Parution – La Figure du patient au XVIIIe siècle



Parution – La Figure du patient au XVIIIe siècle

Rieder Philip, La Figure du patient au XVIIIe siècle, Droz, Bibliothèque des Lumières, 2010, 592 p.

Au XVIIIe siècle, le patient est une figure active sur le marché thérapeutique. Inscrit dans une culture médicale locale, à l’écoute de soignants de tous bords, le patient complète ses connaissances médicales en société ou par la lecture d’ouvrages spécialisés. Ce savoir lui confère une compréhension de son propre corps et l’aide à prendre des décisions médicales pour lui-même et pour ses proches. L’exploration du monde du patient révèle ainsi un aspect méconnu de l’identité individuelle au seuil du monde contemporain et permet d’aborder des questions peu développées dans la littérature historique: Comment la mauvaise santé était-elle vécue ? Quelles étaient les conséquences sociales de la maladie ? Comment comprenait-on la santé et la maladie avant la bio-médecine ?

Pour commander l’ouvrage : site de la librairie Droz

Post-doctoral fellowship – Self-Consciousness and Bodily Inter-Subjectivity


Post-doctoral fellowship – Self-Consciousness and Bodily Inter-Subjectivity


Centre de Recherche en Epistémologie Appliquée, CREA, Paris.

UMR 7656. CNRS/Ecole Polytechnique.

http://www.crea.polytechnique.fr/LeCREA/

Dates

Start: January 1st 2011.

End: December 31st 2011.

One-year contract with the possibility of a two-year extension.

Principal investigator

Dorothée Legrand.

Project description

Self-consciousness has classically been conceptualized as originating either from “solipsistic mirrors” (e.g. recognizing myself in the image of my body reflected in physical mirrors and attributing to myself mental states experienced through introspection) or from “social mirrors” (e.g. seeing myself in others’ eyes and understanding myself according to others’ reaction to my behavior). Is self-consciousness subjectively or inter-subjectively constituted? Most answers currently given to this question are partial, favoring hierarchical models where either oneself or others are prioritized. The present project aims at proposing alternatives to such views, by considering self-consciousness as both at once subjective and inter-subjective. In particular, the project focuses on bodily self-consciousness and intends to develop a conceptual characterization of the inter-subjective structure of embodiment. This conceptual work is expected to be actively integrated to experimental and clinical work.

The post-doctoral fellowship is part of a 3 year research grant from the Volkswagen Foundation, European Platform for Life Sciences, Mind Sciences and Humanities, involving collaboration between Dr Dorothée Legrand (Centre de Recherche en Epistémologie Appliquée (CREA), CNRS, Paris), Md Mathias Gorog (Hôpital Ste Anne, Paris), Dr Manos Tsakiris (Department of Psychology, Royal Holloway University of London) and Dr Simone Schütz-Bosbach (Max Planck Institute for Human Cognitive ad Brain Sciences, Leipzig). The post-doctoral fellow is expected to participate to and highly benefit from the interdisciplinary expertise and activities of this group.

Requirement

PhD obtained by December 31st 2010.

Proficiency in French or English.

Candidate’s Expertise

Philosophy.

Appreciated Skills

Knowledge in psychology, cognitive sciences, social sciences and/or psychoanalytic theories.

Fluency in French and English.

Profile

The candidate is expected to be an independent researcher (shaping and conducting her/his own sets of projects), able to work collaboratively (actively participating to the effort of the aforementioned research group).

Funding details

The post-doctoral fellow will be employed by the CNRS.

Salary: 2500€ before tax (may be reevaluated depending on the professional experience of the candidate).

Application

The application consists of the following documents written in English:

Research proposal (2000 words max).

Summary of academic experience and achievements (2000 words max).

Summary of the PhD (one page max).

One published or submitted publication or one chapter from the PhD.

C.V.

Publication list.

One .pdf file including all these documents must be sent as attachment to an email to

Dorothée Legrand: dorothee.legrand@polytechnique.edu.

Closing date

October 4th 2010.

Further Information

Dorothée Legrand : dorothee.legrand@polytechnique.edu

Journées interuniversitaires – Ethique, Philosophie, Psychanalyse : la question des normes

Journées interuniversitaires – Ethique, Philosophie, Psychanalyse : la question des normes

Organisées par le CERSES/CNRS/Université Paris Descartes, Philosophies contemporaines, Université Panthéon-Sorbonne, et le CRPMS/Université Denis Diderot

Dates : 3 et 4 décembre 2010

Lieu :  le 3 décembre 2010 amphithéâtre Maurice Lamy, à Necker et le 4 décembre 2010, à la Sorbonne (salle à préciser)

Ouverture de la journée par Catherine Larrère, Edwige Rude-Antoine et Alain Vannier

I . Les normes, entre nature et pratiques sociales

Présidente de séance : Marie Gaille, (CERSES/CNRS/Université Paris Descartes)

Intervenants :

Isabelle Pariente-Butterlin, (Université Aix-Marseille I, CEPERC, CERSES)

« La normativité, entre naturel et artificiel »

Alain Anquetil, (ESSCA, CERSES)

« Normes éthiques et engagement »

Philippe Descamps, (CERSES/CNRS/Université Paris Descartes)

« De quelques aspects inédits de la production en éthique : le  cas de l la réflexion bioéthique »

Catherine Larrère, (Philosophies contemporaines, Université Panthéon-Sorbonne)

« La biodiversité comme norme »

Discutants :

Fethi Benslama, (CRPMS/Université Denis Diderot)

Bernard Golse, CRPMS/Université Denis Diderot

II. Le corps entre médecine scientifique et remaniements sociaux

Présidente de séance : Michela Marzano, (CERSES/CNRS/Université Paris Descartes)

Intervenants :

Laurie Laufer, (CRPMS/Université Denis Diderot)

« Quoi l’éternité ? », Réanimer la mort.

