 à 14h

en salle du château de l’Université Toulouse II-Le Mirail.

Thèse dirigée par Madame Mireille ARMISEN-MARCHETTI
(Université Toulouse II-Le Mirail)

devant un jury composé de Mesdames et Messieurs

Mireille ARMISEN-MARCHETTI (Université Toulouse II)
Jean-Pierre AYGON (Université Toulouse II)
Marie-Hélène GARELLI (Université Toulouse II)
Frédéric LE BLAY (Université de Nantes)
Carlos LÉVY (Université Paris IV)
Philippe MUDRY (Université de Lausanne).

La soutenance sera suivie d’un pot de thèse.
Merci de me faire part de votre présence
(courtil.jean-christophe@orange.fr).

Résumé de thèse

Sénèque respecte scrupuleusement l’orthodoxie stoïcienne en affirmant à plusieurs reprises que la santé physique, en tant qu’« indifférent » moral, ne doit en aucun cas être un objet d’attention. Toutefois, parallèlement à ces considérations, il compose une œuvre dans laquelle la souffrance physique occupe une place considérable. La présente étude, à travers l’examen des théories et des représentations du dolor physique dans l’œuvre philosophique de Sénèque, se propose de résoudre ce paradoxe apparent et de déterminer précisément les fonctions d’un tel emploi. Dans un premier moment, après avoir défini la notion de dolor physique et établi une typologie précise, nous démontrons l’omniprésence du motif du corps souffrant et en dégageons les raisons externes, qu’elles soient socio-anthropologiques et culturelles, politiques, littéraires et même personnelles. Dans un deuxième temps, nous étudions la dimension médicale des représentations de la souffrance, afin de définir chez le philosophe le niveau de sa connaissance des auteurs spécialisés et l’origine possible des théories pathologiques et thérapeutiques qui affleurent dans son œuvre. Dans un troisième temps, nous envisageons le dolor physique au sein de la pensée philosophique de Sénèque. Nous nous employons à démontrer que le dolor physique possède une fonction éthique de premier ordre et que Sénèque ne se limite à présenter des éléments dogmatiques, mais développe également une série d’exercices pratiques permettant de sortir vainqueur du combat contre la douleur physique.

Soutenance – Le frisson et le baume. Souffrantes et soignantes au siècle des Lumières

Nahema Hanafi a l’honneur et le grand plaisir de vous inviter à sa soutenance de thèse le samedi 17 novembre 2012 à 14h.

Le frisson et le baume. Souffrantes et soignantes au siècle des Lumières (France, Suisse)

Thèse en cotutelle internationale dirigée par Sylvie Mouysset (Université Toulouse II-le Mirail) et Vincent Barras (IUHMSP, Université de Lausanne)

Devant un jury composé de Mesdames et Messieurs les professeurs

Vincent Barras (IUHMSP, Université de Lausanne)

Scarlett Beauvalet-Boutouyrie (Université de Picardie)

Sylvie Chaperon (Université Toulouse II-le Mirail)

Colin Jones (Queen Mary University, Londres)

Sylvie Mouysset (Université Toulouse II-le Mirail)

Danièle Tosato-Rigo (Université de Lausanne)

 

Bibliothèque d’Etudes Méridionales

56 rue du Taur

31 000 Toulouse

 

La soutenance sera suivie d’un pot de thèse.

Merci de me faire part de votre présence (nahema.hanafi@gmail.com)

Soutenance de thèse – Médecine, sexualité et excision

Michela Villani soutiendra sa thèse intitulée « Médecine, sexualité et excision. Sociologie de la réparation clitoridienne chez des femmes issues des migrations d’Afrique subsaharienne » le 20 octobre à l’EHESS à 9h, salles 7 et 8, 105 bd Raspail, Paris

Jury :

