Journée d’étude Médias et controverses scientifiques, le cas du BCG

Journée d’étude Médias et controverses scientifiques, le cas du BCG

Projet VARA – CNRS-ISCC – CERILAC-Paris VII :

Vendredi 7 mai 2010

13h30-18h00

Université Paris Diderot

13h15-13h30: Accueil du public

13h30-13h45: Introduction

13h30-13h35 Présentation de la journée d’étude

Sébastien Poulain, Centre Européen de Sociologie et de Science Politique, Université Paris I Panthéon-Sorbonne

13h35-13h45 Présentation du projet VARA

Béatrice Donzelle, Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC), UVSQ

13h45- 14h30: Prémisses historiques et sociologiques

Modération: Sébastien Poulain, Centre Européen de Sociologie et de Science Politique, Université Paris I Panthéon-Sorbonne

13h45-14h00 Rappel historique sur la communication de santé publique en France

Thierry Lefebvre, CERILAC, Université Paris Diderot – Paris VII

14h00-14h20 Sociologie des controverses et polémiques autour du BCG

Didier Torny, Unité RiTME, Institut National de la Recherche Agronomique

14h20-14h30 Questions

14h30-15h45 Radio, BCG et controverses scientifiques : premiers résultats de l’étude VARA

Modération: Sébastien Poulain, Centre Européen de Sociologie et de Science Politique, Université Paris I Panthéon-Sorbonne

14h30-14h40 L'(in)visibilité des controverses techno-scientifiques sur le vaccin BCG contre la tuberculose sur les radios publiques brésiliennes : des limites et des perspectives pour la citoyenneté scientifique.

Graziela Mello Vianna, Centre Universitaire Newton Paiva
Sayonara Leal, Laboratoire de Politiques publiques de Communication (LaPCom-UnB), Université publique de Brasilia

14h40-14h50 Madagascar

Solange Razafimbelo-Bruyeron (Centre d’Analyse et de Recherche Interdisciplinaire sur les Médias / Institut Français de Presse – Université Paris II – Panthéon-Assas et Département d’Histoire de l’Université d’Antananariv

14h50-15h France: un contexte de controverse résolue?

Béatrice Donzelle, Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines (CHCSC), UVSQ

15h-15h20 Repenser l’accès à l’information scientifique dans un quartier péri-urbain d’Istanbul : Le BCG selon Radyo Havan

Şirin Dilli, Laboratoire CIM, Université Paris III – La Sorbonne Nouvelle et Center for Migration Research, Istanbul Bilgi University

15h10-15h20 Analyse transversale linguistique et dispositionnelle

Nathalie Antiope, Centre de recherches sur l’éducation aux médias, Université Paris III – La Sorbonne Nouvelle
Anne-Caroline Fiévet, Université Paris Descartes

15h20-15h30 Questions

15h30-16h Pause Café

16h00-17h45 Table ronde

BCG, tuberculose, médias et société

Modération : Anne-Caroline Fiévet (Université Paris Descartes – Paris V) et Thierry Lefebvre (CERILAC, Université Paris Diderot – Paris VII)

Janina Kehr, EHESS, Institut de Recherche Interdisciplinaire sur les enjeux sociaux et Humboldt-University of Berlin-Institute of European Ethnology

Cécile Méadel, Centre de Sociologie de l’Innovation, Ecole des Mines de Paris

Sylvie Simon, Ecrivain et journaliste indépendant

Didier Torny, Unité RiTME, Institut National de la Recherche Agronomique

17h30-17h45: Questions

17h45-17h55 Conclusion

Philippe Bourlitio, Association « Sciences et démocratie »

Université Paris Diderot

Métro Bibliothèque
16 rue Marguerite Duras, 75013 PARIS
Salle Pierre-Albouy, Grands Moulins, bâtiment C – 6e étage

