Parution – Histoire, médecine et santé, n°4 : Santé en chiffres

Histoire, médecine et santé, n°4 : dossier thématique Santé en chiffres

 

HMS4.jpg
SOMMAIRE (N°4 – Automne 2013)

Dossier thématique : SANTÉ EN CHIFFRES

 

Bruno VALAT, Introduction. Les enjeux de la quantification sanitaire au XXe siècle

 

Bruno VALAT, La « croissance des dépenses de santé », entre enjeux intellectuels et politiques (France, 1920-années 60)

 

Daniel BENAMOUZIG, Les médecins à la découverte de l’économie (1950-1990)

 

Jean-Paul DOMIN, Le PMSI : de l’indicateur de compatibilité hospitalière au mode de tarification (1982-2012)

 

VARIA

 

Elodie SERNA, Médecine clandestine et vasectomie volontaire dans l’Europe de l’entre-deux-guerres

 

Dolorès MARTIN MORUNO, Ressentiment, médecine et société dans la biographie biologique de Gregorio Marañón

 

COMPTES RENDUS

 

Philippe BOURMAUD

CHIFFOLEAU Sylvia, Genèse de la santé publique internationale. De la peste d’Orient à l’OMS

 

Claire FREDJ

ESCANDE Laurent (éd.), Avec les pèlerins de La Mecque. Le voyage du docteur Carbonell en 1908

 

Alexandre KLEIN

KEEL Othmar, La médecine des preuves. Une histoire de l’expérimentation thérapeutique par essais cliniques contrôlés

 

Helena DA SILVA

DIEBOLT Évelyne et FOUCHÉ Nicole, Devenir infirmière en France, une histoire atlantique ? (1854-1938)

 

Jacqueline VONS

BERRIOT-SALVADORE Évelyne (dir.), Ambroise Paré. Une vive mémoire

 

Florence CATHERINE

NICOLI Miriam, Des savants et des livres. Autour d’Albrecht von Haller et Samuel-Auguste Tissot

 

Pour commander ce numéro ou s’abonner

Parution – La naissance des biotechnologies pharmaceutiques en France (1887-1914)

Parution – La naissance des biotechnologies pharmaceutiques en France (1887-1914)

 G. Gachelin, Y. Bottineau-Fuchs, A. Opinel, Ph. Rivoirard et P. Bourdelais, La naissance des biotechnologies pharmaceutiques en France (1887-1914). Le sérum antidiphtérique de l’Institut Pasteur, PUF, 2013. 

Les caractéristiques techniques des accès informatiques à  l’ouvrage se trouvent à :

http://librairie.immateriel.fr/fr/ebook/9782130624752/la-naissance-des-biotechnologies-pharmaceutiques-en-france-1887-1914)

En 1894, la diphtérie est la première maladie infectieuse grave à être fréquemment vaincue, grâce à un médicament d’un type nouveau, le sérum antidiphtérique, entièrement conçu en laboratoire et non à l’hôpital. Il devient l’emblème de la médecine scientifique moderne. Le présent ouvrage retrace dans un premier temps l’histoire de la maladie et celle des différentes méthodes utilisées pour pallier ses effets, l’asphyxie due au croup en particulier. La mise au point du sérum antidiphtérique est ici replacée dans le contexte des relations scientifiques franco-allemandes, moins hostiles qu’on ne l’aurait supposé, voire amicales. L’ouvrage examine ensuite les conditions qui permettent à l’Institut Pasteur de transformer les résultats positifs d’un essai clinique en la construction d’un monopole de fait sur la production de sérum et le contrôle de sa qualité. L’ensemble pose les bases d’un établissement industriel de plus en plus performant et le succès financier qui accompagne la production permet la construction de l’hôpital de l’Institut Pasteur et celle de laboratoires de chimie, puis, au début du XXe siècle, la structuration d’un campus intégré dans lequel les produits pharmaceutiques fabriqués dans les laboratoires peuvent être testés à l’hôpital. Cette réussite qui a servi de modèle dans plusieurs pays a fondé la place originale de l’Institut Pasteur dans la santé publique en France.

