L’esprit des drogues aujourd’hui

Colloque : L’esprit des drogues aujourd’hui

28 mai 2010 à Strasbourg Espace Indépendance1 – RMS Alsace 2 – l’IRIST3

Colloque organisé par

Espace Indépendance RMS Alsace – l’IRIST avec le soutien de la MISHA
le 28 mai 2010 de 9 h à 17 h
au Forum de la Faculté de Médecine, 4 rue Kirschleger, Strasbourg

Intervenants :
Jean-Pol Tassin, neurobiologiste, professeur au Collège de France
Véronique Nahoum-Grappe, anthropologue à l’EHESS
Jean-Christophe Weber, professeur de médecine interne, chercheur à l’IRIST
George-Henri Melenotte, psychanalyste

On constate aujourd’hui l’importance croissante que prend le phénomène des addictions dans la vie quotidienne. On peut se demander si ce n’est pas là un phénomène majeur du début de ce siècle.
Or, l’étude actuelle du phénomène addictif se cantonne quasi exclusivement dans une approche cognitivo-comportementale. Celle-ci se trouve corroborée par des avancées récentes de la neurobiologie. L’axe comportement/dysfonctionnement cérébral s’en trouve privilégié, souvent aux dépens d’autres approches.

Le thème de cette journée a pour but de reprendre une réflexion entamée il y a de nombreuses années sur l’esprit des drogues. Y participaient des personnalités de domaines fort différents : sociologues, anthropologues, psychanalystes, neurobiologistes.

C’est à une réflexion comparable que se propose cette journée. La thématique retenue, « L’esprit des drogues aujourd’hui », nous invite à actualiser la réflexion d’alors, en prenant acte du fait que le phénomène addictif est un phénomène complexe et encore peu connu.

Cette journée offrira l’occasion de promouvoir la diversité des réflexions afférentes au champ des addictions. Penser le phénomène addictif dans sa complexité revient à laisser ouverte l’interrogation suscitée par la grande énigme de l’esprit des drogues.

Les sexualités de « transgression » dans le monde islamique

JOURNÉE D’ÉTUDE

Lundi 31 mai 2010  |  Paris (75006)

Les sexualités de « transgression » dans le monde islamique

Nouvelles questions, nouvelles approches

RÉSUMÉ

Journée d’étude organisée autour des deux axes principaux que sont « la construction de l’anormal » et « les pratiques de résistance et de transgression ». La réflexion se basera sur une série de questions fondamentales : que sous-tend la répression contemporaine des sexualités de « transgression » dans les pays islamiques contemporaines ? Est-elle seulement une réaction à la dépénalisation et à la « libération » de la sexualité et à l’acquisition des droits civiques par les homosexuels en Occident ? En quoi l’islam est-il porteur d’un discours normalisateur sur la sexualité excluant toute transgression de la norme ? Et comment interpréter de ce fait les pratiques quotidiennes des sociétés islamiques, qui témoignent de situations complexes intégrant négociations et contournement des interdits religieux, moraux et légaux ?

ANNONCE

Journée d’étude du 31 mai 2010, à EHESS, 96 bd Raspail, salle Maurice et Denis Lombard.

Que sous-tend la répression contemporaine des sexualités  de « transgression », homo- sexualité, hétéro-sexualités hors mariages, prostitution etc., dans les pays islamiques contemporains ? Est-elle seulement une réaction à la dépénalisation et à la « libération » de la sexualité, et à l’acquisition de droits civiques par les homosexuels en Occident ?

En quoi l’islam, posé comme source des valeurs morales, universelles et essentielles, auxquelles les sociétés islamiques devraient se conformer, est-il porteur d’un discours normalisateur sur la sexualité, essayant de la circonscrire à son utilité sociale, celle de la procréation, et excluant toute sexualité transgressant la norme ? Cette vision de la norme religieuse, faut-il le rappeler, est non spécifique au seul islam, puisqu’on la retrouve dans les cercles réactionnaires et conservateurs des autres monothéismes.

