Sixième Congrès international francophone sur l'agression sexuelle (CIFAS) – Penser l'agression sexuelle

Sixième Congrès international francophone sur l’agression sexuelle (CIFAS) – Penser l’agression sexuelle

Lundi 28 février 2011  |  Montreux (1820, Suisse)

Le Service de médecine et psychiatrie pénitentiaires du Département de psychiatrie du CHUV et de la Faculté de Biologie et Médecine de l’UNIL (Suisse), en collaboration avec l’Institut de psychologie de la faculté des sciences sociales et politiques de l’UNIL (Suisse) ont le grand plaisir de vous annoncer le prochain Congrès international francophone sur l’agression sexuelle (CIFAS) qui se tiendra à Montreux (Suisse) les 12, 13 et 14 septembre 2011. Ce congrès permettra un échange interdisciplinaire et international, en offrant également la possibilité aux professionnels de mêmes domaines de discuter la faisabilité de recherches en vue d’améliorer les approches thérapeutiques. La préparation de la relève des praticiens dans le domaine de l’agression sexuelle fait également partie des principaux objectifs de cette manifestation, dont la tenue se perpétue depuis 2001.

6ème Congrès international francophone sur l’agression sexuelle (CIFAS)

« Penser l’agression sexuelle »

Argumentaire :

Depuis sa première édition en 2001, le CIFAS est devenu un rendez-vous incontournable de la communauté scientifique francophone concernée par la question des agressions sexuelles, de l’accueil des victimes à la prise en charge des auteurs.

Il s’agira à l’occasion de ce sixième congrès d’analyser les changements et mutations considérables du regard que la société porte sur les agressions sexuelles, ainsi que de faire le point sur les moyens qu’elle se donne, autant pour les prévenir que pour accueillir et aider les victimes, mettre en œuvre les réponses sociales, pénales et thérapeutiques pour les auteurs comme pour les victimes.

Le congrès s’organisera autour de trois axes qui sont autant de lignes de force qui doivent nous aider à construire une réponse sociale qui va au-delà de la colère et de la vengeance :

un axe clinique, pour mieux connaître, évaluer et comprendre les ressorts de l’agression sexuelle ;
un axe socio-juridique, pour analyser les rapports complexes entre les espaces qui s’entrechoquent et poussent la loi pénale à évoluer ;
un axe philosophique et éthique, pour interroger ce qui se joue autour de cet agir en termes de représentations, qu’elles soient individuelles ou collectives.
Le congrès devra ainsi permettre de préciser, articuler et faire évoluer les points de vue. Il nous conduira aussi à interroger l’interface entre ressenti émotionnel et appréhension scientifique et à penser ce qu’il advient de ces sujets dans une société en mal de repères.

Comme lors des précédentes rencontres, les échanges interdisciplinaires seront favorisés. Magistrats, juristes, personnels pénitentiaires, soignants, travailleurs sociaux et plus généralement tout intervenant auprès des auteurs ou des victimes de violence sexuelle seront les bienvenus à la 6ème édition du CIFAS.

Organisation :

Service de Médecine et Psychiatrie Pénitentiaires du Département de Psychiatrie du CHUV et de la Faculté de Biologie et Médecine de l’UNIL (Suisse), en collaboration avec l’Institut de Psychologie de la Faculté des Sciences Sociales et Politiques de l’UNIL (Suisse).

Informations détaillées et inscriptions :

www.unil.ch/cifas2011

Délai de soumission des propositions de communication :

28 février 2011.

Contact : cifas2011@unil.ch

Programme des conférences plénières

Lundi 12 septembre

Conférence plénière (axe clinique)

François Sauvagnat – Psychologue, Psychanalyste, Professeur de psychopathologie (Université de Rennes, France)
Jean Kinable – Professeur émérite de psychologie et de criminologie (Université Catholique de Louvain, Belgique)
Martine Côté – Infirmière, sexologue (Centre de psychiatrie légale de Montréal, Québec, Canada).
Conférence-débat : « Droit de l’enfant et prévention des agressions sexuelles »

Mardi 13 septembre

Conférence plénière (axe socio-juridique)

Rachel Boivin – Procureure en chef adjointe au Bureau des affaires criminelles et jeunesse, Directeur des poursuites criminelles et pénales (Québec, Canada)
Olivier Guéniat – Chef de la police judiciaire (Canton de Neuchâtel, Suisse)
Laurent Mucchielli – Sociologue, Directeur de recherches au Centre National de la Recherche Scientifique, Laboratoire méditerranéen de sociologie (LAMES) (Aix-en-Provence, France).
Conférence-débat : « Traumatisme et honte dans le vécu des agressions sexuelles »

Mercredi 14 septembre

Conférence plénière (axe philosophique et éthique)

Claude-Olivier Doron – Philosophe, Département LOPHIS – histoire et philosophie des sciences (REHSEIS et Centre Georges Canguilheim, Université Paris-Diderot, France).
Bernard Baertschi – Philosophe, Maître d’Enseignement et de Recherche à l’Institut d’éthique biomédicale (Université de Genève, Suisse).
Nom du dernier intervenant en attente de confirmation

Appel à contribution – Health in the context of slavery and post-emancipation

Appel à contribution – Health in the context of slavery and post-emancipation


We are preparing a special issue of *História, Ciências, Saúde – Manguinhos*on Health in the context of slavery and post-emancipation*.

This is an area that has been built up over the years by specialists and researchers working in the history of slavery and the history of health. In recognition of this, we consider it important to publish the findings of research in this area based on diverse approaches. Studies of the health of slaves and former slaves cover a vast array of topics, such as the spread of diseases; the slave trade and its relationship with mortality and morbidity; medical discourse; the healing arts and welfare in urban districts, slave quarters and plantations; nutrition; medical manuals and slavery; and birth and breast feeding amongst slaves.