Isabelle Queval, (CERSES/CNRS/Université Paris Descartes)

« Normes du « naturel » et de la « surnature » : questions sur le corps entraîné, dopé, augmenté »

Valérie Gateau, (CERSES/CNRS/Université Paris Descartes)

« La rémunération du don d’organe et la mise en cause des normes sociales »

Adrian Vodovosoff, (CRPMS/Université Denis Diderot)

« Questions éthiques soulevées par la prise en charge des tentatives de suicide »

Discutants :

Vanessa Nurock, (Université Montpellier III, Philosophies contemporaines)

Pierre-Yves Quiviger, (Philosophies contemporaines, Université Panthéon-Sorbonne)

III. Economie, écologie et bien-être

Président de séance :

Alain Vanier (CRPMS/Université Denis Diderot)

Intervenants :

Rémy Beau, (Philosophies contemporaines, Université Panthéon-Sorbonne)

Titre de l’intervention à préciser

Manola Antonioli, Collège international de Philosophie

« D’une écologie restreinte à une écologie élargie »

Pierre-Antoine Chardel, (Institut Télécom, CERSES)

L’économie des affects dans la culture consumériste. Eléments d’écologie sociale »

Speranta Dumitru, (Université Paris Descartes, CERSES)

« La perte de bien-être. Migrations et justice »

Discutants :

Catherine Larrère, (Philosophies contemporaines, Université Panthéon-Sorbonne)

Marc Fleurbaey, (CERSES/CNRS/Université Paris Descartes)

IV. Ethique, Philosophie, Psychanalyse

Présidente de séance :

Edwige Rude-Antoine, (CERSES/CNRS/Université Paris Descartes)

Intervenants :

Guy-Félix Duportail, (Philosophies contemporaines, Université Panthéon-Sorbonne)

« Les limites de la normalisation ». Réflexion sur l’incorporation des normes.

Frédéric Pellion, (CRPMS/Université Denis Diderot)

« Le consentement, impossible ? »

Bernard Pachaud, (CRPMS/Université Denis Diderot)

« Ethique du care et conception des soins. Quelques remarques en psychiatrie »

Rémy Potier, (CRPMS/Université Denis Diderot)

L’imagerie médicale à la croisée des regard

Discutants :

Gérard Rabinovitch, (CERSES/CNRS/Université Paris Descartes)

Michele cammelli, (CERSES/CNRS/Université Paris Descartes)

Conclusion

Simone Bateman, (CERSES/CNRS/Université Paris Descartes)

François Villa, (CRPMS/Université Denis Diderot)

Sandra Laugier, (Philosophies contemporaines, Université Panthéon-Sorbonne)

Appel à communications – SFSHT, Nantes 2011

Appel à communications – SFSHT, Nantes 2011

La Société Française  d’Histoire des Sciences et des Techniques est heureuse de vous convier à participer à son prochain congrès qui se tiendra à la Faculté des Sciences de Nantes les 18, 19 et 20 mai 2011.

Le présent appel à communications vous offre deux possibilités :

1 – Proposer une communication dans le cadre d’une des sessions décrites dans le document joint.

Dans ce cas,  il vous faut adresser votre titre et votre résumé (800 caractères environ), aux organisateurs de la session et à sfhst.nantes2011@gmail.com, avant le 15 novembre 2010, par courrier électronique.

2 – Proposer une communication libre.

Adresser votre titre et votre résumé (800 caractères environ) à sfhst.nantes2011@gmail.com, avant le 15 novembre 2010, par courrier électronique,

Les communications libres seront regroupées par thèmes par les organisateurs et des sessions seront constituées.

La liste des propositions retenues sera diffusée fin décembre 2010.

Les inscriptions au congrès seront ouvertes le 15 janvier à la date de publication du programme du congrès.

Les frais d’inscription seront les suivants :

35 € : inscription seule pour les membres de la SFHST

50 € : inscription + adhésion à la SFHST (Tous les participants doivent être à jour de leurs droits d’adhésion à la société)

15 € : inscription pour les étudiants et les demandeurs d’emploi.

Les étudiants et demandeurs d’emploi présentant une communication sont exonérés de droits d’inscription.

Programme des sessions (pdf)

Parution – Vers la fin du handicap ? Pratiques sportives, nouveaux enjeux, nouveaux territoires

Parution – Vers la fin du handicap ? Pratiques sportives, nouveaux enjeux, nouveaux territoires

Bernard Andrieu et Joël Gaillard (eds.), Vers la fin du handicap ? Pratiques sportives, nouveaux enjeux, nouveaux territoires, Presses Universitaires de Nancy, 2010.

Le club, l’école sont des micro-sociétés, des endroits de socialisation dans lesquels se réalise l’apprentissage de la relation à l’autre. La personne handicapée est un individu qui occupe une position socialement reconnue comme extérieure, différente voire inférieure par rapport à celle des autres membres de la collectivité. En fait, elle subit un phénomène d’exclusion sociale. Considérant l’ambigüité et l’indétermination dans lesquelles se trouve placée la question de l’intégration des personnes handicapées « entre inclusion souhaitée et pratiquée et exclusion (mise à l’écart), constatée, rédhibitoire » et à partir de nos expériences d’accompagnement sportif, l’ambition de cet ouvrage et de penser une meilleure approche de différentes notions telles que l’exclusion, le territoire. Cet ouvrage se propose d’établir des constats sur la réalité de l’intégration par le sport, à travers les politiques et les dispositifs mis en place pour favoriser ce phénomène. Ce sont ces aspects particuliers pris en compte dans la loi du 11 février 2005 que nous abordons dans une première partie.