Comment interpréter, de ce fait, l’observation des pratiques quotidiennes des sociétés islamiques qui montrent des situations complexes de négociations et de contournement des interdits religieux, moraux, légaux ? Dans les sociétés islamiques, le sens, le rôle et la place de la sexualité d’une manière générale, et de la sexualité de « transgression » d’une manière plus particulière, sont toujours en mouvement. Ces situations mettent donc en difficulté une vision monolithique s’appuyant le plus souvent sur une approche a-historique des sociétés islamiques.

Cela pose dans tous les cas, à la recherche en sciences sociales, de nouveaux défis qui nécessitent la réélaboration des paradigmes culturellement surdéterminés aux fondements des analyses menées jusqu’à ces dernières années dans ce domaine : les facteurs historiques, politiques, culturels et sociaux sur ces questions doivent retrouver leur juste place dans l’analyse des différentes sociétés islamiques.

De récents travaux, pour la plupart anglo-saxons, mettent en œuvre de nouvelles approches à propos de la sexualité dans les pays islamiques. Joseph Massad, notamment, dont l’interrogation radicale ouvre un grand débat à propos de l’universalité des catégories sexuelles telles qu’elles ont été théorisées dans les travaux sur la sexualité en Occident, enrichit l’apport de la recherche dans la compréhension de ces questions tout en se voyant fortement contesté par d’autres chercheurs du domaine.

Dans le sillage de ces travaux, nous souhaitons relever un double défi : mettre en vis-à-vis les nouvelles approches des sciences sociales sur la sexualité et contribuer à impulser la constitution d’un nouveau savoir sur les sexualités dans le monde islamique.

Continuer la lecture de Les sexualités de « transgression » dans le monde islamique

Programme national de recherche en environnement-santé-travail

Programme national de recherche en environnement-santé-travail

Appel à projets de recherche 2010 (AFSSET, ADEME, INCA)

L’appel à projets de recherche « Santé au travail et santé – environnement » porte sur l’évaluation et l’analyse des risques environnementaux pour la santé humaine, en population générale ou au travail. Il s’organise autour de quatre axes . 1. Caractérisation des dangers et estimation des expositions. 2. Mise en relation des expositions et des effets sur la santé. 3. Modélisation et évaluation quantitative du risque sanitaire. 4. Risque sanitaire, société, travail. Le programme a vocation à mobiliser des disciplines différentes sur cet objectif de recherche et sa pérennité contribue à structurer durablement une communauté scientifique dans le domaine. Les contributions des sciences sociales sont attendues.

ANNONCE

Programme National de Recherche en Environnement-Santé-Travail

Appel à projets de recherche 2010 financé par l’Afsset, l’Ademe et l’Inca

L’Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail (Afsset) a lancé le 26 mars 2010 son appel à projets de recherche dans les domaines « Santé au Travail » et « Santé-Environnement » avec 2 organismes co-financeurs : l’Ademe et l’INCa.

Le texte de l’appel est disponible sur le site Internet de l’Afsset à l’adresse suivante : http://www.afsset.fr/index.php?pageid=452&newsid=547&MDLCODE=news

L’Appel à projet de Recherche 2010 porte sur l’évaluation et l’analyse des risques environnementaux pour la santé humaine, en population générale ou au travail. Il est structuré en quatre axes :

  • Caractérisation des dangers et estimation des expositions,
  • Mise en relation des expositions et des effets sur la santé,
  • Modélisation et évaluation quantitative du risque sanitaire,
  • Risque sanitaire, société, travail

Chaque axe est décliné en thèmes de recherche.

Le texte de l’APR 2010 renvoie par un lien électronique à une liste de questions à la recherche qui sont prioritaires pour les utilisateurs potentiels de ces recherches (annexe 1). Ces besoins ont été identifiés à l’occasion de travaux d’évaluation des risques ou de l’élaboration de mesures de gestion des risques. A qualité scientifique égale, les projets de recherche qui se rapportent directement à ces questions bénéficieront d’un bonus pour la sélection finale.