*The deadline for the submission of articles is July 2011.*

*História, Ciências, Saúde — Manguinhos* is a quarterly journal produced by Casa de Oswaldo Cruz, Fundação Oswaldo Cruz <http://www.fiocruz.br/>. It is published in printed and online versions, and can be accessed at SciELO (www.scielo.br/hcsm) and www.coc.fiocruz.br/hscience. It carries original manuscripts in Portuguese, English and Spanish, which are reviewed by the editorial board and ad hoc referees. It has sections devoted to original articles and essays, research notes, documents of importance for the study of history, images, interviews, debates, and book and film reviews. It is rated A1 in the area of history by Capes/Qualis, the system responsible for evaluating graduate programs and academic journals, and is indexed in Brazilian and foreign databases.

The guidelines for authors can be accessed on the periodical’s webpage.

Original papers should be sent as email attachments to the journal secretary (hscience@coc.fiocruz.br).


Flávio dos Santos Gomes (UFRJ) Kaori Kodama (Fiocruz) Tânia Salgado Pimenta (Fiocruz)


7e conférence annuelle de l'HAPSAT – The Regimen of Bodily Health : Nutrition and Natural Knowledge

7e conférence annuelle de l’HAPSAT – The Regimen of Bodily Health : Nutrition and Natural Knowledge



The Regimen of Bodily Health: Nourishment and Natural Knowledge

HAPSAT 7th Annual Graduate Conference


“The body” as both a material object and metaphor, provides a rich source of inspiration for both philosophical and historical studies of the production and transmission of knowledge. Lawrence and Shapin’s influential anthology, Science Incarnate: Historical Embodiments of Natural Knowledge (1998) broke new ground in this area with discussions of bodies as tools for philosophical inquiry, what it means for knowledge to be “embodied” in physical artifacts, and how bodily self-presentation can generate disembodied knowledge. The body also presents an arena for interplay of ideas about proper management of health and diseases and the application of scientific and medical expertise. Seventeenth century physicians, for instance, recommended a mixture of medicine and dietetics for consumptive patients; proper dietary regimes were often based on theoretical ideas about nourishment and health. Moreover, the body and our ideas of the body have been a political battleground: within the “culture of dissection” and public executions; as displays of ecclesiastical value and status; as technologically manipulable aspects of the self; as and as subjects of experimental philosophy.


On Friday March 18, 2011, HAPSAT, the Graduate Student Society at the Institute for the History and Philosophy of Science and Technology at the University of Toronto, will host its seventh annual conference, The Regimen of Bodily Health: Nourishment and Natural Knowledge.

This year’s distinguished keynote is Steven Shapin (History of Science, Harvard University): “The Long History of Dietetics: Thinking about Food, Expertise, and the Self.” The keynote is jointly hosted by HAPSAT and the IHPST Colloquium Series.


To register and view the preliminary program and conference poster please visit out website: http://www.hps.utoronto.ca/hapsat/conference2011.htm.

Parution – Corps vivant et corps vécu

Parution – Corps vivant et corps vécu


Henri Fouda, Corps vivant et corps vécu. Commentaire épistémique de la Phénoménologie de la perception de Merleau-Ponty, Paris, L’Harmattan, 2011, 195 p.

La Phénoménologie de la perception de Maurice Merleau-Ponty (1908-1961) est publiée en 1945. Inséparable de La structure du comportement (1942), il s’agit d’un essai dialectique de théorie de la méthode. Cette lecture-commentaire d’un texte charnière de la dissociation entre approches scientifique et philosophique du corps, propose une analyse du corps à la fois comme objet de la biologie et sujet de son monde vécu. La phénoménologie génétique s’appuierait sur les données de la psychogenèse et sur un savoir métaphysiologique.

Séminaire – Histoire, Epistémologie et Philosophie des sciences du corps

Séminaire – Histoire, Epistémologie et Philosophie des sciences du corps

sous la direction de Bernard Andrieu et Alexandre Klein

Jeudi 16 mars 2011

A la Faculté du Sport – Villers-lès-Nancy

Salle Merklen

A 17h

Benoît Bolmont

« Etats affectifs et personnalité : un mode de traitement de l’information dans les performances motrices »

Nous sommes quotidiennement soumis à des stimulations internes ou externes qui modifient nos états psychologiques et physiologiques. Quelle que soit la manière (positive, neutre ou négative) dont est vécu la stimulation, il en découle une modification affective dont il faudra s’accommoder pour raisonner, marcher, conduire… Notre objectif de recherche est de comprendre comment les états affectifs modifient le comportement humain. La première partie de notre présentation introduira quelques concepts sur les états affectifs, notamment sur l’anxiété et les humeurs, et permettra d’exposer différentes situations inductrices de modifications affectives. La seconde partie présentera les principaux résultats sur les relations entre états affectifs et performances humaines de complexité variable. Enfin, la troisième partie sera consacrée aux effets de l’anxiété sur différentes informations sensorielles impliquées dans des tâches automatisés. Nous considérerons le rôle de la personnalité sur ce couplage.

Benoit Bolmont, docteur en neurosciences et comportement, est maître de conférences à l’Université de Metz. Ses travaux portent sur  les liens entre émotions et actions et tentent de comprendre  les orientations des actions selon la nature et l’intensité des émotions. Il est l’auteur de plusieurs articles internationaux et chapitres de livres dont Bolmont B. (2006). La psychologie du cosmonaute, Cerveau et Psycho 17 : 16-21 et Bolmont B., and Collado A. (2010) Human adaptation to extreme environments: The limits of personality; In XXX (Ed.), Applied Sport Science and Medicine: Case Studies from Practice (pp. XX-XX); Human Kinetics.