 

Parution – Documenter l’histoire de la santé et de la médecine au siècle des Lumières – Base de données Samuel-Auguste Tissot

Les Editions BHMS ont le plaisir de vous annoncer la parution d’un nouvel ouvrage sous forme d’e-book:
 
Séverine Pilloud
Documenter l’histoire de la santé et de la médecine au siècle des Lumières.
Les consultations épistolaires adressées au Dr Samuel Auguste Tissot (1728-1797)
 
50 p.
[ISBN 978-2-9700536-4-4]
CHF 12.- / € 12

 

Cet ouvrage s’accompagne d’une BASE DE DONNEES réalisée par Séverine Pilloud, Micheline Louis-Courvoisier et Vincent Barras. Elle présente la correspondance du docteur Samuel Auguste Tissot et peut être consultée librement en ligne (cliquer ici).

 

Archives du corps et de la santé au 18e siècle.

Les lettres de patients au Dr Samuel Auguste Tissot (1728-1797)

Vous pouvez commander l’ouvrage électronique: 

– au moyen du bon de commande téléchargeable directement: cliquer ici
– par courriel: bhms@chuv.ch dans lequel vous préciserez votre adresse postale;
– par téléphone: +41-21-314 70 50
– par fax: +41-21-314 70 55

 

Parution – Medicine in Iran: Profession, Practice and Politics, 1800-1925

Parution – Medicine in Iran: Profession, Practice and Politics, 1800-1925 

51C+sfHxafL._SL500_AA300_ Hormoz Ebrahimnejad, Medicine in Iran: Profession, Practice and Politics, 1800-1925, Palgrave Macmillan, 2013, 288 p.
 This book traces how medicine in modern Iran was both theoretically and institutionally transformed in the nineteenth and twentieth centuries. It explores the process by which local physicians, in a non-colonial context, assimilated the emerging ‘modern medicine’ and the institutional devices that accommodated this transition. Author Hormoz Ebrahimnejad analyzes various intertwined factors, including intellectual and institutional dynamics, epidemics, professional and financial interests, international relationships, state centralisation and the modernisation movement to provide a comprehensive account of Iran’s medical modernization.

Parution – Body & Society

Parution – Body & Society 

 

home_cover

December 2013; Vol. 19, No. 4

The below Table of Contents is available online at: http://bod.sagepub.com/content/vol19/issue4/?etoc

 

Articles

Rewriting Bodies, Portraiting Persons? The New Genetics, the Clinic and the Figure of the Human

Joanna Latimer

 

The Hoarding Economy of Endometrial Stem Cell Storage

Maria Fannin

 

Neither Body nor Brain: Comparing Preventive Attitudes to Prostate Cancer and Alzheimer’s Disease

Annette Leibing and Antje Kampf

 

Doing Wholeness, Producing Subjects: Kinesiological Sensemaking and Energetic Kinship

Kristina Grünenberg, Line Hillersdal, Hanne Kjærgaard Walker, and Hanne Bess Boelsbjerg

 

Parution – De l’hospice au domicile collectif : la vieillesse et ses prises en charges de la fin du XVIIIe siècle à nos jours

Parution – De l’hospice au domicile collectif : la vieillesse et ses prises en charges de la fin du XVIIIe siècle à nos jours

27000100489010L Yannick Marec et Daniel Réguer, De l’hospice au domicile collectif : la vieillesse et ses prises en charges de la fin du XVIIIe siècle à nos jours, Presses universitaires de Rouen et du Havre, 2013, 568 p.
 « Près de trois siècles de vieillesse observée, analysée, située. Trois siècles qui ont vu émerger les grands parents, au XVIIIe avec Greuze qui les peint, et au XIXe, avec Hugo qui les magnifie, pour, de nos jours, les faire osciller entre ceux qui aident et ceux qui sont aidés. Trois siècles qui ont regardé la pauvreté des vieux devenus incapables de travailler et tombés à charge de leurs proches et, à défaut, de la charité publique puis de l’assistance et en fin de la solidarité. Trois siècles qui ont vu la naissance des seniors, retraités actifs et, dit l’année 2012, solidaires des autres générations : l’entraide équitable et symétrique va-t-elle supplanter la relation nécessaire mais asymétrique de l’aide ? [. . .]
Le très grand intérêt et l’originalité [de ce volume] consistent à savoir osciller harmonieusement entre le local et le global, entre l’enracinement régional et la vision nationale, voire internationale. Ces travaux viennent de disciplines, de spécialités diverses, comme est diverse la société elle-même. L’accent est mis sur l’apport de la société à l’accompagnement de la vieillesse, grâce à des politiques sociales qui traversent les républiques et les gouvernements. De la généralisation des pensions de retraite qui fait reculer la pauvreté des vieillards, au développement de la gériatrie qui apprend à les soigner, à la modernisation de la gérontologie qui permet de mieux accueillir et accompagner, l’ouvrage met en valeur ce que la société fait pour ses anciens, même si, encore et toujours il y a plus et mieux à faire. »