La virtualisation des corps aujourd’hui est une nouvelle étape dans la fin du concept de handicap. En devenant hybride, le corps du sujet se libère de la contrainte naturelle en intégrant la communauté des corps métissés. Le concept d’hybride ne se réfère plus au monstre, à l handicapé, à l’infirme car il intègre le fauteuil, la greffe ou la technologie dans le fonctionnement même du corps. Le schéma corporel de l’hybride constitue une expérience propre, efficace et fonctionnelle qui doit être décrite en première personne afin de comprendre les modifications de l’image du corps, de l’estime de soi, des performances du corps hybride. De nouveaux enjeux se dessinent alors, c’est tout l’enjeu de la deuxième partie de cet ouvrage.

Chapitre I : Introduction générale

Patrick GOHET — Le sport : moyen d’autonomie et d’insertion

Bernard ANDRIEU — La fin du handicap ? De la stérilisation à l’hybridation

Joël GAILLARD — Le sport joue-t-il un rôle dans l’insertion des personnes handicapées ?

Henri-Jacques STIKER — Regard social sur les pratiques sportives

David LE BRETON — Le corps comme materia prima

Georges VIGARELLO — De l’orthopédie à la gymnastique

Chapitre II : L’intégration de l’élève handicapé en EPS

Michaël ZICOLA — Corps, éducation physique et situation de handicap

Guillaume LECUIVRE — EPS et handicap, regards historiques

Arnaud LACAILLE — Des dispositifs « ouverts » sur l’établissement scolaire

Chapitre III : Juridiciarisations du handicap

Christian HASSENFRATZ — Le handicap face au droit

Jérôme BERNARD — Droit pénal et perception de la personne handicapée

François BRUNET — Programme « sport santé » en direction des détenus âgés ou en perte d’autonomie

Omar ZANNA — Existe-t-il des douleurs socialisantes ?

Chapitre IV : Les politiques régionales et européennes

Thorsten AFFLERBACH — Intégration des personnes handicapées, activités du Conseil de l’Europe

Jean-Marie SCHLÉRET — L’impulsion de la loi 2005

Valérie ROSSO-DEBORD — La loi du 11 février 2005

Ludovic MARTEL — La prise en compte des personnes handicapées dans les politiques publiques sportives

Aurélie COMETTI — Pratiques sportives associatives et handicaps

Guillaume RICHARD et Gil DENIS — Plateforme d’innovation ouverte et handicap : le projet « Living Lab » de Nancy

Maria BLASCO YAGO — Les politiques sportives espagnoles

Chapitre V : Pratiques sportives, métiers du sport et handicaps

Isabelle QUEVAL — Corps sportif et handicap : corps « naturel », corps « dénaturé », « surnature » du corps

Gilles BUI-XUAN et Jacques MIKULOVIC — Le paradoxe nutritionnel chez les personnes handicapées mentales. Obésité et activités physiques et sportives chez les enfants et les adultes en situation de handicap mental

Roy COMPTE — Le sport comme pratique sociale signifiante pour les personnes handicapées mentales : intégration et citoyenneté en débat

Jean-Philippe VERNAT — Pratique sportive et situation de cécité

François BRUNET, Cédric BLANC, Anne-Catherine MARGOT — Activités motrices et sensorielles des personnes en situation de handicap sévère. De l’isolement à la participation sociale

Dominique LAVISSE — Réduction de la situation de handicap et personnes lourdement handicapées motrices dans le domaine des activités physiques. L’exemple du tir à l’arc

Jacques DE LA TAILLE — Les facteurs de réussite de l’intégration, approche méthodologique

Chapitre VI : Les nouvelles approches

Kevin WARWICK — Robots with Biological Brains and Humans with Part-Machine Brains

Larry DUFFY — Orthopedie, gymnastique, hypodermie : redresser le corps chez Flaubert, Maupassant, Zola.

Pierre ANCET — L’emblématisation du corps handicapé et du corps augmenté

Marianne CLOUTIER — De la greffe et de l’hybridation comme lieu d’interrogation identitaire

Simone ROMAGNOLI — Identité personnelle, corps et changement. De l’intrus à l’hybridation

Biliana VASSILEVA-FOUILHOUX — Mouvement réel / mouvement virtuel : le cas d’un idori

Axel GUÏOUX, Evelyne LASSERRE, Jérôme GOFFETTE — Mobilis Immobile Usages des Nouvelles Technologies, expériences vidéo ludiques et situations de handicap

Simone ROMAGNOLI et Armin KRESSMANN — Amélioration humaine et handicap

Antonio A. CASILLI — Technologies capacitantes et « disability divide ». Enjeux des usages numériques dans les situations de handicap

Denis VIDAL — Anthropologie et nouvelle robotique : la redistribution

Joffrey BECKER — Le robot-Chimère : ambigüités et continuités ontologiques chez les humanoïdes

Olivier SIROST — L’imaginaire SF dans les comics : du handicap au corps surnaturé

Judith NICOGOSSIAN — L’évolution du corps humain en cybernétique : plus proche d’un modèle lamarckien ?

Mael LE MÉE — Les Organes de Confort de l’Institut Benw

Rencontres – Feuilles d'automne des écrivaines et écrivains handicapés et des autres

L’association Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir vous invite à ses Feuilles d’Automne des écrivaines et des écrivains handicapés et des autres, le 16 octobre prochain.

