Cultures touristiques : spatialités, mobilités, corporéités

Cultures touristiques : spatialités, mobilités, corporéités

Lundi 21 juin 2010  |  Sion (Suisse)

La tension entre spatialités, mobilités et corporéités est co-constitutive du tourisme. Le lien entre pratiques touristiques et mobilité est le premier problème qui se pose, car les pratiques touristiques font partie d’un ensemble de mobilités et prennent place dans les « styles d’habiter » fondés sur la mobilité. Ensuite, l’approche culturelle appréhende également les manières très variées de corporéités, règles et « équipements » des pratiques humaines. Se pose alors toute une série de questions concernant les pratiques touristiques et leur apprentissage en termes de « cultures touristiques ». Enfin, le tourisme prend une part non-négligeable à cette circulation mondialisée par le déplacement des touristes, mais aussi par les transactions financières et de circulation d’images qu’il met en branle.

ANNONCE

Union Géographique Internationale

Commission “Cultural Approach in Geography” Chair: Prof. Benno Werlen

Commission “Geography of Tourism, Leisure and Global Change” Chair: Prof. Jarkko Saarinen

Institut Universitaire Kurt Bosch (Sion, Suisse)

Du 21 au 23 juin 2010

Cultures touristiques: spatialités, mobilités, corporéités

La tension entre spatialités, mobilités et corporéités est co-constitutive du tourisme. Le lien entre pratiques touristiques et mobilité est le premier problème qui se pose, car les pratiques touristiques font partie d’un ensemble de mobilités et prennent place dans les « styles d’habiter » fondés sur la mobilité. Ensuite, l’approche culturelle appréhende également les manières très variées de corporéités, règles et « équipements » des pratiques humaines. Se pose alors toute une série de questions concernant les pratiques touristiques et leur apprentissage en termes de « cultures touristiques ». Enfin, le tourisme prend une part non-négligeable à cette circulation mondialisée par le déplacement des touristes, mais aussi par les transactions financières et de circulation d’images qu’il met en branle. L’ensemble fait émerger des « cultures touristiques » qui sont informées par des manières de faire ordonnées et réglées de la part des touristes, mais aussi de la part de la sphère marchande des offres de produits touristiques relativement standardisés qui font dorénavant partie de la culture occidentale, sinon d’une culture touristique mondiale. Il se pose notamment les questions suivantes :

1. Comment le tourisme comme phénomène affecte-t-il la théorisation des approches culturelles en géographie ? Comment l’outillage conceptuel de la géographie culturelle peut-il donner sens au tourisme ? Quelles en sont les impasses ? Est-ce que le phénomène « tourisme » invalide-t-il certains concepts de la géographie culturelle ? Nous invitons des contributions d’ordre épistémologique qui déconstruisent le regard géographique que l’approche culturelle porte sur le tourisme.

2. L’apprentissage de cultures touristique est l’un des éléments centraux remarqués par Löfgren (1999) lorsqu’il pose la question de savoir « how we have acquired the skills of being tourists ». Cette question n’a pas encore reçu des réponses substantielles, notamment si l’on regarde les cultures touristiques non-occidentales.

3. Les pratiques touristiques ne font sens que par un déplacement, un changement de lieu et de place, ce qui les range parmi les problèmes posés par les « mobility studies ». Quelle part prennent les pratiques touristiques dans les cultures de mobilité ? Quelles sont les interdépendances à l’œuvre entre pratiques touristiques et d’autres pratiques de mobilité ? Comment les lieux sont traduits en capital culturel ou en effets de distinction ? Les communications attendues portent sur des conceptualisations, mais aussi méthodologies originales de recherche et d’études de cas.

4. Les nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC) – telles qu’Internet, téléphone portable, e-mail, SMS et des multiples applications de « social network » – ont une part de plus en plus importantes dans les pratiques du moment qu’elles accompagnent physiquement les individus. L’un des éléments porte sur le fait que les individus restent toujours « joignables » et « attachés », même lors de leur déplacement touristique, qui auparavant constituait une rupture plus importante. Quels sont alors les effets de ces innovations technologiques sur les pratiques touristiques ?