Les montants disponibles pour cet appel ont été augmentés d’un tiers par rapport à l’année précédente, passant à 5 millions d’euros.

L’appel est ouvert jusqu’au 28 mai 2010 à midi.

Continuer la lecture de Programme national de recherche en environnement-santé-travail

Parution – La modernisation de la sexualité (19e-20e siècles)

Parution – La modernisation de la sexualité (19e-20e siècles)

BEAUTHIER Régine, PIETTE Valérie et TRUFFIN Barbara (eds), La modernisation de la sexualité (19e-20e siècles), Editions de l’université de Bruxelles, 2010, 240 p.

Sollicités pour investiguer la réalité et la chronologie d’éventuelles révolutions sexuelles, les contributeurs au présent ouvrage ont, pour la plupart, mis en lumière une modernisation sexuelle de longue durée dont ils ont dévoilé les aléas et les paradoxes.
Pour ce faire, ils ont mobilisé des sources très diversifiées : manifestes et production littéraire ; enquêtes sexuelles, ouvrage de conseils et illustrations de manuels d’éducation sexuelle ; chroniques d’un magazine pour jeunes ; production artistique et discours normatifs ; sources juridiques, pédagogiques, politiques et médiatiques produites à l’occasion d’une polémique ; archives du féminisme ; écrits sexologiques et correspondance entre psychiatre et patients ; courriers adressés à l’animatrice d’une émission radiophonique et documents autobiographiques.
Ces recherches empiriques, dont la majorité sont publiées pour la première fois en français, alimentent une indispensable réflexion sur les enjeux méthodologiques de l’histoire contemporaine des sexualités et sur la temporalité des changements dans les représentations et les pratiques. La perspective comparatiste ainsi que la multiplicité des niveaux d’analyse permettent une approche nuancée de la révolution sexuelle associée à la fin des années soixante et aux années soixante-dix : tant ses prémisses sur le long terme que ses effets plus normalisateurs que libérateurs sont discutés.
Les travaux rassemblés sont replacés dans une perspective historiographique originale, réalisée pour la première fois en Belgique. Analysant notamment ses rapports avec l’histoire des femmes et du genre et ses difficultés méthodologiques, elle permet de mettre en questions les apports de l’histoire contemporaine des sexualités et les défis qu’elle rencontre.

Les risques de santé en société

Appel à publications dans la revue Espace, Populations, Sociétés, revue à comité de lecture, Université des Sciences et Technologies Lille1

Publication prévue 2011-1

Aujourd’hui plus qu’hier, plusieurs facteurs ont contribué à rapprocher le concept de risque des questions de santé publique. Le retour des crises sanitaires dans des territoires déjà avancés dans la transition épidémiologique (sida, ESB, Chikungunya, grippes…), doublé par la perception de nouvelles incertitudes (pollutions, explosions, ondes électro-magnétiques, risque vaccinal…) a contribué à remettre ces questions sur l’agenda des urgences et à révéler les défauts de maîtrise de ces dangers. (Claude Gilbert).

Classiquement associés à la pauvreté, au manque de développement économique, au faible aménagement  des environnements, les aléas sanitaires naissent aussi de l’organisation sophistiquée des humains en sociétés. Car les risques changent (U Beck), les nouveaux dangers peuvent parfois venir de dérivés involontaires des activités anthropiques (sang contaminé, maladies nosocomiales, explosions industrielles, nuages toxiques…). Ces perspectives, ébranlant les espoirs placés dans le progrès entraînent fatalement des régrès correspondant comme l’entrevoyait E. Reclus dès le début du XXème siècle mais suscitent aussi pour les plus optimistes le développement de bienfaisantes  parades et béquilles technologiques (F. Dagognet).