« FEUILLES d’AUTOMNE des écrivaines et écrivains handicapés et des autres »

SCIENCES PO PARIS

samedi 16 octobre 2010

Sous le marrainage de Simone VEIL, de l’Académie Française

PROGRAMME

Matin :

9h00 : Accueil des participant(e)s

9h30 : Ouverture de la journée par Maudy PIOT Présidente de Femmes pour le Dire, Femmes pour Agir et Anne HIDALGO, Première Adjointe au Maire de Paris. En présence de Laure LECHATELLIER, Vice-présidente du Conseil Régional en charge de la santé et du handicap et de Pénélope KOMITES, adjointe au Maire du 12ème arrondissement en charge de la solidarité.

Intervention d’Emmanuel CARRERE (sous réserve)

Impromptu de Maud FRANKLIN, adhérente de FDFA.

Journée animée par Bernadette GROSYEUX, Directrice Générale du Centre de la Gabrielle

10h00 : Conférence par Julia Kristeva, écrivaine et psychanalyste, « Les mots et les maux du handicap ».

TABLES RONDES sur le thème « Les mots porteurs de handicap »

10H45 – 11h30  Table ronde « Désir d’écrire » : Animée par Charles GARDOU, Professeur, Université Lyon II

Sylvie GARCIA, Jean-Michel HEDREUX, Nicolas HOUGUET, Véronique LAPLANE, Claire MERLIN, Henri-Jacques STIKER.

11H30 – 11h45 Echanges avec la salle

11h45 – 12h30 – Table ronde « Désir d’être publié » : Animée par Philippe LEFAIT, Journaliste

Monica COMPANYS, Tanguy DOHOLLAU, Brigitte KUTHY SALVI, Dominique LAPORTE, Luc LEPRETRE, Danielle MOYSE.

12h30 – 13H Echanges avec la salle

Intervention de Patrick GOHET, Président du Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées.

13H00 – 13h15  Intervention de Gilberte IMBERTY, adhérente et doyenne des auteurs de FDFA.

13h15 – Déjeuner libre

Après-midi :

14h00 – 14h45 : Table ronde « Désir d’être lu » : Animée par Vincent LOCHMAN ou Michèle COTTA, journalistes

Sophie BENARROSH, Claude CHALAGUIER, Vanessa GAULT, Anne-Sarah KERTUDO, Simone KORFF-SAUSSE, Jocelyne PADERI.

14h45 – 15h00 Echanges avec la salle

15h00 : Conclusion des tables rondes par Benoîte GROULT et Véronique DUBARRY, adjointe au Maire de Paris en charge des personnes handicapées (sous réserve)

Dans le hall, à partir de

15h15 : Séance de dédicaces et de rencontres entre les écrivaines et écrivains et le public

Karima AZIZ, Jean-Marc BARDEAU-GARNERET, Sophie BENARROSH, Bertrand BESSE SAIGE, Gérard BONNEFON, Marie-Hélène BOUCAND, Bernard BOULANGER, Dorine BOURNETON, Jean-Claude BOUTRY, Chantal BRUNO, Catherine CABROL, Marie-Madeleine CARBON, Emmanuel CARRERE, Catherine CHAINE, Claude CHALAGUIER, Joseph CICCOTELLI, Zara COCHARD, Guillaume COCHIN, Monica COMPANYS, Mathias COPPA, Aurélie DAUVIN, Tatiana-Laurens DELARUE, Valérie DELATTRE, Tanguy DOHOLLAU, Pierrette EPSZTEIN, Olga FAURE OLORY, Guillaume de FONCLARE, Maud FRANKLIN, Sylvie GARCIA, Charles GARDOU, Marie GARNIER, Vanessa GAULT, Violaine GILLIBERT, Béatrice GRANGEAT, Frédérique GRANIER, Laura GRANNY, Benoîte GROULT, Anne-Sophie GUENEGUES, Jean-Michel HEDREUX, Nicolas HOUGUET, Gilberte IMBERTY, Cy JUNG, Annpôl KASSIS, Bachir KERROUMI, Anne-Sarah KERTUDO, Simone KORFF-SAUSSE, Julia KRISTEVA, Brigitte KUTHY-SALVI, Véronique LAPLANE, Dominique LAPORTE, Pascale LE BESNERAIS, Luc LEPRETRE, Tanguy LOHEAC, Muriel MAZET, Valérie MERLE, Claire MERLIN, Marie MOINARD, Danielle MOYSE, Catherine NEYKOV, Jocelyne PADERI, Sylviane PENARD, Sylvie PETINON, Alain PIOT, Maudy PIOT, Eric PLAISANCE, Arnauld PONTIER, Laurence POURIEUX, Tanguy PROUVOST, Ryadh SALLEM, Evelyne SAMAMA, Eric SANTAMARIA, Patrick SEGAL, Mathieu SIMONET, Henri-Jacques STIKER,  Janine TEISSON, Jan THIRION représenté par Max OBIONE, Nicole TOURNEUR, Martine WALLEZ.

Accessibilité totale des débats : traduction en langue française des signes, retranscription en direct sur écran (vélotypie), boucle magnétique pour les personnes malentendantes appareillées, programmes en caractères agrandis et en Braille.

Lieu :    Sciences Po Paris,

27, rue Saint Guillaume

75007 PARIS

Métro : ligne 12 station RUE DU BAC

Entrée libre et gratuite – auditorium accessible aux personnes à mobilité réduite

Pour s’inscrire : fdfa.asso@free.fr ou 01 45 66 63 97

Pour plus d’informations : www.femmespourledire.asso.fr


Café éthique et santé – Patients et psychiatrie : peut-on prendre soin sans maltraiter ?