Congrès international – Centenaire de la mort d'Alfred Binet

Congrès international – Centenaire de la mort d’Alfred Binet

A l’occasion du centenaire de la mort du psychologue Alfred Binet (1857-1911) et dans le cadre des célébrations nationales du Ministère de la culture, la Société Binet-Simon, en partenariat avec les Archives Binet, l’Année psychologique le laboratoire CIVIIC et Nancy Université, organise les 18 et 19 octobre 2011 à la Faculté de médecine Paris Descartes un congrès international autour de l’œuvre et de la vie du psychologue.

Le 18 octobre 1911, Alfred Binet mourrait à l’âge de 54 ans d’une attaque cérébrale. Cent ans après, des chercheurs de différentes disciplines (histoire, psychologie, philosophie, sciences de l’éducation, sciences cognitives, etc.) se réuniront pour rendre hommage à ce savant aux multiples facettes qui a, incontestablement, marqué la psychologie française et européenne de son empreinte. Les symposiums proposés, à cette occasion, s’arrêteront sur les divers aspects de son œuvre afin d’éclairer le parcours de cet homme atypique.

Thématiques du congrès :

1. Le premier symposium vise à faire le point sur les recherches menées, à ce jour, à partir des archives Binet. Une attention toute particulière sera portée aux revues qu’il a créé et/ou dirigé (L’intermédiaire, l’Année psychologique, Le bulletin) sans omettre celles  auxquelles il a collaboré (Revue Philosophique).

2. Le deuxième symposium s’intéressera à Binet et l’Education. Des études sur les enfants anormaux, les classes spécialisées en passant par l’éducabilité sont attendues.

3. Le troisième symposium traitera de l’influence de Binet dans l’évolution de la psychométrie autour du débat sur les tests, leur actualisation et la question de l’évaluation.

4. Le quatrième symposium abordera la nature et l’impact des contributions de Binet dans le domaine de la psychologie clinique et les apports des sciences cognitives (perception mémoire empathie).

Modalités et délais de contribution :

Les propositions de communications devront être envoyées à bernard.andrieu@staps.uhp-nancy.fr et Alexandre.Klein@univ-nancy2.fr sous forme d’un fichier word (.doc ou .rtf) ou PDF, pour le 1ier mai2011 au plus tard.

Elles contiendront les noms et coordonnées du/des auteur(s), un titre, et un résumé de l’intervention de 200 mots.

Les résultats d’expertise du comité seront communiqués le 1er juin 2011 au plus tard.

Les textes définitifs des communications devront être transmis pour le  1er octobre 2011.

Parution – Clinique de l'image du corps

Parution – Clinique de l’image du corps

Eric W. Pireyre, Clinique de l’image du corps. De la pratique aux concepts, Dunod, 2011, 240 p.

L’image du corps est la représentation psychique du corps. Née de la psychanalyse, cette notion est aujourd’hui au centre de la problématique psychomotrice et plus généralement psychothérapeutique. L’image du corps se met en place dès les débuts de la vie, en parallèle au développement somatique. Cette image se trouve figée dans le cadre de certaines maladies psychiatriques. L’auteur élabore une conceptualisation de l’image du corps à partir des théories psychanalytiques et des données de la neurophysiologie sensorielle. Cet ouvrage est le premier à faire la synthèse des connaissances actuelles sur l’image du corps et ses applications pratiques en psychopathologie.

Sommaire : Le concept d’image du corps. Définitions. Références théoriques. Différents points de vue. Les sous-composantes de l’image composite du corps. La continuité d’existence. L’identité. Identité sexuée. La peau dans l’image du corps. L’intérieur du corps. Le tonus. La sensibilité somato-viscérale. Les compétences communicationnelles du corps. Les angoisses corporelles archaïques. Vers une compréhension psychomotrice du morcellement. Evaluation et outils thérapeutiques.  Vers un bilan psychomoteur de l’image du corps. Prise de conscience du corps et des affects. Pour aller plus loin.

Eric W. Pireyre – Psychomotricien. Il travaille en pédopsychiatrie et enseigne la psychomotricité à l’ISRP (Paris). Il a exercé également en service de néonatologie.

Exposition – Corps à corps

Exposition – Corps à corps

MBA – Musée des Beaux-Arts, Dunkerque
Jusqu’en Octobre 2011

Depuis quelques années, le musée des Beaux-Arts propose, à partir de ses collections, des accrochages inédits d’une durée de quinze à dix-huit mois, qui croisent art ancien et art contemporain, beaux-arts, ethnologie, histoire et sciences naturelles, art occidental et art extra-européen.

Avant Corps à Corps, trois expositions se sont succédées : Éloge de la couleur (juillet 2006 – septembre 2007), qui a interrogé la couleur, sa place dans la Nature, son rapport à la représentation du monde, son rôle dans la construction de l’œuvre, sa relation à la lumière et l’attrait contrasté pour le monochrome ou la profusion de la palette ; D’Après Nature (septembre 2007 – octobre 2008), qui a proposé quatre approches : la sublimation de la Nature, la nature comme paradis terrestre, la nature « surnaturelle » et la nature immortalisée ; et Par-delà la matière (novembre 2008 – avril 2010), qui a questionné l’origine même de l’art, son rapport au sacré, les modes d’expression de cette spiritualité, la tentation de l’ascèse ou de la jouissance, la relation entre matière et esprit.

Quatrième invitation à explorer la diversité des collections des musées de Dunkerque, Corps à corps met en exergue le corps, objet de tous les fantasmes et désirs, sujet de fascination des artistes depuis des temps immémoriaux.

D’aucuns diront que le sujet a été maintes fois rebattu. Pourtant, les démarches d’artistes de notre temps tendent à prouver que cette fascination est toujours d’actualité puisqu’au cœur de leurs recherches artistiques. À croire que le sujet est inépuisable. Car depuis les représentations des plus classiques, proches d’un réalisme extrêmement codifié, les représentations du corps ont donné lieu à diverses partitions artistiques, à leurs débuts scandaleuses, qui continuent aujourd’hui d’alimenter le débat.