Continuer la lecture de Les risques de santé en société

Parution – Revue Etudes sur la mort, n°136. Le cimetière

Parution – Revue Etudes sur la mort, n°136, 2009/2.
Le cimetière
Christian Biot
ÉDITORIAL Invitations aux voyages
Pascal Moreaux
NAISSANCE, VIE ET MORT DES CIMETIÈRES
André Chabot
LE GRAND DÉPART
Jean-Claude Garnier
PROMENADE DANS QUELQUES CIMETIÈRES AUTOUR DU MONDE
Atmane Aggoun
LE CIMETIÈRE FRANCO-MUSULMAN DE BOBIGNY : LIEU DE MÉMOIRE, TRACES D’IMMIGRATION ET PATRIMONIALISATION
Christian Biot
MORESTEL, LA CITÉ DES PEINTRES
Claude Bersay
LES JARDINS DE L’ÂME
Stéfan Tzortzis et Catherine Rigeade
PERSISTANCE ET/OU TRANSGRESSION DES PRATIQUES FUNÉRAIRES EN TEMPS DE PESTE
Isabelle Dubois
LE CIMETIÈRE DE DEMAIN : DU GRANIT AU SOUVENIR

COLLOQUE LES MORTS EXTRÊMES, 29 MAI 2008

Marie-Frédérique Bacqué
L’EXTRÊME DE LA MORT
Sylvie Dolbeault
HAUTE ALTITUDE, ENGAGEMENT ET PRISE DE RISQUE
Christophe Chabannes
LA CANICULE DE 2003, RETOUR D’EXPÉRIENCE ET ANALYSE PROSPECTIVE
Pierre Lemonnier
QUAND LA MORT EST TOUJOURS EXTRÊME. LA COMPLÉMENTARITÉ ENTRE RITES DE MORT ET FORMES D’IMPUTATION DU MALHEUR EN NOUVELLE-GUINÉE
Yves Schuliar
L’UNITÉ NATIONALE D’IDENTIFICATION DE VICTIMES DE CATASTROPHES DE LA GENDARMERIE NATIONALE (UGIVC)
Cynthia Mauro
CLINIQUE D’UN MÉTIER À RISQUES, DANS LE QUOTIDIEN D’UN SAPEUR-POMPIER
Joël Noret
PERDRE UN BÉBÉ, UNE MORT INSOUTENABLE ? QUELQUES REMARQUES D’ANTHROPOLOGIE COMPARATIVE

Lien : <https://www.cairn.info/revue-etudes-sur-la-mort-2009-2.htm>

Parution – Le corps à l'épreuve du genre. Entre normes et pratiques

Parution – Le corps à l’épreuve du genre. Entre normes et pratiques

GUYARD Laurence et MARDON Aurélia (eds.), Le corps à l’épreuve du genre. Entre normes et pratiques, Presses universitaires de Nancy, 2010, 192 p.

Cet ouvrage propose d’explorer la manière dont le corps est soumis à l’épreuve du genre. A partir des contributions d’historien-ne-s, de sociologues et d’ethnologues, il questionne la place du corps dans la production et la reproduction des inégalités entre les hommes et les femmes, et la façon dont celles-ci s’inscrivent dans le corps des individus et forgent chez eux des habitus sexués. En s’appuyant sur des travaux empiriques, les auteur-e-s s’intéressent aux pratiques corporelles à différents âges de la vie et dans divers espaces d’interaction sociale (les bars gays, les entreprises, l’école, la famille, la consultation gynécologique), ainsi qu’aux représentations sexuées véhiculées sur le corps dans les traités médicaux ou la littérature à destination des jeunes. Ce faisant, cet ouvrage vient nourrir le débat sur la place du corps sexué dans la représentation naturalisée de la différence des sexes. Il éclaire également la compréhension des processus de socialisation qui amènent les individus à adhérer, à contourner ou à résister aux assignations corporelles de genre. Enfin, il dévoile certaines des temporalités régissant la construction genrée des corps.