5. L’assemblage d’une pratique touristique constitue une performance très peu étudiée. Des techniques du corps, un savoir-faire et des compétences sont nécessaires tout autant des instruments, technologies, notamment pour le transport et l’hébergement, vêtements, coûts, restauration etc. La notion d’assemblage issu de la « actor-network-theory » (Latour, 2000) peut être utile pour décrire la façon dont les différents éléments sont mis ensemble par le touriste en acte.

6. L’engagement corporel est crucial dans les pratiques touristiques, car des techniques du corps spécifiques – la manière de marcher, la maîtrise de l’alpinisme, flâner, se bronzer – sont nécessaires. Ainsi conçu, les pratiques touristiques peuvent être vues comme « acquis civilisationnel » par la maîtrise du corps qu’elles nécessitent. En même temps, le temps du hors-quotidien et de l’autre est aussi le temps d’une sexualité autre où les rapports sexuels non-routiniers peuvent avoir lieu.

Programme des journées

21 Juin 2010

8h30h-9h00: Accueil

9h00: Ouverture

Intervention du président de la commission « Approche culturelle en géographie », Benno Werlen (Uni Jena, Germany)

9h15: Introduction

Présentation des journées « Cultures touristiques », Mathis Stock (IUKB, Switzerland)

9h30: Keynote « Tourism figures: thinking through the crowd in the age of banal mobility. » Mike Crang (Uni Durham, United Kingdom)

10h30-11h00: Pause café

11h00-12h30: Session Lieux (Présidente de séance: Anne-Marie d’Hauteserre)

  • Places of postmodern sociality. (Karlheinz Wöhler)
  • Mobilité des images et des objets dans des projets touristiques locaux : réflexions à partir d’exemples en Valais, Suisse. (Mathieu Petite)
  • Economy of fascination: spectacles and fascinations as driving forces for attracting tourists. (Heiko Schmid)

12h30-14h00: Déjeuner

14h00-15h30: Ateliers I

Mobilités / Mobilities

  • Continuité et ruptures des mobilités temporaires. Les articulations entre différentes formes de déplacement. (S. Baudet-MichelS. BerroirN. CattanJ.-M. DecrolyA. FleuryM. GuéroisS. Rufat)
  • Autres expériences de mobilité: tourisme et pratiques des lieux en migration. (Giulia Fabbiano)
  • Kabyles en France. (Zina Ouaglal)

Images & représentations

  • Image promotionnelle et mobilités dans un paysage en changement : défi de cohérence pour l’identité de la Gaspésie touristique (Canada), face à la présence éolienne. (Anne-Sophie DevanneMarie-José Fortin)
  • Representing the Other: Indigenous people and cultures in tourism promotion. (Jarkko Saarinen)
  • Embodying the map: Tourist practices in Berlin. (Tania Rossetto)

Sports

  • La mise en réseau d’actants hétérogènes : le cas de l’offre de loisirs sportifs. (Fanny DuboisPhilippe Terral)
  • Culture de la mobilité dans les pratiques de l’escalade. (Jean CorneloupPascal MaoPhilippe Bourdeau)
  • Tourisme sportif, engagement corporel. (Olivier Bessy)

15h30 – 16h00: Pause café

16h00-17h30: Session Corporéité (Président de séance: Jarkko Saarinen)

  • Shared corporeal construction of the tourist experience in remote destinations. (Anne-Marie d’Hauteserre)
  • Le corps exotique. (Jean-François Staszak)
  • Enabling corporealities: Dancing/seducing tourists in Cuba. (Valerio Simoni)

17h30-18h00: Intervention du président d’honneur de la Commission. « Les cadres culturels de l’activité touristique. »  Paul Claval