Le corps est l’une des données constitutives de l’existence humaine : c’est dans et avec son corps que chacun de nous naît, vit et meurt. C’est dans et par son corps qu’on s’inscrit dans le monde et que l’on rencontre autrui. À la fois objet matériel qui s’inscrit dans le devenir et le paraître et objet que nous sommes (signe de notre humanité et de notre subjectivité) le corps trouve tout son intérêt lorsqu’on cherche à comprendre ce qu’est l’homme. C’est ce qui intéressait le musée et c’est ce que l’exposition Corps à Corps cherche à montrer : comment le corps, objet de multiples représentations et aussi d’obsessions dans notre civilisation contemporaine, objet aussi d’enjeux extrêmement divers, de l’initiation rituelle à la séduction ou même à la domination, incarne-t-il la personne humaine au sein du monde dans lequel elle vit ?

Le Musée des Beaux Arts vous propose une nouvelle exploration de ses collections. À l’honneur cette année : le corps !  Cinq moments forts rythment le parcours : corps et parure ; corps et séduction ; corps et énergie ; corps en fragments ; apparition/disparition des corps. Un voyage dans le temps et l’espace, au travers de peintures, de sculptures, d’objets d’ici et d’ailleurs, de photographies et d’installations contemporaines.
Cet accrochage questionnera la représentation du corps humain à partir des œuvres de la collection de peintures, sculptures, dessins et objets du musée des Beaux-arts ainsi que celle du LAAC de Dunkerque . Il sera enrichi de quelques prêts à d’autres institutions. L’exposition offre un parcours en cinq étapes dont le but est de montrer à travers le temps et l’espace comment les artistes ont appréhendé le corps : Corps, parure et apparence, corps et séduction, corps et énergie, corps morcelé, apparition et disparition du corps.
Liste des artistes contemporains présentés dans cette exposition: Tony Oursler, Erwin Wurm, Peter Klasen, Corneille, Jean Messagier, Hugh Weiss, Gianni Bertini, Angèle Etoundi Essamba, Arthur Van Hecke, Wallace Ting, Pierre Mercier, Marina Abramovic, Philippe Favier, Henri Cueco, Christine Deknuydt, Günter Brus, Jan Vercruysse, Elina Brotherus, Pierre-Yves Bohm, Eugène Leroy, Manit Sriwanichpoom, William Eggleston, Bertrand Gadenne, Nicole Tran Ba Vang.

Journées d’études – Le couple face à la santé et à la maladie. I et II

Journées d’études – Le couple face à la santé et à la maladie. I et II

Toulouse 15 mars 2011 / Marseille 17 mai 2011

Laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoire
Centre d’anthropologie sociale UMR 5193
Centre Norbert Elias
Centre de la Vieille Charité UMR 8562
Réseau des Jeunes Chercheurs Santé et Société
avec le soutien de
la MSHS-Toulouse
l’Université Toulouse II – Le Mirail

Coordination
Jérôme Courduriès (Cnrs) et David Michels (Ehess)


I. Le 15 mars 2011, Toulouse,

Maison des sciences de l’homme et de la sociéte de Toulouse
5, allée A. Machado
31058 Toulouse
salle D 31

Journée éligible dans le cadre du Master « Anthropologie sociale et historique » UTM/EHESS
Troisième journée du Séminaire « Corps genrés, genre du corps » des Ecoles Doctorales  TESC et CLESCO

Programme :

9.00 – 9.15 : Accueil des participants
9.15 – 9.30 : Présentation des journées


9.30 – 10.45 : 1. Enjeux de la prise en charge de l’infertilité

Présidence: Agnès Fine, anthropologue (Ehess)
Discutant : Jérôme Courduriès, anthropologue, post-doctorant (Cnrs)

Virginie Rozée, sociologue, (Ined, Inserm, Université Paris 11) 25 minutes
Le couple face à l’infertilité

Irène-Lucile Hertzog, doctorante en sociologie, (Université de Caen Basse Normandie) 25 minutes
L’épreuve, pour le couple, de la médicalisation de son infertilité

Discussion 25 minutes

10.45 – 11.00 : Pause

11.00 – 12.15 : 2. Réajustements identitaires et négociations entre conjoints
Présidence: Jean-Yves Le Talec, sociologue (Université Toulouse Le Mirail)
Discutant : David Michels, doctorant en anthropologie (Ehess)

Elsa Pastor, doctorante en sociologie (Université Jean Monnet Saint-Etienne) 25 minutes
Ce que la transidentité fait au couple

Christelle Routelous, sociologue (Ehesp) 25 minutes
La construction négociée, dans le couple, de l’identité de malade atteint de cancer

Discussion 25 minutes

12.15 – 13. 30 : Déjeuner

13.30 – 15.15 : 3. Vie de couple et handicap

Présidence : Emmanuelle Godeau, médecin et anthropologue (Inserm, Rectorat de Toulouse)
Discutant : Jérôme Courduriès

Audrey Parron, doctorante en sociologie (Université Toulouse Le Mirail) 25 minutes
Le couple dans le passage à l’âge adulte de jeunes souffrant de troubles psychiques

Aurélien Berthou, doctorant en sociologie, (Université Paris Descartes) 25 minutes
Le couple au moment de l’acquisition d’un handicap physique par l’un des deux conjoints

Discussion 25 minutes

15.15 – 15.30 : Pause

15 .30– 16.45 : 4. Face au monde médical

Présidence : Slimane Touhami, anthropologue (LISST-CAS)
Discutant : David Michels

Adeline Beyrie, doctorante en sociologie (Université Rennes 2) 25 minutes
Entre épuisement du conjoint et risque d’éclatement du couple : stratégie de négociation dans l’organisation des soins et de l’aide humaine pour « faire avec » le handicap