Armelle Andro, maîtresse de conférence, Université Paris 1
Marc Bessin, chargé de recherche, CNRS Iris
Michel Bozon, directeur de recherche, INED (directeur de thèse)
Didier Fassin, professeur, Institute for Advanced Study de Princeton et directeur d’études, EHESS Iris
Delphine Gardey, professeure, Université de Genève (rapporteure)
Laurence Tain, maîtresse de conférence HDR, Université Lyon 2 (rapporteure)

Résumé :

Les « mutilations génitales féminines » sont une invention contemporaine. Elles deviennent un objet de débat politique à partir de la fin des années 1970. Le discours juridique et les formulations médicales s’imposent sur la scène internationale, suivis par le discours féministe. Ils tracent ensemble les contours d’un crime reconnu au niveau mondial. Originellement défini comme un problème de santé publique, l’excision du clitoris devient à partir de l’année 2000, l’objet d’une politique de réparation de la sexualité. En cela, la France est un cas unique, puisqu’elle reconnaît aux femmes excisées vivant en France le droit de voir leur clitoris réparé chirurgicalement. Cette chirurgie prise en charge et remboursée par l’Assurance maladie dès 2004 permet un accès égalitaire à cette innovation médicale et inscrit le droit à la réparation à l’intérieur des politiques sociales.
Sur la base d’un matériel empirique unique, centré sur l’observation ethnographique de deux services hospitaliers de la région parisienne, sur une analyse quantitative de l’ensemble des dossiers médicaux des patientes passées dans l’un des services hospitaliers depuis sa création et sur des entretiens approfondis avec 30 femmes qui se sont adressées à ce service, cette thèse restitue les logiques des deux acteurs impliqués dans la réparation : le corps médical et les patientes. Pour ces femmes issues de la migration d’Afrique subsaharienne, qui constituent un groupe très sélectionné parmi les femmes vivant en France ayant connu une excision, la réparation traduit une véritable recherche d’égalité dans la sexualité avec les femmes européennes non excisées. Du côté médical, les acteurs accèdent aux demandes de réparation des femmes capables de dénoncer une atteinte et de revendiquer un droit (« je veux qu’on me remette ce qu’on m’a pris »). La réparation clitoridienne constitue un exemple inédit de politique de réparation de la sexualité, au sein de laquelle la médecine, la sexualité, l’excision, les rapports entre un pays et les femmes de son ancien empire colonial, sont questionnés.

Contact :

michela.villani@ehess.fr

Soutenance de thèse – La mastectomie prophylactique, un prisme pour interroger la médecine contemporaine

Soutenance de thèse – La mastectomie prophylactique, un prisme pour interroger la médecine contemporaine

 

J’ai le plaisir de vous annoncer la soutenance publique de ma Thèse de Doctorat en Ethique intitulée :

« La mastectomie prophylactique, un prisme pour interroger la médecine contemporaine »

qui se tiendra à la MISHA ( http://www.misha.fr/acces.htm. )

(Maison Interuniversitaire des Sciences de l’Homme- Alsace, 5 allée du Général Rouvillois – 67083 Strasbourg cedex)

le lundi 27 juin à 15h.


Le Jury sera composé de :

Jean-Christophe WEBER : Professeur de Médecine à l’Université de Strasbourg, Directeur,

Patrick DUFOUR : Professeur de Médecine à l’Université de Strasbourg, Président,

Jérôme GOFFETTE : Maître de Conférence de Philosophie des Sciences à l’Université Claude Bernard Lyon I, Rapporteur,

Laurent LANTIERI : Professeur de Médecine à l’Université de Créteil, Rapporteur,

David LE BRETON : Professeur de Sociologie et d’Anthropologie à l’Université de Strasbourg,

Grégoire MOUTEL : Maître de Conférence de Médecine à l’Université Paris Descartes.

