5ème Journée Française de l’Allergie

5ème Journée Française de l’Allergie

22 mars 2011

Concernant 1 Français sur 4, les allergies respiratoires sont cette année au cœur du dispositif de sensibilisation. Mal connues, souvent mal traitées, ces pathologies peuvent pourtant s’aggraver sévèrement. Des solutions concrètes existent pourtant pour améliorer durablement la qualité de vie des personnes allergiques. Elles sont d’autant plus efficaces que le diagnostic est précoce.
C’est pour pallier ce déficit d’information que l’Association Asthme & Allergies et la communauté allergologique consacrent la 5ème Journée Française de l’Allergie aux allergies respiratoires avec comme mot d’ordre : « Allergies respiratoires : ne subissez plus,agissez ! ».
Le dispositif s’appuiera sur le lancement d’un site internet d’information et d’échange entre patients et allergologues : www.allergiesrespiratoiresagir.org. En parrallèle, nous sommes présents sur les réseaux sociaux par le biais de comptes Facebook (https://www.facebook.com/pages/Allergies-respiratoires-ne-subissez-plus-agissez/173284122717313?sk=wall) et Twitter (http://twitter.com/AsthmeAllergies). Sur le terrain, l’information sera relayée par de nombreux pharmaciens et dans les cabinets d’allergologie.
Coup d’envoi : un « Chat », le 22 mars, permettra aux Français d’entrer en contact avec des allergologues et d’obtenir en direct des réponses aux questions qu’ils se posent sur les allergies respiratoires.
Le site www.allergiesrespiratoiresagir.org permettra également aux internautes d’accéder à un quizz « Etes-vous concerné par les allergies respiratoires ? », des témoignages vidéos d’allergologues et de patients, des conseils pratiques…
A travers cette démarche, l’Association Asthme & Allergies entend aussi apporter son soutien à la candidature des allergies respiratoires comme Grande Cause Nationale en 2012. Les internautes auront ainsi la possibilité de soutenir cette candidature sur www.allergiesrespiratoiresagir.org et dans les salles d’attente des cabinets d’allergologues grâce aux registres de signatures prévus à cet effet.