Annamaria Fantauzzi, anthropologue, (Université de Turin) 25 minutes
Comment le couple réagit devant l’hospitalisation et la douleur: le cas des immigrés marocains à Turin

Discussion 25 minutes

16.45 – 17.30 : Discussion générale et conclusion de la journée

Informations pratiques:

Pour assister à la journée de Toulouse, il faut s’inscrire en envoyant un mail à Jérôme Courduriès et David Michels et s’acquitter des droits d’inscription* en envoyant un chèque de 10,00 euros à l’ordre de l’Agent comptable de l’Université Toulouse II – Le Mirail à l’adresse  suivante :
David Michels / Jérôme Courduriès
Inscription Journée Couple et Santé
LISST – CAS
MSHS-T
5 allée A. Machado
31058 Toulouse Cedex

Nous ne prenons pas en charge les repas, l’hébergement et les frais de transports.
Pour tout renseignement complémentaire :
David Michels : michels.david@gmail.com
Jérôme Courduriès : jcourduries@gmail.com

*Les doctorants des ED TESC et CLESCO et les étudiants inscrits au Master « Anthropologie sociale et historique » (Ehess/UTM) sont exonérés des droits d’inscription.

II. Le 17 mai 2011, Marseille
Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales
Centre de la Vieille Charité
2, rue de la Charité
13002 Marseille
salle de réunion (3ème étage)

Programme :

9.00 – 9.15 : Accueil des participants
9.15 – 9.30 : Présentation de la journée

9.30 – 10.45 : 5. Couple, pluralité des normes de genre et maladie
Présidence : Cyril Farnarier, sociologue, ATER (Ehess)
Discutant : Jérôme Courduriès

Anne Attané, anthropologue (IRD) 25 minutes
Couples burkinabés face à l’infection par le VIH

Guillaume Grandazzi, sociologue, (Université de Caen Basse Normandie) 25 minutes
Le couple face au cancer : care et conjugalité

Discussion 25 minutes

11.00 – 11.15 :  Pause

11.15 – 13.00 : 6. Répercussions sur la sexualité

Présidence : Sandrine Musso, anthropologue, post-doctorante (Cnrs)
Discutant : David Michels

Aïcha Benabed, doctorante en sociologie (Université Es-Senia-Oran) 25 minutes
Les effets de la stérilité sur la sexualité du couple

Rommel Mendès-Leite, anthropologue (Université Lumières Lyon) 25 minutes
La vie sexuelle des femmes hétérosexuelles vivant avec le VIH

Caroline Giacomoni, doctorante en anthropologie (Ehess), Hélène Hoareau, anthropologue (Université Victor Segalen Bordeaux ) 25 minutes
Le couple face à la maladie cancéreuse : approche anthropologique des problématiques du couple en situation de cancer gynécologique

Discussion 45 minutes

13.00 – 14.00 : Déjeuner

14.00 – 16.00 : 7. Le rôle du conjoint
Présidence : Agnès Martial, anthropologue (Cnrs)
Discutant : Jérôme Courduriès

Tristan Fournier, doctorant en sociologie (Université Toulouse Le Mirail) 25 minutes
Rôles et influences du conjoint dans l’observance de recommandations nutritionnelles. Le genre du soutien social.

Sylvain Ferez, sociologue, Estelle Duval, ingénieure d’étude, Eric Perera, sociologue (Université Montpellier 1) 25 minutes
Les activités physiques des personnes et sportives des personnes vivant avec le VIH : une négociation de couple ?

Nadine Proia-Lelouey, psychologue, Sylvie Lemoignie, étudiante en psychologie (Université de Caen Basse Normandie) 25 minutes
Le couple confronté au cancer : quel vécu pour le conjoint de la personne malade ? Recherche exploratoire qualitative par entretiens cliniques de recherche

Discussion 45 minutes

16.00 – 17.00 : Discussion générale et conclusion des journées

Informations pratiques:

La participation à la journée de Marseille est libre et gratuite dans la limite des places disponibles.
Nous ne prenons pas en charge les repas, l’hébergement et les frais de transports.

Pour tout renseignement complémentaire :
David Michels : michels.david@gmail.com
Jérôme Courduriès : jcourduries@gmail.com

Appel à contribution – Feminism, Autonomy & Reproductive Technology

Appel à contribution – Feminism, Autonomy & Reproductive Technology

A Special Journal Edition in Techné: Research in Philosophy and Technology


The aim of this special issue is to offer an interdisciplinary analysis focusing on reproductive technology from philosophical and psychological perspectives, including diverse approaches from within each (feminist theory, analytic philosophy and continental philosophy, developmental theory, psychopathology and ethology.) We welcome papers that address questions such as these: How might the use of technology help or hinder women’s autonomy during labor and birth? Given recent developments in reproductive technology, do we need to rethink the concept of autonomy as it relates to labor and birth? Which social attitudes might pressure or coerce women to use technology during labor and birth? What social norms and values might pressure women differently within different societies to use such reproductive technologies? What attitudes of health care practitioners might pressure or coerce women to use technology during labor and birth? What moral and/or political implications follow from the use of technology during labor and birth and the impact of its use on women’s autonomy? Can women make autonomous choices if they cannot be informed adequately because of a lack of randomized, controlled studies on the use of technology during labor and birth? Does informed consent require that physicians inform laboring or birthing women of alternatives to the use of technology?

Papers must be complete and should not exceed 8000 words, although shorter papers of at least 6000 words are welcome. All papers will be blind reviewed. Please list your contact information, the title of your paper and a brief abstract (of no more than 200 words) in a separate attachment from your paper. All papers should be sent in regular .doc format with notes numbered consecutively and placed at the end of the main text rather than as footnotes. For more details please see the guidelines for submissions on the journal’s site at http://scholar.lib.vt.edu/ejournals/SPT Please enter “Special Issue Submission” in the subject heading of your paper submission. The deadline for papers is August 1st, 2011.