Introduction : la construction genrée des corps comme objet sociologique
Laurence GUYARD, Aurélia MARDON

Première partie : corps, genre et âges de la vie

Sexué ou genré ? Le corps des jeunes enfants en crèche
Geneviève CRESSON

Devenir « garçon manqué »
Martine COURT

Les filles et l’apparence au moment de l’entrée dans l’adolescence
Aurélia MARDON

Le « zizi sexuel » ou comment l’oppression marque les outils
Annie FERRAND

Le corps gay : construction et incorporation de normes corporelles dans les lieux gays
Colin GIRAUD

Deuxième partie : corps, genre et médecine

Les médecins et l’hermaphrodisme dans la seconde moitié du XIXe siècle
Muriel SALLE

Femmes, médecine et pratique physique et sportive (1880-1922)
Anaïs BOHUON

Des normes corporelles féminines dans la consultation gynécologique
Laurence GUYARD

Troisième partie : corps, genre et travail

Masculiniser le corps féminin ? Institution militaire et socialisation sexuée
Jeanne TEBOUL

Ô Miroir, mon beau miroir… Impact de l’apparence physique en entretien d’embauche
Oumaya HIDRI

Les corps « disponibles » des femmes de plus de cinquante ans dans les emplois
de bureau en Grande-Bretagne
Marjolaine ROGER

Journées de la recherche doctorale en ethnoscénologie – Apprentissage et sensorialité

Journées de la recherche doctorale en ethnoscénologie

Maison des Sciences de l’Homme Paris Nord

17-18 mai 2011

Ces journées d’études interdisciplinaires et internationales en ethnoscénologie ont pour but d’esquisser un état des lieux de la recherche dans ce domaine défini comme « études interdisciplinaires de l’esthétique des incarnations des imaginaires ». En permettant aux doctorants et aux jeunes chercheurs d’exposer leurs travaux et d’en débattre ensemble, l’objectif est de favoriser les rencontres, les échanges et les discussions entre chercheurs et doctorants dont les intérêts scientifiques (sociologie, anthropologie, histoire, économie, sciences cognitives…) s’articulent autour des nouveaux enjeux des arts vivants.

APPRENTISSAGE & SENSORIALITÉ

Toute théorie du théâtre présuppose une théorie de l’apprentissage. Ce principe énoncé voici plusieurs décennies (Pradier 1979, 1986) associe l’expérience des praticiens et les savoirs acquis dans plusieurs champs de la connaissance. L’histoire des arts aussi bien que des pratiques spectaculaires et performatives qui constituent l’objet de recherche de l’ethnoscénologie met en évidence les rapports étroits entre la question de l’apprentissage et de la sensorialité. Les recherches dans le domaine des activités physiques ou pratiques corporelles se systématisent à la fin du XIXe et au début du XXe siècles sous l’influence des réformateurs de l’éducation physique (G. Demeny, G. Hebert…), de la danse (F. Delsarte, B. Mensendieck, E. Jacques-Dalcroze…) et du théâtre (C. Stanislavski, V. Meyerhold, J. Copeau…). Praticiens, réformateurs et pédagogues établissent, développent et entretiennent chez leurs élèves une correspondance entre éducation du corps et esthétique afin d’affiner la perception des nuances du monde sensible, en vue de leur inscription dans l’acte créateur. Dans ce cas, l’esthétique est autant inductrice qu’induite. Toutefois les perspectives disciplinaires coutumières des arts de la scène et des études en Sciences et techniques des activités physiques et sportives (STAPS) tendent, dans la recherche, à dissocier l’esthétique de la question de l’apprentissage et de la sensorialité. Pourtant, dès les années trente, Marcel Mauss introduisait ses leçons sur l’art en partant de la corporéité, et en soulignant l’entièreté biologique, psychologique et sociologique de tout phénomène humain.