Café éthique et santé
Patients et psychiatrie : peut-on prendre soin sans maltraiter ?

mercredi 13 octobre 2010 de 19h à 21h Cafétéria, 54 bd Raspail 75006 Paris
en collaboration avec l’association Ethique, clinique et société

Des patients parfois maltraités, voire abandonnés, souvent isolés.
La psychiatrie publique est en crise de moyens et d’identité. De récents reportages télévisés ont mis en cause les soins apportés aux patients en psychiatrie.
La faute en est-elle à la société qui en aurait peur ? N’en devient-elle pas « maltraitante » ? Où sont les limites de la prise en charge médicale ? Quid de l’organisation administrative ? Comment, aujourd’hui, prendre soin de ces patients, souvent incapables de dire leurs mots?
Tout public – Accès libre dans la limite des places disponibles

Communication / Fondation MSH – communication@msh-paris.fr – T. +33 1 49 54 26 39
54 bd Raspail 75006 Paris – http://www.msh-paris.fr

Online Repertory of learned periodicals of the 18th century

Online Repertory of learned periodicals of the 18th century

The Interdisciplinary Center for Science and Technology Studies (IZWT) of the Bergische Universitaet Wuppertal has created an online-database, the project « Repertorium deutscher wissenschaftlicher Periodika des 18. Jahrhunderts » (Repertory of German learned periodicals of the 18th century).

The Repertory can be accessed at:

http://www.izwt.uni-wuppertal.de/repertorium/MS/Main.html

The Repertory has been conceived as an instrument for research on the history and philosophy of science and technology during the Enlightenment. It contains the table of contents of most 18th century periodicals that published scientific articles and/or reviews in the German speaking countries. These include the (Nova) Acta Eruditorum, periodicals published under the auspices of Academies of Science and early professional journals. Over 400 volumes and more than 13.000 articles are being made accessible in this project. The usefullness of the database is enhanced by a search function, and the tables of content are equipped with links to digitisations of the periodicals. The Repertorium thus functions as a portal to the academic life of 18th century Germany. The project was made possible by the financial support of the Humboldt-Foundation and the IZWT.

Colloque – La place des morts dans les mégalopoles d'Asie orientale

Colloque de clôture du programme ANR Funérasie – La place des morts dans les mégalopoles d’Asie orientale

Jeudi 04 novembre 2010  |  Paris (75016)

De par leur gigantisme, les mégalopoles d’Asie orientale sont confrontées de façon particulièrement aigüe aux grands défis urbains : saturation de l’espace, engorgement des réseaux, dégradation de l’environnement, creusement des inégalités sociales… Chercheurs et édiles se mobilisent pour passer au crible toutes les dimensions de la ville, à grand renfort de communication. Toutes, sauf une : la question funéraire. Personne ne nous dit ce qu’il advient des morts dans ces agglomérations déca-millionnaires. La question se pose avec d’autant plus d’acuité que, précisément dans cette région, la démographie des morts est appelée à connaître la plus forte croissance au monde dans les décennies à venir. Comment gérer le gonflement de cette population invisible là où se joue la plus âpre concurrence entre les diverses activités humaines pour l’occupation des sols ? De quelle façon les diverses composantes de l’industrie funéraire s’adaptent-elles à la demande accrue de sépultures et aux nouvelles attentes rituelles de sociétés urbaines en mutation rapide ? Dans ce colloque, des spécialistes du Japon, de la Chine et de la Corée du Sud confronteront leurs observations de terrain pour éclairer les enjeux économiques, spatiaux et symboliques de la question funéraire dans la région la plus urbanisée de la planète.

10h00 : Allocution d’ouverture par N. Aveline-Dubach, coordinatrice du réseau ANR FunerAsie, directrice de recherche CNRS à l’Institut d’Asie Orientale (ENS-Lyon), affectée à l’Institut de Recherches de la Maison Franco-Japonaise (Tokyo).

10h15 : Session 1. Formes plurielles de la place des morts dans l’agglomération de Tokyo

L’expérience mortuaire des sociétés urbaines nipponnes, des « funérailles traditionnelles » aux « funérailles contemporaines »
Katsumi Shimane, professeur de sociologie à l’université Senshu (Japon)

La destruction créatrice : éclatement du modèle de tombe familial et libération des forces d’innovation dans l’industrie funéraire nippone
Natacha Aveline-Dubach

Nouvelles concessions, nouveaux dispositifs cultuels : l’avènement d’un nouveau système de représentation des morts?
Fabienne Duteil-Ogata, chercheur associé au du Laboratoire d’Anthropologie Urbaine

-12h30 : Déjeuner-

13h30 : Session 2. Morts visibles et invisibles à Shanghai et dans la grande banlieue de Canton

La renaissance de l’industrie funéraire à Shanghai, cas exemplaire pour la Chine
Natacha Aveline-Dubach

De petits arrangements avec les morts : les rites funéraires à Shanghai, entre tradition et modernité
Maylis Bellocq, maître de conférences au département de chinois de l’université de Bordeaux

Les rites funéraires traditionnels face à l’explosion urbaine, le cas d’un village de la grande banlieue de Canton
Yukihiro Kawaguchi, maître de conférences en anthropologie à l’université du Tohoku (Sendai, Japon)

-15h45 : Pause café-

16h00 : Session 3. Réduire la place des morts à Séoul

Les espaces funéraires à Séoul, une histoire marquée par l’expérience coloniale
Ryôhei Takamura, maître de conférences en anthropologie à l’université d’Akita (Japon)

Le succès de la crémation en Corée du Sud : création de distinctions sociales et maintien de croyances anciennes
Elise Prébin, assistant professor à l’université Hanyang (Séoul)

Etat des lieux de l’industrie funéraire en Corée du Sud
Shidug Kim, chercheur au Musée National Folklorique de Corée

18h15 : clôture du colloque

Bourses de recherche et assistanats de recherche, Université de Sherbrooke (Campus Longueuil)

Bourses de recherche et assistanats de recherche, Université de Sherbrooke (Campus Longueuil)

La Chaire d’éthique appliquée du département de philosophie et d’éthique appliquée de l’Université de Sherbrooke (Campus Longueuil) offre quatre bourses de recherche de 10,000 $ et deux de 5,000 $ et deux assistanats de recherche (allant de 5,000 $ à 10,000 $) pour l’année académique 2010-2011.
Prière aux étudiants intéressés de se manifester dès que possible.