 

Parution – Journal of the History of Medicine and Allied Sciences

Parution – Journal of the History of Medicine and Allied Sciences
jalsci_68-4_Cover_jalsci_68_4_cover

Volume 68, Number 4, October 2013

 

Parution – Enceinte. Une histoire de la grossesse entre art, histoire et société

Parution – Enceinte. Une histoire de la grossesse entre art, histoire et société

 

Enceinte-flyer-page-001 Emmanuelle Berthiaud, Enceinte. Une histoire de la grossesse entre art, histoire et société, Paris, Editions de la Martinière, 2013, 248 p.

 Aujourd’hui valorisée et volontiers exhibée, la grossesse a longtemps été peu visible en Occident. Assez nombreuses dans l’art religieux du Moyen Âge, les femmes enceintes ne sont ensuite plus guère représentées par les artistes jusqu’au début du XXe siècle en raison de tabous multiples. Seules les images médicales et certains genres artistiques montrent sans pudeur, mais non sans clichés, le corps de la future mère. Il faut attendre la seconde moitié du XXe siècle pour que les femmes enceintes reviennent dans l’art et les médias. Éclairant un aspect essentiel de la culture visuelle européenne, ce parcours iconographique permet aussi de retracer un moment important de la vie des femmes d’autrefois et de comprendre l’évolution des représentations sociales de la grossesse.

Parution – La douleur des bêtes : La polémique sur la vivisection au XIXe siècle en France

Parution – La douleur des bêtes : La polémique sur la vivisection au XIXe siècle en France 

image.html  Jean-Yves Bory, La douleur des bêtes : La polémique sur la vivisection au XIXe siècle en France, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2013, 334 p.

 Au XIXe siècle, la vivisection se constitue en pratique professionnelle et se développe jusqu’à son institutionnalisation en 1880. Dans cette même période, elle engendre des contestations de plus en plus nombreuses. L’histoire de cette polémique propose une réhabilitation des vaincus que furent les antivivisectionnistes et les animaux.

La période antérieure à 1880

  • Le paradigme de la vivisection
  • Les polémiques internes au monde scientifique
  • Les polémiques avec les protecteurs
  • L’institutionnalisation de la vivisection

Les années 1880-1914

  • Le mouvement antivivisectionniste
  • La polémique sur la rage
  • L’antivivisection à la Belle époque
  • Le paradigme de l’antivivisection

Parution – Malades et médecins à Saint-Malo à la veille de la Révolution

Parution – Malades et médecins à Saint-Malo à la veille de la Révolution

1374135028  Jean-Pierre Goubert, Malades et médecins à Saint-Malo à la veille de la Révolution, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2013, 176 p.
  Saint-Malo à la veille de la Révolution connait un système médical non scientifique et inefficace mais une foi vigoureuse, des guérisseurs et des charlatans de passage. En revanche, la tentative de mettre sur pied une organisation de la santé publique démontrera à l’homme d’aujourd’hui que se déploie un effort sans précédent pour édifier un rempart contre l’adversité. Le souci novateur du « Bien public », à l’initiative des autorités et du corps médical malouins met en marche une médicalisation dont nous sommes les héritiers lointains.

 

Sommaire

Les recours premiers : foi, croyances et coutumes

  • La maladie, avertissement et châtiment divins
  • La charité et ses établissements
  • Empiriques, personnes de charité et guérisseurs
  • Charlatanerie et charlatans

UN SECOND RECOURS LA MÉDECINE SAVANTE

  • L’élite médicale malouine. Les médecins correspondants de la Société royale de médecine
  • Nombre et densité du corps médical malouin
  • La pratique libérale de la médecine
  • La pratique hospitalière
  • Les chirurgiens navigants de Saint-Malo
  • Médecins et chirurgiens des épidémies

MALADIES ET MORTALITÉ

  • La mortalité dans l’agglomération de Saint-Malo
  • La morbidité et son impact
  • Le traitement des maladies

UNE VISION MÉDICALE DE SAINT-MALO ET DU CLOS-POULET

  • Les topographies médicales, le cas de Saint-Malo et du Clos-Poulet
  • Le tableau médical de Saint-Malo
  • La critique médicale du lieu et des mœurs au nom de l’hygiène

Parution – The One-Sex Body on Trial: The Classical and Early Modern Evidence

Parution – The One-Sex Body on Trial: The Classical and Early Modern Evidence

9781409463351  Helen King (dir.), The One-Sex Body on Trial: The Classical and Early Modern Evidence, Ashgate, 2013, 286 p.

