Parution – L’autopsie judiciaire. Histoire d’une pratique ordinaire au XIXe siècle

Parution – L’autopsie judiciaire. Histoire d’une pratique ordinaire au XIXe siècle
1373552704 Sandra Menenteau, L’autopsie judiciaire. Histoire d’une pratique ordinaire au XIXe siècle, Rennes, PUR, 2013.

Cet ouvrage apporte un éclairage sur la pratique ordinaire de l’expertise judiciaire à travers l’un de ses actes phares, l’autopsie. Il s’agit au XIXe siècle d’une médecine légale de l’ombre, exercée par des médecins experts « ordinaires ». Au sein des activités cadavériques, l’autopsie médico-légale jouit d’un statut particulier où réglementations, interdits et réticences populaires sont levés, notamment ceux qui limitent et s’opposent aux dissections, embaumements et autres examens anatomopathologiques. Avec une préface deFrédéric Chauvaud et une postface du Dr Michel Sapanet.

 

Sandra Menenteau est docteure en histoire contemporaine de l’université de Poitiers, chercheure associée au Criham (EA 4270). Elle poursuit ses recherches sur l’autopsie judiciaire et la médecine légale, particulièrement sur les aspects éthiques de cette pratique.

 

Préface de Frédéric Chauvaud

 

L’expertise cadavérique à travers ses praticiens

  • « Médecins au rapport » et médecins experts
  • Pratiquer une autopsie : une prise de risques professionnelle et personnelle

Les conditions matérielles de l’autopsie

  • Les antichambres de la Morgue : quand l’autopsie se pratique « à domicile »
  • « Avec un scalpel et une scie on peut tout ouvrir » : la « boîte à outils » du médecin expert.

Le scalpel et la plume

  • Protocoles et perceptions « autoptiques »
  • Les us et coutumes du rapport d’autopsie

Postface du Dr Michel Sapanet


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.