 

Docteur Frédéric Bodin

Doctorant en éthique (Ecole Doctorale Augustin Cournot, Laboratoire IRIST, groupe EPM)

Praticien Hospitalier, Service de Chirurgie Plastique, CHU de Strasbourg

Tél. secrétariat : 0388116197, Tél. bureau : 0388115888

Frederic.bodin@chru-strasbourg.fr

 

Soutenance de thèse – L'approximation en discours. Le débat bioéthique sur l'assistance médicale à la procréation

Soutenance de thèse – L’approximation en discours. Le débat bioéthique sur l’assistance médicale à la procréation

 

Soutenance de thèse de doctorat en sciences du language d’Elisa Raschini :

L’approximation en discours. Le débat bioéthique sur l’assistance médicale à la procréation

Elle se tiendra le 21 juin 2011 à 14h, à l¹université Paris 13 Nord Villetaneuse en salle T204.

Le jury sera composé de : Mme Marie-Anne Paveau, directrice de thèse ; Mme Francine Mazière, présidente du jury (Université de Paris 13) ; M. Guy Achard-Bayle (Université de Metz) ; Mme Sophie Moirand (Université de Paris 3) ; Mme Marie-Geneviève Pinsart (Université Libre de Bruxelles) ; M. Michele Prandi (Université de Gênes).

Résumé de la thèse disponible sur le blog de Mme Marie-Anne Paveau :
http://penseedudiscours.hypotheses.org/5071.

Corps et Médecine a 1 an !

Cher-e-s collègues et utilisateur-rices,

Le site Corps et Médecine. Recherches en sciences humaines et sociales fête aujourd’hui sa première année d’existence.

Le bilan s’avère positif avec une fréquentation moyenne de 5 000 à 6 000 visites par mois.

Cette année, la diffusion des informations a largement dépendu des contributeur-rice-s, qui ont drainé, quotidiennement, les annonces vers le site ; qu’ils et elles en soient remercié-e-s.

La réussite de ce projet repose également sur la participation, ponctuelle ou régulière, des chercheur-se-s et organismes de recherche désireux de voir diffuser à un large public les informations concernant leurs activités. Je me permets par conséquent de vous rappeler la possibilité d’envoyer directement vos annonces à l’adresse mail du site  (corpsetmedecine@gmail.com). Il est également possible d’insérer cette adresse dans vos listes de diffusion !

En espérant que cet outil de travail permettra encore longtemps de décloisonner les recherches en SHS portant sur les domaines du corps, de la médecine et de la santé, je vous souhaite d’excellentes recherches.

Nahema Hanafi

Administratrice de Corps et Médecine – FRAMESPA, IUHMSP


Collaborateur-rice-s

Marie Gaille – CERSES, Université Paris Descartes

Claire Crignon – Centre Chevrier, Université de Bourgogne

Alexandre Klein – ACCORPS/LHSP, Université Nancy II

Soutenance de thèse- Analyse de l’activité des enseignants du premier degré en éducation à la santé : de la tâche prescrite a la tâche représentée

Soutenance de thèse- Analyse de l’activité des enseignants du premier degré en éducation à la santé : de la tâche prescrite a la tâche représentée

Soutenance de thèse de Carine Simar

Analyse de l’activité des enseignants du premier degré en éducation à la santé : de la tâche prescrite a la tâche représentée

le 9 décembre à 14h, petit amphi, niveau -1 du bâtiment A, à l’IUFM de Clermont-Ferrand, devant un jury composé de :

Michel DEMARTEAU, Docteur, Santé Publique, Observatoire de la Santé du Hainaut, Belgique
Chantal EYMARD, Maître de Conférences HDR, Sciences de l’Education, Université de Provence
Roland GOIGOUX, Professeur des Universités, Sciences de l’Education, Université Blaise Pascal Clermont 2
Didier JOURDAN, Professeur des Universités, Sciences de l’Education, Université Blaise Pascal Clermont 2
Joël LEBEAUME, Professeur des Universités, Sciences de l’Education, Université Paris Descartes
Thierry MAILLEFAUD, Professeur des Universités, Psychologie, Université Sorbonne Paris IV

Soutenance de thèse – Contraception et avortement dans la société française (1956-1979)

Soutenance de thèse – Contraception et avortement dans la société française (1956-1979): histoire d’un changement politique et culturel

Thèse de doctorat d’histoire

le jeudi 9 décembre 2010 à 14h30,

salle de réunion, au 3ème étage, 199 boulevard Saint-Germain, Paris 7e.