 By far the most influential work on the history of the body, across a wide range of academic disciplines, remains that of Thomas Laqueur. This book puts on trial the one-sex/two-sex model of Laqueur’s Making Sex: Body and Gender from the Greeks to Freud through a detailed exploration of the ways in which two classical stories of sexual difference were told, retold and remade from the mid-sixteenth to the nineteenth century.
 Agnodike, the ‘first midwife’ who disguises herself as a man and then exposes herself to her potential patients, and Phaethousa, who grows a beard after her husband leaves her, are stories from the ancient world that resonated in the early modern period in particular. Tracing the reception of these tales shows how they provided continuity despite considerable change in medicine, being the common property of those on different sides of professional disputes about women’s roles in both medicine and midwifery. The study reveals how different genres used these stories, changing their characters and plots, but always invoking the authority of the classics in discussions of sexual identity. The study raises important questions about the nature of medical knowledge, the relationship between texts and observation, and the understanding of sexual difference in the early modern world beyond the one-sex model.

Parution – La Filiation de l’Homme et la sélection liée au sexe

Parution –  La Filiation de l’Homme et la sélection liée au sexe

 

images   Charles Darwin, La Filiation de l’Homme et la sélection liée au sexe, Traduction collective coordonnée par Michel Prum, sous la direction scientifique de Patrick Tort, Paris, Honoré Champion, 2013, 1040 pages.

 

Lorsque, plus de onze ans après la première édition de L’Origine des espèces, Darwin publie en 1871 La Filiation de l’Homme (The Descent of Man), il s’acquitte d’une obligation de cohérence contractée dès sa première adhésion à l’idée de l’origine commune des espèces vivantes : couronner l’illustration de la grande vérité transformiste en montrant la nécessité d’inscrire phylogénétiquement l’Homme au sein de la série animale. Au terme d’une assez longue réserve, Darwin, affrontant une nouvelle fois les mythes de la création et l’univers dogmatique des croyances, expose alors une version strictement naturaliste de l’origine de l’Homme et de son devenir. Au-delà, il s’agit pour lui d’expliquer, par la seule dynamique d’avantages sélectionnés et transmis, l’accession de l’Homme à sa position d’éminence évolutive, représentée par l’état de ” civilisation “, lequel manifestement contrarie en son sein le mouvement d’élimination des moins aptes impliqué dans la sélection naturelle, pour y substituer des institutions protectrices, une éducation altruiste et une morale de la bienveillance, du secours et de la sympathie. Telle est l’inépuisable nouveauté de ce que Patrick Tort nomme, dans sa préface, l’effet réversif de l’évolution. Une telle explication ne pouvait s’effectuer sans une théorie des instincts. Si la notion du développement sélectionné des instincts sociaux, combinée avec celle de l’accroissement des capacités rationnelles, sert à désigner globalement ce à travers quoi l’humanité élabore la civilisation, c’est dans l’analyse fine des instincts procréatifs et parentaux, ainsi que des sentiments affectifs et des comportements qui leur sont associés, que Darwin découvre l’opération d’une autre sélection, détentrice elle aussi d’un grand rôle évolutif : la sélection sexuelle, qui préside dans le monde animal à la rencontre amoureuse, aux rituels et aux choix nuptiaux ainsi qu’à la transmission des caractères sexuels secondaires, et qui complète l’action de la sélection naturelle tout en paraissant parfois lui opposer sa loi.

Parution – Dans l’atelier de l’apothicaire. Histoire et archéologie des pots de pharmacie (XIIIe-XVIe siècle)

Parution – Dans l’atelier de l’apothicaire. Histoire et archéologie des pots de pharmacie (XIIIe-XVIe siècle)

Couvbidon copie  Danièle Alexandre-Bidon, Dans l’atelier de l’apothicaire. Histoire et archéologie des pots de pharmacie (XIIIe-XVIe siècle), Editions Picard, Espaces médiévaux, 2013,  336 p.
 