All papers should be e-mailed to: Dana Belu, Philosophy Department, Cal-State University at Dominguez Hills, dbelu@csudh.edu<mailto:dbelu@csudh.edu>, Sylvia Burrow, Philosophy & Religious Studies Department, Cape Breton University, sjborrow@gmail.com<mailto:sjborrow@gmail.com> and Elizabeth Soliday, Psychology Department, Washington State University Vancouver, esoliday@vancouver.wsu.edu<mailto:esoliday@vancouver.wsu.edu>.

If you have any questions please contact Dana Belu, guest editor-in-chief at dbelu@csudh.edu<mailto:dbelu@csudh.edu>dbelu@csudh.edu<mailto:dbelu@csudh.edu>


Appel à contribution – The materiality and sensuousness of fat

Appel à contribution – The materiality and sensuousness of fat


Very interesting stuff for our forthcoming exhibition on obesity — the planned special issue on the materiality of fat edited by Christopher E. Forth at the University of Kansas for the Journal of Material Culture in 2012.

“The Materiality of Fat” is inspired – but in no way limited – by the problem of “obesity” as the master pathology of the moment. In today’s world, where warnings of the “obesity epidemic” are front-page news, it is hard to avoid the problem of fat. Too much of this substance is regularly cited as unhealthy and unattractive, and a major source of “disgust.” Scholars and activists who critically engage with fat stereotypes usually emphasize the visual concerns of size and beauty, but accord less attention to fat as a material substance with tactile and olfactory properties that are capable of generating ambivalent reactions independently of physical corpulence. Even though fat people are regularly lampooned as sweaty, sticky, and smelly, as well as large and ugly, the materiality of fat as a problematic substance has rarely been the focus of serious historical, anthropological, or literary analysis. The materiality of fat cannot be discounted if we are to approach stereotyping as the complex multisensory phenomenon that it is.

Given that fats are frozen oils, and therefore closely related substances, this collection inquires into the spectrum of practices and meanings enabled by the physical properties of fatty and oily matter as well as the various social and cultural responses that such substances have elicited. Rather than demanding a focus on “obesity” per se, it seeks articles addressing the “material entanglement” between human embodiment and animal/vegetable fats and oils, assessing the various ways in which the qualities of the latter have become enmeshed in a range of cultural locations. This cross-disciplinary collection welcomes the contributions of anthropologists and archaeologists as much as classicists, historians, and scholars studying art, literature, and religion.

Possible topics include anointing and smearing; the phenomenology of fat embodiment; theories of abjection and disgust; materiality and the senses; magic, divination, and illumination; harvesting and employing human fat; symbols of fertility and decay; fats and oils in medical discourse and practice, etc.

Interested authors are invited to submit ~250 words abstracts to Christopher Forth (cforth@ku.edu) by 15 March. If this special issue proposal is accepted, authors will be asked to submit final submissions of no more than 8,000 words each by mid-February 2012.

Appel à contribution – Conference on Distributive Justice in Health

Appel à contribution – Conference on Distributive Justice in Health

6 and 7 October 2011

University of Minho, Braga, Portugal

Centre for Humanistic Studies, University of Minho (CEHUM)

The Centre for Humanistic Studies of the University of Minho (CEHUM) is sponsoring an international conference on distributive justice in health which will take place in Braga the 6th and 7th of October 2011.

Participants include :

Gustaf Arrhenius (Stockholm University)

Greg Bognar (Center for Bioethics, New York University)

Geert Demuijnck (EDHEC Business School)

Nir Eyal (Harvard Medical School)

Axel Gosseries (Hoover Chair, Université Catholique de Louvain)

Iwao Hirose (McGill University)

Kasper Lippert-Rasmussen (Aarhus University)

Ruwen Ogien (CNRS-CERSES- Paris V- René Descartes)

Shlomi Segall (Hebrew University)

Daniel Weinstock (CRÉUM, University of Montreal)

Jonathan Wolff (Centre For Philosophy, Justice and Health, University College London)

The aim of this conference is to define the state of the art in the discussion of justice in the distribution of health resources. For example, what is the right “currency” of justice in health : health care, all determinants and resources for health, Quality-Adjusted Life Years, health-related quality of life, something else ? And what is the right “pattern” : equality, sufficiency, priority to the worse-off, what the demos deliberately elects ?

The meeting comprises plenary sessions with guest speakers and discussants on normative issues surrounding the justification and scope of distributive justice in health within the main theories of egalitarian thought.

The plenary sessions will be followed by workshops on both philosophical and more practical topics. Guest speakers and discussants will take part in these workshops. Researchers, students, and health practitioners whose proposals are accepted would be invited to present 20 minute-long papers. Contributions from all social and health sciences, as well from practitioners and activists, with clear bearing on normative questions in political theory are welcome.

There will also be a Book Symposium on Shlomi Segall’s Health, Luck, and Justice (Princeton University Press, 2009), with comments by some of the speakers.

Guidelines for submission

The conference language will be English. Abstract proposals should address a major issue related to distributive justice and health and should be between 300 and 400 words in length. Abstracts should be suitable for blind review. Submission deadline is 1st of March 2011. Notification of acceptance will be provided by 1st of May 2011. Preferred format for all submissions is RTF attachment submitted by electronic mail to Roberto Merrill (nrbmerrill@gmail.com) with “Distributive Justice in Health : Submission” in the subject line of the email.

Fee

The conference fee is 50 € and can be paid in cash at the conference desk.

Accommodation

You will soon find a list of hotels on the conference’s webpage. Please write to Roberto Merrill (nrbmerrill@gmail.com) for additional information.