Ces deux journées d’étude ont le projet de faire se croiser les disciplines dont l’apport singulier doit permettre la mise en évidence de leur nécessaire complémentarité.

Continuer la lecture de Journées de la recherche doctorale en ethnoscénologie – Apprentissage et sensorialité

Médecine et société : interactions entre pouvoirs et savoirs

Florence Bretelle-EstabletMehrnaz Katouzian-Safadi vous invitent à la journée d'étude qu'elles organisent le mardi 4 mai 2010 à partir de 9h30, salle Mondrian, 646 A

Médecine et société : interactions entre pouvoirs et savoirs

Cette journée sera consacrée à mettre en lumière les différents acteurs et processus qui concourent à construire, à transmettre et à légitimer la médecine. Dans un premier temps, nous chercherons à analyser, au travers de différentes études de cas portant sur la Chine impériale, l’Inde, l’Egypte et l’Andalousie, les rapports qu’entretiennent les médecins avec les  personnalités proches du pouvoir et les conséquences qui découlent de cette relation; dans un second temps, nous analyserons les rapports qu’entretiennent les médecins et les non médecins, que ces derniers interviennent dans le débat public à titre d’observateurs et éventuellement de pourvoyeurs de savoirs médicaux ou qu’ils interviennent pour financer/patronner le travail médical.

9h30 – 13h, La médecine, les médecins et les princes

• Beatriz Puente Ballesteros :

« Network of Power: Imperial Patronage of Jesuit Medicine during the Kangxi Reign»

• Anne-Marie-Moulin :

« Médecins étrangers du prince en terres d’islam; paradoxe ou paradigme ». Un premier aperçu du livre à paraître chez Odile Jacob : Le Médecin du Prince, Voyage à travers les cultures

14h30 – 17h, Médecins, princes et lettrés

• Jöelle Ricordel :

« Soigner les princes à Cordoue (9ème-10ème S.) »

• Mehrnaz Katouzian :

« Financement et patronage des œuvres scientifiques au IXe – Xe siècles »

• Florence Bretelle-Establet :

« Le zhang, « miasmes » entre savoirs spécialisés et savoirs généraux »

Lieu : Bâtiment Condorcet, Université paris-Diderot, 10 rue Alice Domon et Léonie Duquet, 75013 Paris. UMR 7219, Secrétariat  : 01 57 27 89 42

Programme medecine_societe

Parution – La valeur de la vie

Parution – La valeur de la vie par Marie Gaille

GAILLE Marie, La valeur de la vie, Paris, Belles-Lettres, collection Médecins et sciences humaines, 2010, 184 p.

« Ce n’est plus une vie », « je veux encore vivre, même avec cette maladie », « ma vie n’a plus de valeur » : confronté à la maladie, à la déchéance physique, à la perte provisoire ou définitive de certaines capacités, chacun d’entre nous peut être conduit à énoncer de tels propos. Quoi de plus délicat cependant, que l’évaluation de la valeur de la vie ? Cet ouvrage aborde le sens et la portée de cette réflexion dans une situation où elle s’impose dans toute sa radicalité : celle des décisions de maintien ou d’interruption de la vie prises au chevet du patient dans les hôpitaux. En choisissant d’aborder ainsi la question de la valeur de la vie, ce livre fait le pari qu’une approche philosophique nourrie par une rencontre avec l’univers de la médecine contemporaine éclairera davantage le sens de cette notion, son fondement et ses limites, qu’une approche abstraite de tout contexte.

La démarche cherche aussi à établir un dialogue entre philosophes et médecins en proposant une analyse des différents contextes thérapeutiques où une décision de maintien ou d’interruption de la vie doit être prise. À la lumière de cette analyse, l’ouvrage propose une réflexion critique sur les usages de l’idée de valeur de la vie pour en désavouer la pertinence et en nier la légitimité éthique. Les patients, malades mais aussi citoyens, doivent forger en concertation avec les médecins d’autres critères pour fonder une décision aussi déterminante que celle de maintenir ou d’interrompre le cours d’une vie humaine.