« Contraception et avortement dans la société française (1956-1979): histoire d’un changement politique et culturel »

Cette thèse retrace l’histoire des questions de contraception et d’avortement en France, de la réouverture d’un débat sur le contrôle des naissances, en 1956, au vote définitif d’une loi sur l’interruption volontaire de grossesse, en 1979. A l’aide de sources produites  par les organisations militantes, les médias et l’Etat, elle analyse le changement politique et culturel, qui voit le passage d’un cadre normatif répressif à un cadre normatif libéral. La thèse met à jour une féminisation progressive des questions de contraception et d’avortement : les femmes deviennent à la fois les objets et les sujets privilégiés des discours et des actions. Cependant, ce processus est complexe et non linéaire. Dans un premier temps, l’imposition de l’idée que la contraception est une nouvelle liberté pour les couples, qu’elle permet d’éviter le recours l’avortement et qu’elle garantit une vie familiale heureuse, favorise le vote de la loi Neuwirth en 1967. Ensuite, les questions de contraception et d’avortement sont réévaluées à l’aune de la revendication d’une libération sexuelle qui émerge à la confluence d’un discours scientifique sur la sexualité et des mouvements sociaux de l’après mai 1968. Le mouvement féministe, en particulier, demande que soit garanti aux femmes la libre disposition de leur corps (1968-1973). Dans le contexte de sa mise à l’agenda gouvernemental et parlementaire, à partir de 1973, l’avortement est progressivement considéré comme une question de femmes, portée par des femmes et pour les femmes. Cette féminisation se révèle un élément essentiel pour atteindre un consensus,au-delà de vives controverses (1973-1979).

Le jury sera composé de

Mme Christine BARD, professeure des Universités, Angers (rapporteuse)

Mme Sylvie CHAPERON, maîtresse de conférences habilitée, Université Toulouse II-Le Mirail (rapporteuse)

M. Christian DELPORTE, professeur des Universités, Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines

M. Jean GARRIGUES, professeur des Universités, Orléans

M. Jean-François SIRINELLI, professeur des Universités, Institut d’Études Politiques de Paris (directeur de thèse)

Mme Michelle ZANCARINI-FOURNEL, professeure émérite des Universités, Claude Bernard, Lyon I

Continuer la lecture de Soutenance de thèse – Contraception et avortement dans la société française (1956-1979)

Soutenance de thèse – L’entreprise morale en chirurgie esthétique, un mandat aux marges de la médecine

Chèr(e)s collègues,

J’ai l’honneur de vous signaler et de vous inviter à la soutenance de ma thèse intitulée « L’entreprise morale en chirurgie esthétique, un mandat aux marges de la médecine », qui se déroulera le lundi 15 novembre à 9 heure, à l’Université Rennes 2, devant le jury composé de :

BERCOT Régine, Professeure à l’Université Paris 8 / Rapporteuse

PAICHELER Geneviève, Directrice de Recherche au CNRS / Rapporteuse

FAINZANG Sylvie, Directrice de Recherche à l’INSERM / Examinatrice

VILBROD Alain, Professeur à l’Université de Brest / Examinateur

HEAS Stéphane, Maitre de conférences HDR, Université Rennes 2 / Directeur de thèse

Yannick LE HENAFF
ATER en sociologie, Université Brest
LAS LARES Rennes 2
yannicklehenaff@yahoo.fr

Soutenance de thèse – Rééduquer les mauvaises filles. Définition et traitement de la déviance juvénile féminine dans la France des Trente Glorieuses

Soutenance de thèse – Rééduquer les mauvaises filles. Définition et traitement de la déviance juvénile féminine dans la France des Trente Glorieuses

Lundi 11 octobre 2010 à 9h30

École normale supérieure de Lyon (Site René Descartes, salle F 102), 15 parvis René Descartes, Lyon 7ème.