4 bourses de recherche

Conditions d’admissibilité :

1.      Être inscrit à temps plein ou s’inscrire prochainement à temps plein à un des programmes de 2e ou 3e cycle offerts par le département de philosophie et d’éthique appliquée, ou encore poursuivre une recherche postdoctorale sous la supervision d’un professeur associé à la Chaire d’éthique appliquée.

2.      Poursuivre des recherches ou bien dans un des axes de recherche de la Chaire d’éthique appliquée (fondements de l’éthique appliquée, dimension philosophique et pragmatique; notion d’intervention en éthique – prise de décision, éthique institutionnelle, formation en éthique, etc.; finance socialement responsable et responsabilité sociale des entreprises) ou bien dans un des axes de recherche du nouveau doctorat en philosophie pratique (raisonnement pratique au coeur de l’éthique, place du discours dans la société, rapport individu/communauté).

3.      Soumettre un dossier complet comprenant un CV et un projet de recherche détaillé avant le 1er novembre 2010.

2 assistanats de recherche

Conditions d’admissibilité :

1.      Être inscrit à temps plein ou s’inscrire prochainement à temps plein à un des programmes de 1er, 2e ou 3e cycle offerts par le département de philosophie et d’éthique appliquée.

2.      Être intéressé par des thèmes de recherche portant sur l’éthique et ses fondements (raison pratique, normes, valeurs, etc.) ou sur la philosophie pratique (analyse des discours sociaux, relations individu/communauté) et, pour les étudiants de 2e et 3e cycle, réaliser un mémoire ou une thèse sur une de ces thématiques.

3.      Soumettre un dossier complet comprenant un CV et un projet de recherche détaillé avant le 1er novembre 2010.

Les dossiers doivent être envoyés par courriel ou par la poste à :

André Lacroix
Titulaire de la Chaire d’éthique appliquée
150, Place Charles Le Moyne
Bureau 200
Longueuil, Québec
J4K 0A8

<mailto:Andre.Lacroix@USherbrooke.ca>

Les résultats seront annoncés à la mi-novembre 2010.

Séminaire – Ville et santé

Séminaire – Ville et santé

Mercredi 10 novembre 2010  |  Constantine (Algérie)

Le laboratoire « villes et santé », affilié à l’université Mentouri-Constantine,(Algérie), organise un Séminaire International sur le thème « Ville et santé », le 6 et 7 avril 2011.

« 1000 villes 1000 vies » a été le slogan de la journée mondiale de la santé le 07 avril 2010, exprimant par un raccourci édifiant la thématique de la santé et de l’urbanisation adoptée la même année. Une journée d’étude et de réflexion mise en œuvre conjointement par l’association ville santé d’El Khroub et le laboratoire Villes et santé de l’Université Mentouri de Constantine pour commémorer la journée mondiale de la santé a relevé, par de nombreuses communications et interventions de différentes disciplines, un intérêt particulier porté aux relations diverses qui lient le fait urbain (la ville) au fait sanitaire (la santé dans s es différentes dimensions : niveaux de santé, systèmes de soins,…). Comme elle a relevé que ces relations engagent l’environnement lui-même conçu comme cadre général ou comme « milieu » dans lequel se meuvent les habitants, ou encore comme déterminant économique et social de la santé (urbanisme, habitat, niveau de vie, pratiques sociales, offre et accès aux soins). Rappelons que notre premier séminaire de 2007 avait déjà mis en évidence cette étroite relation entre la santé et la qualité de l’urbanisation, et surtout l’intérêt porté par de nombreuses disciplines à cette problématique, notamment l’urbanisme et la médecine.

Ce constat de l’intérêt porté à la question sanitaire en relation avec la question urbaine nous met en situation voire dans l’obligation de proposer cette réflexion à un questionnement plus large et systématique qui engage les savoirs universitaires et académiques, mais aussi les professionnels de la santé et de la ville (praticiens, élus et gestionnaires), dans une démarche qui engage les différentes disciplines où la ville et la santé, prises différemment ou conjointement, sont leurs objets de recherche habituels ou leur centre d’intérêt du moment.

Cette réflexion sur la relation entre la ville et la santé, au-delà des retombées positives sur le travail pluridisciplinaire et sur les liens souhaités entre le travail intellectuel et l’action, se propose d’aller au-delà du simple savoir universitaire et académique qui irait s’ajouter à d’autre savoirs déjà accumulés sur la question, vers une réflexion sur des formes d’intervention qui renouvellent aussi bien les modes d’action sur le plan de la santé que sur le plan de la gestion de la ville. Cette perspective de rapprochement des acteurs et des méthodes dans la réflexion et dans l’action, dans une démarche de projet urbain thématisé, inaugurera sans doute une ère d’un savoir et d’un savoir faire décloisonnés.

En définitive, la santé humaine et le bien-être s’inscrivent dans les conditions de l’environnement urbain et la façon dont ce dernier est géré ; cette vérité communément admise interpelle la suggestion d’axes d’interventions divers où les conditions de vie et de santé, l’urbanisme et les conditions d’habitat agissent dans des combinaisons particulières.