Comité scientifique – Groupe VARA :
-Nathalie Antiope (Centre de recherches sur l’éducation aux médias, Université Paris III – La Sorbonne Nouvelle)
-Şirin Dilli (Laboratoire CIM, Université Paris III – La Sorbonne Nouvelle et Center for Migration Research, Istanbul Bilgi University)
-Béatrice Donzelle (Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines)
-Elvina Fesneau (Institutions et Dynamiques Historiques de l’Economie, Université Paris I – Panthéon-Sorbonne)
-Anne-Caroline Fiévet (Université Paris V – René Descartes)
-Sayonara Leal (Laboratoire de Politiques publiques de Communication, Université publique de Brasilia)
-Thierry Lefebvre (Centre d’Etude et de Recherche Interdisciplinaire de l’UFR « Lettres, Arts et Cinéma », Université Paris VII – Paris Diderot)
-Graziela Mello Vianna (Centre Universitaire Newton Paiva, Brésil)
-Sebastien Poulain (Centre Européen de Sociologie et de Science Politique, Université Paris I – Panthéon-Sorbonne)
-Solange Razafimbelo-Bruyeron (Centre d’Analyse et de Recherche Interdisciplinaire sur les Médias / Institut Français de Presse – Université Paris II – Panthéon-Assas et Département d’Histoire de l’Université d’Antananarivo)

Comité d’organisation :
Béatrice Donzelle
Thierry Lefebvre
Sebastien Poulain

Partenaires :
-Institut des Sciences de la Communication (ISCC) du CNRS
-CERILAC, équipe « Sciences et Médias », Université Paris Diderot-Paris VII
-Groupe RADIO (Groupe Rencontres – Ateliers Doctoraux Interdisciplinaires sur la radio)

Contacts

Béatrice Donzelle : beadonzelle@yahoo.fr

Sebastien Poulain : sebastien__poulain@hotmail.com

Sexualité et politique en francophonie

Appel à contributions

Sexualité et politique en francophonie

Avant le 31 mai – revue Politique et sociétés

Pour le numéro spécial de Politique et Sociétés (Société québecoise de science politique)

dirigé par Bruno Perreau, Sciences Po Paris

David Paternotte, FNRS/Université libre de Bruxelles, University of Cambridge

Présentation :

Au cours des dernières années, les recherches sur la sexualité ont connu un véritable essor au sein de la science politique francophone. Cette situation reflète à la fois la politisation et la visibilisation croissantes des questions sexuelles dans nos sociétés. Ce numéro thématique constitue la première tentative d’inventaire au sein d’une revue francophone de science politique.

Les textes proposés envisageront l’articulation de la science politique aux autres disciplines des sciences sociales et intègreront leurs principaux enseignements, ce qui est d’autant plus pertinent que, si la sexualité est un objet récent en science politique, elle bénéficie déjà de traditions de recherches plus établies en droit, en sociologie, en anthropologie, en histoire ou en philosophie.

Les articles concerneront non seulement les politiques qui touchent directement à la sexualité, mais aussi toute politique où les représentations de la sexualité travaillent, par analogie, l’action publique, ses outils, ses savoirs et, plus généralement, ses modes de légitimation. Ils pourront aussi analyser les mouvements sociaux qui ont les sexualités pour objet et/ou pour répertoire d’action. Ils pourront enfin développer une réflexion plus théorique sur les liens entre production du pouvoir politique et de la sexualité.

Les auteurs doivent faire parvenir un « abstract » d’une page à David Paternotte (david.paternotte@ulb.ac.be) et Bruno Perreau (bruno.perreau@sciences-po.org) d’ici au 31 mai 2010. Ils seront avisés fin juin du résultat de l’examen de leur proposition. Les manuscrits complets devront ensuite parvenir aux responsables du numéro au plus tard le 15 octobre 2010. Ceux-ci feront l’objet d’une double évaluation anonyme de la part des pairs.

Le comité de rédaction de Politique et Sociétés vous rappelle qu’il accepte la soumission de manuscrits « hors-thèmes ». Veuillez faire parvenir vos textes au directeur de la revue, Jean-François Thibault (jean-Francois.thibault@umoncton.ca).