Appel à contribution – La santé publique et la politique de la santé au Maghreb. Exploration des questions actuelles et des nouvelles priorités

Appel à contribution – La santé publique et la politique de la santé au Maghreb. Exploration des questions actuelles et des nouvelles priorités


Colloque Annuel de l’Institut Américain d’Études Maghrébines

17 – 20 juin 2011
Tunis, Tunisie

Au cours des dernières décennies, les pays du Maghreb ont accompli des progrès considérables dans l’amélioration des services de santé, infrastructures de santé et particulièrement les résultats de santé.
Au Maghreb, les transitions démographiques et épidémiologiques ont entraîné des réductions de la fécondité, la baisse des taux de mortalité infantile et maternelle et une baisse globale de l’incidence des maladies transmissibles. Bien que d’importantes disparités persistent entre les pays de la région ainsi que dans les différents pays, cette transition a marqué le début d’une ère où le fardeau des maladies et des blessures est de plus en plus associé aux maladies chroniques ; les conditions liées à l’évolution des modes de vie, des comportements et à la violence interpersonnelle.

Cette évolution globale nécessite des priorités différentes en matière de politique de santé et de prestation de services, y compris mettre davantage l’accent sur les efforts de prévention, éducation à la santé et l’intégration des services. Un colloque multidisciplinaire est destiné à explorer les questions actuelles et les nouvelles priorités en santé publique. La politique de santé au Maghreb pourrait apporter une contribution significative au domaine de développement et de la politique sociale.

Le colloque AIMS 2011 a plusieurs objectifs. Le premier est de servir de forum pour présenter les recherches nouvelles et originales consacrées à la santé publique et à la politique de santé au Maghreb. Grâce à des présentations formelles et des discussions, le colloque AIMS 2011 sera une occasion pour l’identification des défis, les besoins de recherche et les priorités politiques. Le deuxième objectif principal du colloque AIMS 2011 est de réunir un réseau d’universitaires, chercheurs, cliniciens et décideurs qui travaillent à promouvoir la santé publique au Maghreb. Le colloque AIMS 2011 sera une occasion de réfléchir à une collaboration soutenue.

Les propositions de communications avec résumé de 250 mots sont à envoyer électroniquement à afoster@ibisreproductivehealth.org avant le 15 mars 2011 avec un bref curriculum vitae (incluant le nom, l’affiliation, ainsi que tous les travaux académiques dans le domaine de la santé). Les participants au colloque seront avisés avant le 15 avril 2011. Les versions définitives des communications sont à envoyer avant le 15 mai 2011.

Les thèmes devant être examinés dans le colloque AIMS 2011 incluent les axes suivants (et d’autres éventuellement):

• Identifier et répondre aux besoins de santé des populations spécifiques
• Les questions environnementales et écologiques qui se rapportent à la santé publique
• Santé sexuelle et reproductive
• Les maladies chroniques

Les langues du colloque seront l’anglais, le français et l’arabe

Pour plus d’informations, veuillez contacter Angel Foster : afoster@ibisreproductivehealth.org

President: Dr. Emily Gottreich, UC  Berkeley                Vice-President: Dr. Aomar Boum, Univrsity of Arizona
Secretary: Dr. John Entelis, Fordham University           Executive Director: Dr. Kerry Adams, Univrsity of Arizona

Appel à contribution – L’éclatement des dispositifs de santé mentale. Regards croisés France-Angleterre

Appel à contribution – L’éclatement des dispositifs de santé mentale. Regards croisés France-Angleterre


17 Juin 2011 – Sainte-Anne – Paris

L’objectif de la journée d’étude est de réunir des chercheurs venant de différentes disciplines des sciences sociales et travaillant sur les conséquences sociales des troubles psychiques. Si de nombreux travaux ont contribué à une meilleure compréhension des politiques de déhospitalisation psychiatrique en France et en Angleterre, ils sont le plus souvent centrés sur les recompositions professionnelles qui en découlent. Peu se sont intéressés à la multiplication des dispositifs de prise en charge et à l’imbrication complexe des pratiques de soin et des pratiques d’insertion sociale. Si des travaux récents
ont étudié le quotidien des personnes souffrant de troubles psychiques, ils ne visaient pas à interroger systématiquement les nouvelles articulations avec le secteur de l’action sociale et avec les nouveaux acteurs concernés. La journée entend donc fournir un lieu de réflexion collective autour de ces nouvelles configurations des politiques psychiatriques et d’action sociale.

L’organisation sociale de la prise en charge des troubles psychiatriques s’est considérablement transformée depuis un demi-siècle, et ce, dans la plupart des pays qui avaient developpé comme solution l’internement asilaire. Parmi les nombreuses raisons de cette transformation se trouvent les critiques, notamment provenant des sciences humaines, du traitement et de la place sociale donnés aux malades qui étaient amenés à vivre de manière chronique dans les établissement de soins. Les politiques de déhospitalisation ont transformé la place sociale des personnes souffrant de troubles psychiques. Celles-ci ne sont plus éloignées de manière definitive de la vie sociale. Les troubles psychiques et leurs conséquences sociales sont dès lors régulés autrement, non seulement par des professionnels de la psychiatrie, mais aussi par de nombreux autres acteurs de la vie sociale. Pour autant, la question de la place sociale des personnes souffrant de troubles psychiques demeure plus que jamais problématique. La multiplication des dispositifs de prise en charge a une importance considérable dans la vie des personnes confrontées à  ces troubles qui se rencontrent bien souvent dans les différents mondes sociaux qu’ils traversent, des “mini-institutions” ou des lieux semi-institutionnels censés leur apporter une aide, mais qui de fait participent plus à une multiplication  des formes de stigmatisation. Comment alors saisir cette nouvelle configuration de l’articulation des politiques psychiatriques, sociales qui expriment non seulement des recompositions affectant les acteurs de la psychiatrie, mais aussi et surtout des évolutions dans la place donnée aux dépendances et à l’autonomie des personnes?