AXES PROPOSES

1. L’habitat et la santé.

L’habitat est une fonction première de la ville, cependant que la ville algérienne continue d’évoluer par le logement, c’est-à-dire de manière non intégrale ni intégrante des équipements et services d’accompagnement qui participent de la qualité de vie. Sont suggérées ici les problématiques de voisinage, de cohésion sociale, de techniques constructives qui interpellent une réorientation de l’urbanisme en fonction de la santé et du bien-être. Quel bilan, quelle évaluation, quelles actions pour cet habitat rapporté aux déterminants de la santé ?

2. L’environnement et la santé.

L’environnement est appréhendé ici en tant que milieu (urbain) dans lequel évoluent les populations, un milieu à multiples facettes du fait qu’un habitat insalubre et de mauvaise qualité a des effets directs ou indirects sur la santé. Les problèmes d’hygiène, les pollutions diverses, la qualité de l’air, les nuisances sonores et visuelles prennent de l’importance et interpellent une évaluation conséquente dans un objectif de développement durable.

3. Les territoires de santé.

La santé, les conditions de santé sont socialement et géographiquement déterminées dans des distributions particulières, de la même manière que l’offre de soins à travers les différentes structures sanitaires. Sont interpellées ici les problématiques des équipements de santé en tant que tels et répondant à une demande précise, et en tant que participant à la c ouverture sanitaire dans une vision de santé de proximité. C’est le domaine de la territorialisation à investir par les architectes, les urbanistes, les géographes, les sociologues, les médecins…

4. La santé dans les dynamiques et les enjeux urbains.

Cet axe s’attache aux processus de production de la ville dans une démarche de projet urbain thématisé par la santé. Comment le cadre législatif et décisionnel prend-il en charge et évalue-t-il les processus d’urbanisation, quels acteurs sont impliqués dans ce processus et avec quelles attributions, quelle place est réservée à la santé et au bien-être dans la dynamique actuelle qui revendique le développement durable et la gouvernance ?

5. Ville, santé et sécurité.

La ville doit répondre à l’impératif de sécurité, cette dernière est assortie d’une double problématique relevant de la marginalisation et de la ségrégation, du fait d’un urbanisme et de conditions d’habitat peu favorables à la santé. Une première problématique est relative aux échecs scolaires, aux toxicomanies, à la délinquance et aux violences. Une sec onde problématique est celle de l’accessibilité à la ville de toutes les catégories de la population ; c’est la problématique du handicap dans la ville. Dans quelle mesure l’urbanisation en cours favorise-t-elle ces autres déterminants de la santé ?

CALENDRIER

  • Date limite de réception des résumés 10 novembre 2010
  • Date de confirmation d’acceptation des résumés 08 décembre 2010
  • Date limite de réception des communications 02 février 2011
  • Date de confirmation d’acceptation des communications 02 mars 2011

Résumé en 300 mots avec 05 mots clés, times new roman 12

Contact :

Tel/fax : (0) 31 81 80 57

Email : villesante.seminaire11@yahoo.fr

Conseil scientifique :

  • Président : Pr ABERKANE Abdelhamid (U Constantine)
  • Pr BEKOUCHE Amara (U Oran)
  • Pr BENHAMADA Ahmed (U Constantine)
  • Pr BOUKHMIS Kaddour (U Annaba)
  • Pr BOUSSOUF Rabah (U Constantine)
  • Pr DAMECHE Nasr eddine (DSP Constantine)
  • Pr EL GHOZI Laurent (U Paris 10 Nanterre)
  • Pr LABII Belkacem (U Constantine)
  • Pr MAZOUZ Saïd (U Biskra)
  • Pr RAHAM Djamel (U Constantine)
  • Pr RAYNAL Marie (Revue Diversités CNRS)
  • Pr SAFAR ZITOUN Madani (U Alger)
  • Pr SALEM Gérard (U Paris 10 Nanterre)
  • Pr SEMMOUD Bouziane (U Paris 8)
  • Pr ZEGHLACHE Hamza (U Setif)
  • Pr ZEROUALA Mohamed Salah (ENSA Alger)
  • Pr ZOUGHAILECH Djamel (U Cons tantine)
  • Dr ADDAD Cherif (U Oum el Bouaghi)
  • Dr BERGEL Pierre ( U Caen)
  • Dr BOUCHAREB Abdelouahab (U Constantine)
  • Dr DEBBACHE Samira (U Constantine)
  • Dr MAKHLOUF Mokhtar (U Constantine)
  • Mr BOULEDROUA Abdelkrim (U Constantine)

Comité d’organisation :

  • Président : Pr LABII Belkac em
  • Dr BESTANDJI Siham
  • Dr BOUFENARA Khedidja
  • Mr BOUGRIOU Badreddine
  • Mr CHOUITER Riad
  • Mr DEHABA Rachid
  • Mme KARA MOSTEFA Thouria
  • Mme MAZRI Salima
  • Mr SAIGHI Youcef
  • Mme ZERTAL Samira
  • Secrétariat : Dr BESTANDJI Siham

Séminaire – Racisme et eugénisme (2010-2011)

Séminaire – Racisme et eugénisme (2010-2011)

Vendredi 05 novembre 2010  |  Paris (75013)

Le GRER se propose, dans la trezième année de son séminaire, d’étudier le racisme et l’eugénisme principalement (mais non exclusivement) dans l’aire anglophone. Pour chaque séance un conférencier différent est invité.