  Des sources nouvelles et variées permettent aujourd’hui d’étudier les pots de pharmacie sous l’angle d’une histoire de la santé ouverte sur les mentalités médiévales et du début de l’époque moderne. À mi-chemin entre l’histoire des sciences et celle de la consommation, les vases pharmaceutiques permettent d’envisager les différents corps de métier à l’œuvre : les médecins et les apothicaires, les peintres et les potiers, mais aussi, et pour la première fois, les scribes chargés de légender les pots. L’au­teur propose ainsi une analyse des écritures, rare dans ce domaine, et aborde le choix de la langue, le lettrage, le dictionnaire des abréviations ou encore la quasi-absence des fautes de graphie. On a trop dit, et à tort, que les pots de pharmacie médiévaux ne compor­taient que peu ou pas d’images médico-pharmaceutiques. Il existe pourtant des représentations de malades, jusqu’alors confondues avec des portraits caricaturaux, et surtout maintes illustrations botaniques. Leur réalisme est tel qu’il autorise l’identification précise des plantes médicinales jugées les plus remarquables par les apothicaires : les bases, les panacées, les toxiques. D’autres décors (images parlantes, rébus et images héraldiques) relèvent des arts de la mémoire et témoignent des pratiques de gestion des étagères par les apothicaires. Ainsi, ces ustensiles à usage médical, envisagés sous toutes leurs formes, dépassent leur vocation d’objets de collection pour s’imposer comme l’un des témoins les plus parlants d’une nouvelle sorte d’archéologie, l’archéologie des savoirs.

Parution – The History of Blood Transfusion in Sub-Saharan Africa

Parution – The History of Blood Transfusion in Sub-Saharan Africa

51cVzNDc-TL._SL500_AA300_William H. Schneider, The History of Blood Transfusion in Sub-Saharan Africa, Ohio University Press, 2013, 244 p.
This first extensive study of the practice of blood transfusion in Africa traces the history of one of the most important therapies in modern medicine from the period of colonial rule to independence and the AIDS epidemic. The introduction of transfusion held great promise for improving health, but like most new medical practices, transfusion needed to be adapted to the needs of sub-Saharan Africa, for which there was no analogous treatment in traditional African medicine.

This otherwise beneficent medical procedure also created a “royal road” for microorganisms, and thus played a central part in the emergence of human immune viruses in epidemic form. As with more developed health care systems, blood transfusion practices in sub-Saharan Africa were incapable of detecting the emergence of HIV. As a result, given the wide use of transfusion, it became an important pathway for the initial spread of AIDS. Yet African health officials were not without means to understand and respond to the new danger, thanks to forty years of experience and a framework of appreciating long-standing health risks. The response to this risk, detailed in this book, yields important insight into the history of epidemics and HIV/AIDS.

Drawing on research from colonial-era governments, European Red Cross societies, independent African governments, and directly from health officers themselves, this book is the only historical study of the practice of blood transfusion in Africa.

William H. Schneider is Professor of History at Indiana University-Purdue University Indianapolis

Parution – Body Failure : Medical Views of Women, 1900-1950

Parution – Body Failure : Medical Views of Women, 1900-1950 

51FH56CXO6L._SL500_AA300_Wendy Mitchinson, Body Failure : Medical Views of Women, 1900-1950, University of Toronto Press, 2013, 456 p.

In this energetic new study, Wendy Mitchinson traces medical perspectives on the treatment of women in Canada in the first half of the twentieth century. It is based on in-depth research in a variety of archival sources, including Canadian medical journals, textbooks used in many of Canada’s medical faculties, popular health literature, patient case records, and hospital annual reports, as well as interviews with women who lived during the period.
Each chapter examines events throughout a woman’s life cycle – puberty, menstruation, sexuality, marriage and motherhood – and the health problems connected to them – infertility, birth control and abortion, gynaecology, cancer, nervous disorders, and menopause. Mitchinson provides a sensitive understanding of the physician/patient relationship, the unease of many doctors about the bodies of their female patients, as well as overriding concerns about the relationship between female and male bodies. Throughout the book, Mitchinson takes care to examine the roles and agency of both patients and practitioners as diverse individuals.
Wendy Mitchinson is a Canada Research Chair in Gender and Medical History and a professor in the Department of History at the University of Waterloo.