18h00: Apéritif

22 Juin 2010

9h00-10h00: Keynote. « Une pragmatique de l’espace pour appréhender les situations touristiques. » Michel Lussault (ENS Lyon)

10h00-10h30: Pause café

10h30-12h00: Session cultures touristiques (Président de séance: Mathis Stock)

  • Chez les uns; chez les autres: ryokans de Kyoto et riads de Marrakech. (Anna Madoeuf)
  • Etre touriste dans un pays socialiste : Le cas du tourisme domestique au Việt Nam. (Emmanuelle Peyvel)
  • « As mists floated over the Sungari River: » The Touristic Culture Defined by Imperial Japan to Better Please Foreign Visitors. (Philippe Fôret)

12h-14h00: Déjeuner

14h00 – 15h30: Ateliers II

Pratiques touristiques / Tourist practices

  • Pratiques et compétences des touristes occidentaux et asiatiques dans la Kinabatangan. (Clotilde Luquiau)
  • Plages africaines, plages occidentales, au Kenya. Le choc des acquis civilisationnels : la culture des  4 « S » face à l’invention d’une culture balnéaire locale. (Jean Rieucau)
  • From the sexy Swedish girls and the Italian ‘vitelloni’ to the low cost flights Stockholm-Rimini: a case of touristic and cultural geography. (Catia BrunelliFrancesco Buoncompagni)

Corporéités I / Corporealities I

  • Mélissa, Ninon, Jean-Philippe et Isma: Expérimenter Amsterdam à 20 ans. Performances touristiques initiatiques et citadinités. (Amandine Chapuis)
  • Le corps chinois sur la plage dans le tourisme intérieur en Chine. (Benjamin Taunay)
  • Corps masculins en vacance(s) : nudité balnéaire et identité gay. (Emmanuel Jaurand)

Experiences

  • Loisirs et pratiques touristiques chez les Cris de la Baie James. (Samuel Neural)
  • L’expérience aéroportuaire dans la culture touristique : une approche des spatialités du voyageur. (Lucie-Emmanuelle Démettre)
  • Tourist spaces as heterotopias. Touristification and the generation of identity as interconnected logics of action. (Anja Saretzki)

15h30-16h00: Pause café

16h00-17h30: Ateliers III

Technologies spatiales / Spatial technologies

  • La spatialisation et la conception des hôtels tunisiens, une traduction de la nature de la demande et de l’offre touristique. (Ikram Saïdano)
  • Apprendre à être touriste : à la recherche de guides. (Gilles Brougère)
  • Mutation de l’expérience de voyage. (Rafael Matos-Wasem)

Corporéités II / Corporealities II

  • Tourisme et handicap : la place du corps handicapé dans la pratique touristique. (David Amiaud)
  • Trekking et engagement corporel. (Lionel Lapompe-Paironne)
  • (Dis)ability and the body-landscape encounter. (Hannah MacPherson)

Pratiques émergentes / Emergent practices

  • Nouvelles pratiques d’habiter et de récréation dans les espaces montagnards : vers des cultures post-touristiques ? (Niels Martin)
  • Une application TIC pour étudier les flux, les sites émergents et les nouvelles pratiques du tourisme mondial. Le cas de Panoramio (Google). (Saskia Cousin, C. GabayJérôme Da Rugna)
  • Host-guest encounters as (de)constructing place(s). (Helen Pattison)

17h30-18h30: Discours de clôture (Benno Werlen)

18h30: Apéritif

23 Juin 2010

8h30 – 12h30: Excursion à Crans-Montana

Une approche géographique des enjeux de la station.

(Présentation par les étudiants du Master Interdisciplinaire du tourisme)

Fichiers attachés
Lieu
  • Sion (Suisse) (Institut Universitaire Kurt Bosch)
Date
  • lundi 21 juin 2010
Contact
  • Christine EDEN
    courriel : christine [point] eden (at) iukb [point] ch