5 novembre 2010 :

John Ward (responsable de formation, IRTS Neuilly-sur-Marne) :
Adoptions informelles et plénières :  phantasmes et réalités de la mixité raciale

26 novembre 2010 :

Nada Afiouni (Université du Havre) :
Les cimetières britanniques  à l’image du multiculturalisme britannique ? L’exemple de Southampton

3 décembre 2010 :

Cheikh Thiam (University of Columbus) :
Negritude, Race, and Epistemology: From a critique of biological fixity to a theory of cultural fluidity, et Thierry Vircoulon (chercheur, IFRI, Nairobi) : Afrique – Au-delà de la race: des Sud-africains blancs contre l’apartheid, comprendre une lutte intérieure.

17 décembre 2010 :

Marine Le Puloch (Université Paris Diderot) :
Les Indiens Cri du Lubicon, gouvernance et colonialisme

7 janvier 2011 :

Janie Mortier (Université Paris 13) :
Beatrice Webb était-elle antisémite ?

14 janvier 2011 :

Journée d’études « Femmes, racisme et eugénisme », organisée par Florence Binard et Michel Prum, avec Julie Gottlieb (University of Sheffield)

21 janvier 2011 :

Amandine Lauro (Cambridge University) :
Race et sexualité en contexte colonial. À propos d’une enquête sur l’âge de puberté et le mariage précoce au Congo Belge

4 février 2011 :

Chantal Lacourarie (Université Paris Descartes) :
Virginia Woolf et l’eugénisme

18 février 2011 :

Trevor Harris (Université de Tours) :
The Aliens Act (1905) : C W Dilke, race and radical imperialism

4 mars 2011 :

Fanny Robles (Université de Toulouse 2) :
De la zoologie à l’ethnologie: classification et mise en scène des races humaines dans l’Angleterre des années 1850

18 mars 2011 :

Aurélie Godet (Université Paris Diderot) :
The Missing Links to Darwin’s Origin of Species : racisme et darwinisme au carnaval de la Nouvelle-Orléans

8 avril 2011 :

Roland Lomme (Banque Mondiale, New Dehli) :
Les politiques de discriminations positives en Inde ont-elles un impact sur le développement économique et social ? Les castes en Inde

29 avril 2011 :

Neil Davie (Université Lyon Lumière) :
Dissecting The Races of Men: Robert Knox, Anatomy and Racial Theory in Britain, 1820-1850

6 mai 2011 :

Florence Binard (Université Paris Diderot) :
homosexualité et eugénisme au tournant du XIXe siècle

13 mai 2011 :

Ludivine Royer (Université de La Réunion) :
Australie – une histoire culturelle du « gène aborigène »

27 mai 2011 :

Bénédicte Deschamps (Université Paris Diderot) :
De la liberté en Italie et de l’esclavage en Amérique : les exilés italiens face la question raciale  aux États-Unis (1840-1870).

Soutenance de thèse – Rééduquer les mauvaises filles. Définition et traitement de la déviance juvénile féminine dans la France des Trente Glorieuses

Soutenance de thèse – Rééduquer les mauvaises filles. Définition et traitement de la déviance juvénile féminine dans la France des Trente Glorieuses

Lundi 11 octobre 2010 à 9h30

École normale supérieure de Lyon (Site René Descartes, salle F 102), 15 parvis René Descartes, Lyon 7ème.

Rééduquer les mauvaises filles. Définition et traitement de la déviance juvénile féminine dans la France des Trente Glorieuses

Thèse soutenue par Anne Thomazeau


Le jury sera composé de :

Monsieur Luc Capdevila, Professeur à l’Université Rennes II Haute Bretagne,

Monsieur Jean-Noël Luc, Professeur à l’Université Paris IV-Sorbonne,

Madame Rebecca Rogers, Professeure à l’Université Paris V René Descartes,

Madame Sylvie Schweitzer, Professeure à l’Université Lyon II Lumière,

Madame Anne-Marie Sohn, Professeure à l’ l’École Normale Supérieure de Lyon.

Séminaire – La peau

Séminaire – La peau

Université de Lausanne

Semestre d’automne 2010

Pendant le semestre d’automne 2010, plusieurs Facultés et Sections de l’Université de Lausanne organisent un séminaire libre / atelier transdisciplinaire consacré cette année à la peau. Ce séminaire, trilingue, ne cherche pas à cumuler des compétences disciplinaires, mais à trouver un langage commun pour une question qu’on partage. Il est ouvert aux étudiantEs, chercheuses et chercheurs de tous les semestres et de toutes les disciplines.

Vous trouverez le descriptif de l’atelier à l’adresse https://applicationspub.unil.ch/interpub/noauth/php/Ud/ficheCours.php?v_enstyid=28101&v_blocid=&v_ueid=253&v_etapeid1=12101&v_semposselected=141&v_langue=fr&v_isinterne=

Séminaires du Centre François Viète

Séminaire du Centre François Viète

Année 29010-2011

12-10 Frédéric Le Blay TLI CFV Uni Nantes Traduire et transmettre la science des Anciens au XIXe siècle: l’exemple de Laennec

19-10 Anne Fellinger CNAM CFV Université de Nantes Les scientifiques et la reconnaissance des maladies professionnelles de la radioactivité en France pendant l’entre-deux guerres

30-11 Karine Le Jeune CFV Université de Nantes L’épilepsie au XXe siècle

11-01 Jean-Louis Fischer Centre Koyré Paris Penser l’embryon humain au siècle des Lumières

15-02 Rafael Mandressi Centre Koyré Paris Nature et nature humaine chez les médecins de la Renaissance

12-04 Céline Cherici Equipe Sphère Paris Histoire de l’étude du cerveau et des pathologies mentales – Titre à préciser