Parution – Si je veux, quand je veux – Contraception et avortement dans la société française (1956-1979)

Parution – Si je veux, quand je veux – Contraception et avortement dans la société française (1956-1979)

 

PAVARD Bibia, Si je veux, quand je veux – Contraception et avortement dans la société française (1956-1979), Presses universitaires de Rennes, 2012.

 Faire l’histoire de la contraception et de l’avortement en France, de 1956 à 1979, c’est faire l’histoire de l’un des changements majeurs du second XXe siècle. En un peu moins de vingt-cinq ans, l’interdit est remplacé par une nouvelle liberté de procréer, encadrée mais réelle, fondée sur ridée que les couples et surtout les femmes sont responsables de leur propre fécondité. Le slogan féministe des années 1970,  » un enfant si je veux, quand je veux « , semble devenu une réalité. Pour autant, ce changement ne va pas de soi. Le résultat final, avec ses avancées et ses limites, ne doit pas faire oublier l’ensemble des controverses, des résistances, des compromis qui le construisent. Le parti pris de l’auteur est de replacer les actrices et acteurs au coeur du changement, celles et ceux qui luttent comme celles et ceux qui font la loi. L’ouvrage traite du Mouvement français pour le planning familial, du Mouvement de libération des femmes, du Mouvement pour la liberté de la contraception et de l’avortement, mais aussi de certaines figures politiques qui ont porté la réforme législative comme Lucien Neuwirth et Simone Veil. S’intéressant à la fois aux mobilisations, à l’écho médiatique et au changement législatif, il apporte un regard neuf à l’intersection entre histoire politique, histoire culturelle et histoire du genre.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.