Les transformations observées sont concomitantes dans différents pays, alors même que les contextes culturels et sociaux varient. Pour appréhender ces recompositions, la journée entend faire place à trois types d’approches :
– Une approche comparative – En raison du contraste fort dans le rôle de l’Etat dans les politiques sociales et de santé, et des transmissions de pratiques existent entre les deux pays, les comparaisons France/Angleterre seront particulièrement privilégiées, notamment la discussion du rôle et de la portée des notions de “sectorisation” et de “community care”;
– une approche socio-historique – Si le contexte des politiques de déhospitalisation est connu, la progressivité de leur mise en oeuvre l’est moins.  On s’interrogera ici sur le devenir pratique des politiques de déhospitalisation en observant particulièrement  comment elles se sont confrontées aux politiques d’insertion (emploi, logement, etc.), aux différents acteurs concernés (les proches, les familles), à l’importance prise par les “usagers”, mais aussi à la politisation des enjeux sécuritaires;
– une approche ethnographique – Les questionnements sur la place sociale prise par les personnes souffrant de troubles psychiques passe par une observation du vécu des personnes confrontées à ces multiples institutions et à l’usage qu’elles en font dans leur parcours.

Afin de décentrer le regard, les échanges entre praticiens, usagers et chercheurs seront d’ailleurs encouragés par l’invitation pour chaque session de la journée d’un discutant scientifique et d’un témoin.

Les propositions de contribution seront envoyées pour le 15 mars 2011 par courrier électronique aux adresses suivantes:  e.courtin@lse.ac.uk et benoit.eyraud@ish-lyon.cnrs.fr. Elles indiqueront les coordonnées professionnelles de l’auteur, la posture adoptée, ainsi que les principales ressources théoriques et empiriques mobilisées (2000 signes environ, espaces compris). Les contributions peuvent être rédigées en français ou en anglais. Tout renseignement peut être demandé aux mêmes adresses. Une publication des actes de la journée est prévue.

Calendrier

15 mars 2011: date limite d’envoi des propositions
30 mars 2011: réponse des organisateurs aux contributeurs
15 avril: diffusion du programme définitif

Organisateurs

Magali Coldefy (IRDES, UMR Géographies-Cités, Paris 1): coldefy@irdes.fr
Emilie Courtin (London School of Economics, GSPE-Prisme): e.courtin@lse.ac.uk
Benoît Eyraud (LAHRA, CEMS): benoit.eyraud@ish-lyon.cnrs.fr
Livia Velpry (Paris 8, Cesames): liviavel@yahoo.fr

Journée d’étude organisée avec le soutien de la MSH-Paris Nord.

Appel à contribution – The History of Health Care in Africa : Actors, Experiences, and Perspectives in the 20th Century

Appel à contribution – The History of Health Care in Africa : Actors, Experiences, and Perspectives in the 20th Century

Conference at the University of Basel, 12 to 14 September 2011

Health in Sub-Saharan Africa has always been experienced, debated and pursued in a specific historical context. At the same time the history of health and health care in a specific local setting cannot be separated from processes on a larger scale. Neither diseases nor ideas and practices about health, healing and care stopped at colonial or national borders. Patients, medical practitioners and medicines moved ? whether connected to illness or not. A whole array of inter- and transnational organisations and networks were involved in the development, implementation and negotiation of health strategies in African countries.

This conference looks beyond the borders of colonial empires and national states by bringing together researchers with different temporal and spatial perspectives on the history of health, health care and medical research in Sub-Saharan Africa. While historical studies will lie at the core, the conference also includes other disciplines, such as social anthropology, sociology, political science, epidemiology, theology or international health.

The conference concludes a three-year research project on the ?History of Health Systems in Africa: Swiss Mission Hospitals and Rural Health Delivery in the 20th Century?. The project, led by the Department of History in collaboration with the Swiss Tropical and Public Health Institute and the Institute of Social Anthropology, conducts a comparative analysis of the histories of three former Swiss mission hospitals in Ghana, South Africa and Tanzania. Its aim is to draw conclusions on the development of local and national health care systems and the role faith-based health providers have played in Africa.

The conference takes up this comparative approach. How did services develop in different local contexts? What were the characteristics of the particular colonial or national setting? And what relationship existed between local practice, international developments and transnational processes? The role of faith-based and other private non-profit organisations and networks will form one focal point of the conference. Another main focus will be that of changing health care strategies and their implementation on the ground in the postcolonial era.

We invite scholars to discuss questions related to the four following panels:

1. Health care institutions in colonial and postcolonial Africa: knowledge, practice, politics

2. The spiritual and the secular in faith-based health care

3. Medical cultures and the political economy of biomedicine

4. Changing health care strategies and development discourses in Africa

Interested scholars are invited to submit paper proposals for presentation in one of the panels. The deadline for submission is 15 March 2011. Abstracts should not exceed 300 words. Those who have submitted an abstract will be notified by 15 April 2011 whether their paper has been accepted or not.

Please send your abstract (max. 300 words) by 15 March 2011 to:
afrika-tagung@unibas.ch

For further information please visit our website: zasb.unibas.ch/hhsa-conference.

We would be very grateful if you would make use of your particular information channels and distribute the CFP among colleagues and scholars working in the same or similar field.

Convenors

Marcel Dreier, MA, Researcher / Doctoral Student
Dr. Hines Mabika, Researcher / Postdoctoral Fellow
Lukas Meier, MA, Researcher / Doctoral Student
Pascal Schmid, MA, Researcher / Doctoral Student

Steering Committee

Prof. Dr. Patrick Harries, Project Leader
Prof. Dr. Brigit Obrist, Project Co-Leader
Prof. Dr. Marcel Tanner, Project Co-Leader
Dr. Piet van Eeuwijk, Scientific Coordinator