Rééduquer les mauvaises filles. Définition et traitement de la déviance juvénile féminine dans la France des Trente Glorieuses

Thèse soutenue par Anne Thomazeau


Le jury sera composé de :

Monsieur Luc Capdevila, Professeur à l’Université Rennes II Haute Bretagne,

Monsieur Jean-Noël Luc, Professeur à l’Université Paris IV-Sorbonne,

Madame Rebecca Rogers, Professeure à l’Université Paris V René Descartes,

Madame Sylvie Schweitzer, Professeure à l’Université Lyon II Lumière,

Madame Anne-Marie Sohn, Professeure à l’ l’École Normale Supérieure de Lyon.

Soutenance de thèse – Le mouvement peut-il guérir ? Histoire de l'engagement des médecins français dans l'élaboration de l'éducation physique (1741-1888)

Soutenance de thèse – Le mouvement peut-il guérir ? Histoire de l’engagement des médecins français dans l’élaboration de l’éducation physique (1741-1888)

19 novembre 2010 – Université Paris Descartes
Soutenance publique
14h00 – Amphithéâtre Durkheim (Sorbonne)

Accès à l’amphithéâtre Durkheim : entrer par la place de la Sorbonne (1, rue de la Sorbonne), prendre la galerie Gerson, puis à droite la galerie Claude Bernard jusqu’au bout, tourner à gauche pour prendre les escaliers et rejoindre un palier. Prendre ensuite les escaliers en colimaçon jusqu’au premier étage : l’amphi Durkheim est situé à cet étage.

Le mouvement peut-il guérir ? Histoire de l’engagement des médecins français dans l’élaboration de l’éducation physique (1741-1888)

Thèse soutenue par Grégory Quin (www.gregoryquin.com)


Composition du jury:
BANCEL Nicolas, maître d’enseignement et de recherche (Université de Lausanne) – Directeur
DEFRANCE Jacques, professeur (Université Paris Ouest -Nanterre) – Rapporteur
OHL Fabien, professeur (Université de Lausanne)
PANESE Francesco, professeur (Université de Lausanne)
ROGERS Rebecca, professeure (Université Paris Descartes) – Directrice
TERRET Thierry, professeur (Université Claude Bernard, Lyon-1) – Rapporteur

Les annonces de la rentrée sur Corps et Médecine

Bonjour à toutes et à tous,

En cette rentrée universitaire 2010, n’oubliez pas de faire parvenir à « Corps et Médecine. Recherches en sciences humaines et sociales » vos annonces de colloques, de journées d’études et séminaires, les appels à contributions…

Pour publier une annonce, veuillez envoyer un mail à : corpsetmedecine@gmail.com

Vous pouvez également insérer cette adresse mail dans vos listes de diffusion pour une meilleure circulation des informations.

En vous souhaitant d’excellentes recherches,

Nahema HANAFI – Administratrice de « Corps et Médecine »

Soutenance – « Les homosexuels sont un danger absolu», Homosexualité masculine durant la seconde guerre mondiale

Monsieur Thierry Delessert, Titulaire d’une maîtrise ès sciences politiques de l’Université de Lausanne, soutiendra en vue de l’obtention du grade de docteur en science politique sa thèse intitulée

« Les homosexuels sont un danger absolu»

Homosexualité masculine durant la seconde guerre mondiale

Cette soutenance aura lieu mercredi 16 juin 2010 à 17 h 00 – salle 2106 Bâtiment Anthropole Université de Lausanne

Président : M. Alain Clémence, Professeur, Vice-Doyen de la Faculté

Co-directeurs de thèse :

M. Jean Batou, Professeur, Université de Lausanne

M. Vincent Barras, Professeur, Université de Lausanne

Membres du jury :

Mme Véronique Mottier, Professeure, Université de Lausanne

M. Martin Lengwiler, Professeur, Université de Bâle M. Jakob Tanner, Professeur, Université de Zürich

Mme Florence Tamagne, Maître de conférence, Université de Lille III