Les sexualités de « transgression » dans le monde islamique

JOURNÉE D’ÉTUDE

Lundi 31 mai 2010  |  Paris (75006)

Les sexualités de « transgression » dans le monde islamique

Nouvelles questions, nouvelles approches

RÉSUMÉ

Journée d’étude organisée autour des deux axes principaux que sont « la construction de l’anormal » et « les pratiques de résistance et de transgression ». La réflexion se basera sur une série de questions fondamentales : que sous-tend la répression contemporaine des sexualités de « transgression » dans les pays islamiques contemporaines ? Est-elle seulement une réaction à la dépénalisation et à la « libération » de la sexualité et à l’acquisition des droits civiques par les homosexuels en Occident ? En quoi l’islam est-il porteur d’un discours normalisateur sur la sexualité excluant toute transgression de la norme ? Et comment interpréter de ce fait les pratiques quotidiennes des sociétés islamiques, qui témoignent de situations complexes intégrant négociations et contournement des interdits religieux, moraux et légaux ?

ANNONCE

Journée d’étude du 31 mai 2010, à EHESS, 96 bd Raspail, salle Maurice et Denis Lombard.

Que sous-tend la répression contemporaine des sexualités  de « transgression », homo- sexualité, hétéro-sexualités hors mariages, prostitution etc., dans les pays islamiques contemporains ? Est-elle seulement une réaction à la dépénalisation et à la « libération » de la sexualité, et à l’acquisition de droits civiques par les homosexuels en Occident ?

En quoi l’islam, posé comme source des valeurs morales, universelles et essentielles, auxquelles les sociétés islamiques devraient se conformer, est-il porteur d’un discours normalisateur sur la sexualité, essayant de la circonscrire à son utilité sociale, celle de la procréation, et excluant toute sexualité transgressant la norme ? Cette vision de la norme religieuse, faut-il le rappeler, est non spécifique au seul islam, puisqu’on la retrouve dans les cercles réactionnaires et conservateurs des autres monothéismes.

Comment interpréter, de ce fait, l’observation des pratiques quotidiennes des sociétés islamiques qui montrent des situations complexes de négociations et de contournement des interdits religieux, moraux, légaux ? Dans les sociétés islamiques, le sens, le rôle et la place de la sexualité d’une manière générale, et de la sexualité de « transgression » d’une manière plus particulière, sont toujours en mouvement. Ces situations mettent donc en difficulté une vision monolithique s’appuyant le plus souvent sur une approche a-historique des sociétés islamiques.

Cela pose dans tous les cas, à la recherche en sciences sociales, de nouveaux défis qui nécessitent la réélaboration des paradigmes culturellement surdéterminés aux fondements des analyses menées jusqu’à ces dernières années dans ce domaine : les facteurs historiques, politiques, culturels et sociaux sur ces questions doivent retrouver leur juste place dans l’analyse des différentes sociétés islamiques.

De récents travaux, pour la plupart anglo-saxons, mettent en œuvre de nouvelles approches à propos de la sexualité dans les pays islamiques. Joseph Massad, notamment, dont l’interrogation radicale ouvre un grand débat à propos de l’universalité des catégories sexuelles telles qu’elles ont été théorisées dans les travaux sur la sexualité en Occident, enrichit l’apport de la recherche dans la compréhension de ces questions tout en se voyant fortement contesté par d’autres chercheurs du domaine.

Dans le sillage de ces travaux, nous souhaitons relever un double défi : mettre en vis-à-vis les nouvelles approches des sciences sociales sur la sexualité et contribuer à impulser la constitution d’un nouveau savoir sur les sexualités dans le monde islamique.

Continuer la lecture de Les sexualités de « transgression » dans le monde islamique

Parution – Le corps à l'épreuve du genre. Entre normes et pratiques

Parution – Le corps à l’épreuve du genre. Entre normes et pratiques

GUYARD Laurence et MARDON Aurélia (eds.), Le corps à l’épreuve du genre. Entre normes et pratiques, Presses universitaires de Nancy, 2010, 192 p.

Cet ouvrage propose d’explorer la manière dont le corps est soumis à l’épreuve du genre. A partir des contributions d’historien-ne-s, de sociologues et d’ethnologues, il questionne la place du corps dans la production et la reproduction des inégalités entre les hommes et les femmes, et la façon dont celles-ci s’inscrivent dans le corps des individus et forgent chez eux des habitus sexués. En s’appuyant sur des travaux empiriques, les auteur-e-s s’intéressent aux pratiques corporelles à différents âges de la vie et dans divers espaces d’interaction sociale (les bars gays, les entreprises, l’école, la famille, la consultation gynécologique), ainsi qu’aux représentations sexuées véhiculées sur le corps dans les traités médicaux ou la littérature à destination des jeunes. Ce faisant, cet ouvrage vient nourrir le débat sur la place du corps sexué dans la représentation naturalisée de la différence des sexes. Il éclaire également la compréhension des processus de socialisation qui amènent les individus à adhérer, à contourner ou à résister aux assignations corporelles de genre. Enfin, il dévoile certaines des temporalités régissant la construction genrée des corps.