Colloque "Santé, justice, pouvoir"

COLLOQUE

Jeudi 06 mai 2010 à Lausanne (Suisse)

Santé, justice, pouvoir

Symposium 2010 de la Société suisse de philosophie

RÉSUMÉ

Symposium bisannuel de la Société suisse de philosophie organisé à Lausanne (Suisse), en collaboration avec les milieux de la santé et avec la participation de conférenciers de premier plan international.

ANNONCE

Les récents progrès des techniques entraînent un déplacement considérable des limites de la condition humaine. Naissance et mort sont désormais livrées à des interventions qui modifient irrévocablement leur poids de fatalité. La perspective d’une santé des corps étendue sur de très longues périodes n’est plus une simple chimère. L’identité même des personnes est sujette à des transformations et des jeux d’amplification qui repoussent toujours plus loin la clôture de l’humain. Enfin, l’ensemble de ces déplacements implique une refonte des institutions censées en légiférer la gestion et la répartition: structures politiques et appareil juridique doivent accroître leur champ d’application pour gérer les implications et les risques encourus par les populations. C’est l’ensemble des pratiques générées par ces déplacements que ce symposium veut interroger, à l’articulation de la santé, de la justice et des pouvoirs. Des conférences plénières seront alternées avec des sessions d’ateliers parallèles portant sur les thèmes «Etats des corps», «Logiques des pouvoirs» et «Justesse des lois».

Continuer la lecture de Colloque "Santé, justice, pouvoir"

Sexe et Genre : pour un dialogue interdisciplinaire au carrefour des sciences de la vie et des sciences humaines

La prochaine séance du séminaire « Sexe et Genre : pour un dialogue interdisciplinaire au carrefour des sciences de la vie et des sciences humaines » se tiendra le 29 avril 2010.

Nathalie Bajos, directrice de recherche à l’INSERM, responsable de l’équipe Genre Santé Sexuelle et Reproductive, INSERM-CESP 10189, Le Kremlin-Bicêtre, qui nous présentera ses travaux sur le thème :
« La sexualité à l’épreuve de l’égalité »

Le séminaire aura lieu de 14h à 16h30 à l’Amphithéâtre de Paléontologie du Jardin des Plantes, 2 rue Buffon, 75005 Paris (métro Austerlitz, Jussieu, Censier-Daubenton; autobus 89, 91, 67, 47).

informations scientifiques (les organisatrices) : peyre@mnhn.fr ; wiels@igr.fr ; nicole.mosconi@wanadoo.fr
informations pratiques : 01 40 79 53 63 ;
iec@mnhn.fr

Alphonse Bertillon and the identification of persons, 1880-1914

APPEL À CONTRIBUTION

Mercredi 01 septembre 2010

Alphonse Bertillon et l’identification des personnes, 1880-1914

RÉSUMÉ

Bertillon et l’identification des personnes, 1880-1914 développe un travail pluridisciplinaire, collectif et international consacré à l’histoire de la police d’identification entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle. Centré sur la figure d’Alphonse Bertillon, ce projet propose une vue panoramique de son parcours, de son œuvre et des techniques innovantes d’identification auxquelles il contribua directement. Durant cette période charnière, un changement de régime modifie en profondeur les manières d’identifier les individus et l’identification devient une question centrale à tous les échelons de l’organisation des sociétés au sein desquelles les liens entre les instances de pouvoir et les administrés sont profondément renouvelés. Des questions posées depuis toujours – comment reconnaît-on une personne ? Comment définir son identité ? – accèdent au rang de problème politique de première importance et mobilisent des experts issus de multiples champs scientifiques.

Continuer la lecture de Alphonse Bertillon and the identification of persons, 1880-1914