Parution – Histoire, médecine et santé, n°4 : Santé en chiffres

Histoire, médecine et santé, n°4 : dossier thématique Santé en chiffres

 

HMS4.jpg
SOMMAIRE (N°4 – Automne 2013)

Dossier thématique : SANTÉ EN CHIFFRES

 

Bruno VALAT, Introduction. Les enjeux de la quantification sanitaire au XXe siècle

 

Bruno VALAT, La « croissance des dépenses de santé », entre enjeux intellectuels et politiques (France, 1920-années 60)

 

Daniel BENAMOUZIG, Les médecins à la découverte de l’économie (1950-1990)

 

Jean-Paul DOMIN, Le PMSI : de l’indicateur de compatibilité hospitalière au mode de tarification (1982-2012)

 

VARIA

 

Elodie SERNA, Médecine clandestine et vasectomie volontaire dans l’Europe de l’entre-deux-guerres

 

Dolorès MARTIN MORUNO, Ressentiment, médecine et société dans la biographie biologique de Gregorio Marañón

 

COMPTES RENDUS

 

Philippe BOURMAUD

CHIFFOLEAU Sylvia, Genèse de la santé publique internationale. De la peste d’Orient à l’OMS

 

Claire FREDJ

ESCANDE Laurent (éd.), Avec les pèlerins de La Mecque. Le voyage du docteur Carbonell en 1908

 

Alexandre KLEIN

KEEL Othmar, La médecine des preuves. Une histoire de l’expérimentation thérapeutique par essais cliniques contrôlés

 

Helena DA SILVA

DIEBOLT Évelyne et FOUCHÉ Nicole, Devenir infirmière en France, une histoire atlantique ? (1854-1938)

 

Jacqueline VONS

BERRIOT-SALVADORE Évelyne (dir.), Ambroise Paré. Une vive mémoire

 

Florence CATHERINE

NICOLI Miriam, Des savants et des livres. Autour d’Albrecht von Haller et Samuel-Auguste Tissot

 

Pour commander ce numéro ou s’abonner

Appel à communication – L’écriture savante des troubles mentaux : enjeux et débats

Appel à communication. L’écriture savante des troubles mentaux: enjeux et débats.

Session n°21 au Congrès de la Société Française d’Histoire des Sciences et des Techniques : 28-29-30 avril 2014 à Lyon.  

 

Nous vous invitons à proposer une communication dans le cadre de la session n°21 « L’écriture savante des troubles mentaux: enjeux et débats » du prochain Congrès de Société Française d’Histoire des Sciences et des Techniques organisé par le laboratoire « Sciences et Société -Historicité, Éducations, Pratiques » (S2HEP, EA 4148) de l’Université de Lyon 1.

 

Les propositions (comprenant un titre et une dizaine de lignes) sont à soumettre directement sur la plateforme sciences.conf après création d’un compte à l’adresse suivante : http://sfhst2014lyon.sciencesconf.org/

Attention ! Date limite d’envoi : 10 janvier 2014. 

 

 

L’écriture savante des troubles mentaux : enjeux et débats.

 

Depuis la volonté pour la psychiatrie de faire science (entreprise dont la légitimité suscite encore des doutes), la question du diagnostic est centrale à la recherche au sein de cette spécialité médicale. Deux approches principales -catégorielle et dimensionnelle – coexistent pour penser la pathologie mentale et traiter les sujets présentant des troubles identifiés. La formation et la pratique médicales en psychiatrie sont caractérisées par le recours aux outils diagnostiques tels que le DSM (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders) dont la cinquième version, en 2012/3, induiraient, selon certains, le risque d’une psychiatrisation du corps social, au vu de l’élargissement de certaines catégories cliniques dont l’assise théorique apparaît faible. Les modes de production du diagnostic sont parcourus de controverses et de débats récurrents tout au long de l’histoire de la psychiatrie et doivent être de fait un terrain privilégié pour l’histoire des sciences médicales.

 

Notre panel se propose d’explorer les conditions et les systèmes de pensées propices à la constitution et à la mise en place de dispositifs de lectures des troubles mentaux et leurs conséquences pour l’individu étiqueté « fou », malade mental, en souffrance psychique ou inadapté socialement. La place croissante du patient comme acteur social dans les modalités de recherche modifie en partie les termes du débat. Comment prendre en compte le rôle croissant des collectifs d’usagers,  qui s’emparent de ces questions pour revendiquer ou, au contraire, dénoncer les constructions et usages sociaux de certains troubles (syndrome d’Asperger, hyperactivité) et participent à la disqualification ou à la reconnaissance des catégories ? Les controverses contemporaines à propos de la nosographie psychiatrique marquent-elles réellement une rupture avec de plus anciens débats – qu’on songe ainsi aux discussions autour de l’hystérie, des personnalités multiples, de la schizophrénie infantile ?  Une nouvelle écriture savante des troubles, par-delà le clivage entre naturalisation ou constructivisme, est-elle envisageable ?