Introduction : la construction genrée des corps comme objet sociologique
Laurence GUYARD, Aurélia MARDON

Première partie : corps, genre et âges de la vie

Sexué ou genré ? Le corps des jeunes enfants en crèche
Geneviève CRESSON

Devenir « garçon manqué »
Martine COURT

Les filles et l’apparence au moment de l’entrée dans l’adolescence
Aurélia MARDON

Le « zizi sexuel » ou comment l’oppression marque les outils
Annie FERRAND

Le corps gay : construction et incorporation de normes corporelles dans les lieux gays
Colin GIRAUD

Deuxième partie : corps, genre et médecine

Les médecins et l’hermaphrodisme dans la seconde moitié du XIXe siècle
Muriel SALLE

Femmes, médecine et pratique physique et sportive (1880-1922)
Anaïs BOHUON

Des normes corporelles féminines dans la consultation gynécologique
Laurence GUYARD

Troisième partie : corps, genre et travail

Masculiniser le corps féminin ? Institution militaire et socialisation sexuée
Jeanne TEBOUL

Ô Miroir, mon beau miroir… Impact de l’apparence physique en entretien d’embauche
Oumaya HIDRI

Les corps « disponibles » des femmes de plus de cinquante ans dans les emplois
de bureau en Grande-Bretagne
Marjolaine ROGER

L’humain à part-entière. Humanisation et médicalisation en Méditerranée

L’humain à part-entière. Humanisation et médicalisation en Méditerranée

Les conversations de Salerne

COLLOQUE

Samedi 29 mai 2010 | Marseille (13001)

RÉSUMÉ

Humanisme, humanisation, humanité sont autant de notions qui renvoient, dans le domaine du soin, à une question commune : comment faire pour que la personne malade ne soit jamais réduite à son symptôme, à sa souffrance, à son dossier administratif ou médical ? Depuis toujours, humanisation et médicalisation sont, dans un mouvement de balancier, à la recherche d’un équilibre dont l’homme serait la mesure. En quoi les conceptions successives de l’Homme dans les systèmes médicaux et à l’hôpital en Méditerranée répondent-elles à la prise en compte de l’intégrité psychique, intellectuelle et culturelle du patient ? Face aux limites de l’être humain enfermé dans sa souffrance et soumis aux contraintes médicales, comment les ressources de la création et de la culture peuvent-elles contribuer à restituer au malade sa complétude, sa singularité et sa sensibilité ?

Continuer la lecture de L’humain à part-entière. Humanisation et médicalisation en Méditerranée

Corps et folklore(s) : héritages, constructions et performances

APPEL À CONTRIBUTION

Mercredi 30 juin 2010  |  Lima (Pérou)

Third International Symposium of CORPUS

RÉSUMÉ

Le troisième symposium international organisé par CORPUS, groupe international pour les études culturelles sur le corps aura lieu à Lima en octobre 2010. Il aura pour thème: « Corps et folklore(s): héritages, constructions et performances ».

ANNONCE

CORPUS, International Group for the Cultural Studies of the Body

&

Escuela Nacional Superior de Folklore JosÉ María Arguedas

Universidad Nacional Mayor de San Marcos
Universidad Particular Ricardo Palma

Continuer la lecture de Corps et folklore(s) : héritages, constructions et performances

Corps étrangers : améliorer et envahir le corps humain

COLLOQUE

Lundi 17 mai 2010  |  Moscou (Russie)

Deuxième symposium international de CORPUS

RESUME

CORPUS – Groupe international d’études culturelles sur le corps organise son deuxième symposium à Moscou, les 17 et 18 mai 2010. Cet évènement réunira des chercheurs venus d’une dizaine de pays autour du thème : Corps étrangers : améliorer et envahir le corps humain.

Continuer la lecture de Corps étrangers : améliorer et envahir le corps humain