Colloque – Aides-soignantes et préposés aux bénéficiaires. Enjeux sociaux et scientifiques actuels

Colloque – Aides-soignantes et préposés aux bénéficiaires. Enjeux sociaux et scientifiques actuels

Ce colloque aura pour objectif de présenter des recherches actuelles en sciences sociales portant sur les métiers d’aides-soignantes (en France, Suisse, Belgique) et préposés aux bénéficiaires (au Québec). Depuis les travaux d’Anne-Marie Arborio (2001), de nombreuses études se sont accumulées portant sur ce sujet, sans pour autant que ce soient réunis dans un même colloque les chercheurs francophones autour de cette thématique. Rappelons que les membres de ces deux métiers rassemblent dans des organisations hospitalières ou gériatriques des acteurs professionnels au plus proche des patients ou résidents, et devant réaliser envers eux des actes d’assistance, sous la supervision immédiate des infirmières. De nombreuses études en France (Causse, 2006 ; Molinier, 2005) ou au Québec (Riendeau, 2006 ; Cognet, 2003) ont permis de considérer les multiples dimensions de ce métier : dévolues largement au travail relationnel, au care, les aides-soignantes et préposés subissent pourtant largement les problématiques relatives aux nouvelles injonctions en termes de qualité du travail, de charge de travail et d’épuisement professionnel dans les organisations hospitalières et gériatriques. De plus, elles subissent actuellement une forte médiatisation autour de la problématique de la maltraitance envers les résidents dont elles seraient les responsables directs. Ainsi, les sciences sociales, et notamment la sociologie, peuvent apporter un éclairage spécifique des enjeux actuels entourant ces métiers.

Les auteurs auront donc à répondre à l’une de ces questions:

  • Quelles sont les problématiques sociales émergentes portant sur les pratiques de ce personnel ou sur ces métiers ? ;
  • Qu’est-ce que les études scientifiques en sciences sociales peuvent apporter à la compréhension et à la transformation de ces pratiques et métiers ?

Modalités de soumission

Les propositions portant sur les contextes français, belges, suisses ou québécois seront étudiées, ainsi que celles ayant pour objectif de les comparer.

Les propositions de communication (2000 caractères maximum) devront être transmises

au plus tard le 01 février 2013

à cette adresse : francois.aubry@irsst.qc.ca

Responsables scientifiques

  • Yves Couturier, professeur au département de service social, Université de Sherbrooke.
  • François Aubry, stagiaire postdoctoral, IRSST.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.