 

Ce sont des travaux apportant un éclairage sur ces aspects de l’âge contemporain ou des travaux rénovant notre connaissance de situations plus anciennes que nous souhaitons mettre en avant dans ce panel.

 

Nausica Zaballos (Centre Alexandre Koyré / IRIS -Institut de recherche interdisciplinaire sur les enjeux sociaux) et Jean-Christophe Coffin (Centre Alexandre Koyré)

 

Séminaire – Hypnoses d’hier et d’aujourd’hui

Séminaire – Hypnoses d’hier et d’aujourd’hui. Pratiques « hypnotiques » : Limites, problèmes et intersections

Un terme en relation au sommeil – hypnose – s’est  accrédité dans la médecine des XIXe et XXe siècles pour désigner un « état non ordinaire de conscience ». Sa signification s’est cristallisée dans un ensemble de représentations culturelles qui demandent à être élucidées. L’hypnose consiste-t-elle en des pratiques corporelles très variées visant à induire un tel état à l’aide de paroles ou de gestes, de danses ou de mises en scène théâtrales ? Est-ce que les pratiques chamaniques et les rituels depossession permettraient de l’éclairer d’un jour nouveau ? Dans quelle mesure l’anthropologie médicale et l’ethnopsychiatrie peuvent-elles nous offrir des outils conceptuels aptes à interpréter des pratiques « hypnotiques » aux facettes multiples et variées ? Tout le long du séminaire, nous essayerons de répondre à ces questions dans le respect de la diversité des pratiques et dans l’effort constant de les mettre en relation avec la clinique contemporaine.

 

12 novembre 2013

  • Serena Bindi (université Paris Descartes), Pascale Haag (EHESS), Roberto Poma(université Paris-Est Créteil) – Introduction générale
  • Paul Sorrentino (anthropologue, université Paris Descartes) – La transe et ses non-dits dans l’anthropologie de la possession d’Erika Bourguignon.

10 décembre 2013

  • Olivier Luminet (psychologue, université catholique de Louvain et université libre de Bruxelles) – Comment les émotions contribuent à former nos souvenirs collectifs ?
  • Véronique Waisblat (médecin anesthésiste, Groupe Hospitalier Le Raincy Montfermeil) – À la recherche des racines de l’hypnose humaine

14 janvier 2014

  • Catherine Contour (chorégraphe exploratrice) – L’outil hypnotique pour la création : comment une artiste formée à l’hypnose l’aiguise, l’utilise, le transmet
  • Manuela Santa Marina (psychologue clinicienne) – Hypnose et méditation de pleine conscience : points communs et spécificités

11 février 2014

  • Pascal Rousseau (historien, université Paris 1) – Liens entre états sous hypnose et champ élargi de la vision dans les imaginaires de l’avant-garde
  • Thibaud Trochu (historien, EHESS) – Sur le « prétendu magnétisme animal »: l’enquête du physiologiste Rudolf Heidenhain (1880)

11 mars 2014

  • Anahita Grisoni (sociologue, EHESS), Pascale Haag – Aborder l’hypnose dans les sciences sociale: une approche méthodologique
  • Roberto Beneduce (anthropologue, université de Turin) – Hors du temps : production d’images et imaginaires de la guérison sur le plateau Dogon. De l’analyse d’une mélopée aux incertitudes du présent

8 avril 2014

  • Jérôme Sackur et Hernan Anllo (sciences cognitives, LSCP) – L’hypnose dans l’étude expérimentale de la conscience
  • Caterina Pasqualino (anthropologue, CNRS) – Cinéma expérimental, transe et expérience de mort imminente (NDE)

 

  • EHESS (salle 8) – 105 bd Raspail
    Paris, France (75006)

CONTACTS

  • Pascale Haag
    courriel : pascale [dot] haag [at] ehess [dot] fr

 

« Hypnoses d’hier et d’aujourd’hui », Séminaire, Calenda, Publié le mardi 10 décembre 2013, http://calenda.org/270492

Journée d’études – Genre, territoire et santé

Journée d’études – Genre, territoire et santé

Axe 2 du groupe CIST Santé « Santé et inscription territoriale des populations »

De plus en plus de travaux de géographes ou de sociologues montrent l’importance des inégalités entre hommes et femmes, en termes d’occupation ou d’appropriation des espaces et d’accès aux pouvoirs et aux ressources. Les inégalités de santé entre hommes et femmes, que ce soit de mortalité, de morbidité ou plus généralement de représentations et de comportements en lien avec la santé sont quant à elles documentées par de nombreuses recherches en santé publique. Cependant, en France, peu d’études interrogent les constructions sociales et territoriales de genre qui participent à ces inégalités de santé. Ce constat est à l’origine de l’organisation d’une journée de séminaire pluridisciplinaire en janvier 2014 proposant de questionner l’articulation entre « genre, territoire et santé ».

Cette journée scientifique est organisée par Audrey Bochaton (Université Paris Ouest Nanterre la Défense, Mosaïques LAVUE), Alice Denoyel (Université Jean Moulin-Lyon 3, UMR 5600 Environnement, Ville et Société), Emmanuelle Faure (Université Paris Ouest Nanterre la Défense, Mosaïques LAVUE), Clélia Gasquet-Blanchard (EHESP-Sorbonne Paris Cité, UMR 6590 ESO), Sandrine Halfen (Observatoire régional de santé d’Île-de-France).

INFORMATIONS PRATIQUES

La participation à la journée est gratuite dans la limite des places disponibles et sous réserve d’inscription par courriel au plus tard le vendredi 20 décembre 2013 à l’adresse suivante : genreterritoiresante@yahoo.fr.

Un déjeuner sera offert sur place.

Programme

Vendredi 17 janvier 2014

(Salle à préciser)

MATIN – 9H00-12H00

9h00-9h30 : Introduction de la journée

  • · Présentation du CIST
  • · Présentation des objectifs de cette journée par le comité d’organisation

9h30-12h00 : Regards pluridisciplinaires et cadrage théorique sur les liens entre « genre, territoire et santé ».

Communications de 30 minutes chacune

  • Claire Hancock (Géographe, Professeure, Université Paris-Est Créteil)
  • Pierre Aïach (Sociologue, Directeur de recherche Inserm, Iris-EHESS)
  • Pierre Chauvin (Épidémiologiste, Directeur de recherche Inserm, Université Paris 6 Pierre et Marie Curie, UMRS 707) Discussion avec la salle

REPAS SUR PLACE APRES-MIDI – 13H00-17H30

Axe 1 : Représentations masculines et féminines du territoire en lien avec la santé.

Communications de 20 minutes chacune

  • Alice Denoyel (Doctorante et ATER, géographie de la santé, Université Jean Moulin Lyon 3) : « Genre et stratégies de localisation des professionnels de santé de proximité en Bourgogne : l’impact des représentations territoriales. »
  • Arnaud Alessandrin (ATER, sociologie, Université Bordeaux-Segalen, Centre Émile Durkheim,) : « De l’hôpital au tribunal : géographie des transidentités. »
  • Yohan Selponi (Doctorant, sociologie, EHESS) : « La construction sociale des déviances genrées adolescentes lors des actions de prévention des « conduites addictives » en milieu scolaire dans un département rural »

Axe 2 : Environnement de vie : le territoire comme support de la santé des hommes et des femmes.

Communications de 20 minutes chacune.

  • Emmanuelle Faure (Doctorante, géographie de la santé, Paris-Ouest Nanterre la Défense) : « Le territoire, un facteur de la mobilisation différenciée des femmes et des hommes en santé préventive. L’exemple d’un quartier de Boulogne-Billancourt. »
  • Laurent Mélito (Doctorant, sociologie, EHESS) : « Grammaire des enjeux sanitaires des pratiques prostitutionnelles au prisme du territoire. »

PAUSE

Axe 3 : Mobilités, accessibilité et recours aux soins : des pratiques spatiales féminines et masculines ?

Communications de 20 minutes chacune.

  • Brigitte Nader (Géographe, chercheur associé au Lab’Urba) : « Les pratiques spatiales des 75 ans et plus : une affaire de genre ? »
  • Mickael Blanchet (Post-Doctorant, géographie, Université Angers-Eso, UMR 6590) : « Mortalité prématurée masculine dans les campagnes de l’Ouest de la France. »

17h00-17h30 : Conclusions « Quelles perspectives pour la recherche ? Quelles perspectives pour l’action ? »

  • France Guérin-Pace (Géographe, « Identités et territoires » UR12 Ined, Cist)
  • Mounira Mehiri (Chargée de mission santé et lien social, Délégation à la Politique de la ville et à l’Intégration, Mairie de Paris).

 

 

CONTACTS

  • Audrey Bochaton
    courriel : abochaton [at] u-paris10 [dot] fr
  • Fabienne Velter
    courriel : fvelter [at] u-paris10 [dot] fr

 

« Genre, territoire et santé », Journée d’étude, Calenda, Publié le vendredi 13 décembre 2013, http://calenda.org/268301